Changes et Devises

Victor Goncalves : L’or vise déjà le seuil des 1500 dollars l’once

Victor Goncalves : L’or vise déjà le seuil des 1500 dollars l’once

 L’économiste Victor Goncalves anticipe une poursuite de la hausse sur les métaux précieux. Mais pas forcément à court terme….

La stabilisation de l’or au-dessus de 1200 dollars l’once alimente depuis plusieurs semaines les spéculations d’une hausse encore plus importante du métal précieux. Pour Victor Goncalves, analyste indépendant et auteur d’une newsletter financière (Equities and Economics Report), l’once pourrait atteindre 1500 dollars dans les 12 à 18 prochains mois.

http://www.enereport.com/ (cliquez sur le lien)

PLUS DE GOLD EN SUIVANT :

S’exprimantà Genève dans un séminaire Academy & Finance, l’économiste a toutefois mis en garde contre les prévisions trop optimistes sur l’or.

«Le cours de cette matière première a tendance à anticiper les mauvaises nouvelles. Prenez le cas des subprimes: les investisseurs savaient depuis longtemps que l’économie américaine allait au devant de grandes difficultés. Cela explique une partie de la hausse dans les années 2000. C’est aussi pour cette raison que le cours de l’once n’a pas atteint les sommets escomptés par la suite. Il pourrait se produire la même chose avec la problématique de l’endettement.»

Après neuf années consécutives d’appréciation des cours, la situation est aujourd’hui contrastée. La vision consensuelle veut que l’or évolue avec une corrélation inversée par rapport au dollar. Or la devise américaine a rebondi depuis plusieurs mois, bénéficiant des difficultés européennes pour retrouver son statut de valeur refuge.

C’est donc pour se couvrir contre l’euro que les investisseurs privilégient l’or.


EVOLUTION DU GOLD EN EUROS SUR 10 ANS  (cliquez sur le graphique pour l’agrandir)  

«Les événements des dernières semaines ne sont qu’un avant-gout de la zone de turbulences que l’Europe s’apprête à traverser », estime Victor Goncalves. Etant lui-même d’origine portugaise, il souligne que son pays d’origine n’est pas prêt de sortir de l’ornière.

«Le noeud du problème ne concerne pas l’endettement public, qui est nettement supérieur au Japon ou aux Etats-Unis. C’est la destruction progressive des capacités de production qui entrave aujourd’hui le Portugal et la Grèce. Ces deux pays n’ont pas les moyens de rebondir, car leur économie n’est tout simplement plus assez productive. Et il faudra des années pour corriger une telle lacune.»

Dans ces conditions, l’analyste recommande bien de tabler sur l’or, mais de manière indirecte.

«Acheter des contrats futures sur l’once a un inconvénient: le manque de liquidité. Il est préférable de miser sur les actions de majors qui exploitent des ressources minières dans ce domaine.»

GOLD BILLET PRECEDENT : Chronique du Chercheur d’or : Inédit : l’or grimpe en même temps que le dollar ! (cliquez sur le lien)

 

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s