Art de la guerre monétaire et économique

L’Europe ne doit pas être laissée aux «euro-béats»

L’Europe ne doit pas être laissée aux «euro-béats»

  Les eurocrates sont en train de faire un coup d’Etat de velours à travers une politique dite de «meilleure gouvernance».Sous la dictée d’Angela Merkel, ils visent plus de prévention, de sanctions et de compétitivité.

 A-t-on pris conscience que nous allons donner les clés de notre politique budgétaire à des eurocrates bruxellois qui n’auront de compte à rendre à personne? demande Yves de Kerdrel dans Le Figaro.

 Qu’aurait dit le général de Gaulle à l’idée de demander à trois chefs de bureaux bruxellois l’autorisation de dépenser de l’argent pour construire la force stratégique?

A tout cela, un seul argument, la défense de l’euro, «monnaie commune construite sur du sable. «Qui peut avaler l’argument de tous ces euro-béats qui pensent comme DSK que l’euro et l’Europe sont au milieu de la rivière?» ajoute-t-il. Chacun voit que le capital et le travail ne circulent pas dans la zone euro comme ils le devraient dans un espace unifié.

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s