Mondialisation

L’Afrique du Sud est le pays des extrêmes

L’Afrique du Sud est  le pays des extrêmes

L’Afrique du Sud appartient au Top 10 de la compétitivité pour la qualité des services financiers, la protection des investisseurs, la qualité des comptes, selon le WEF. Mais il figure parmi les 10 plus mauvais pour la rigidité du marché du travail, la formation scientifique, la criminalité, selon The Economist. C’est le pays des extrêmes.

Nick Price (Gérant) : L’Afrique du Sud, porte d’entrée sur la croissance du continent africain et des BRIC (cliquez sur le lien)

 Depuis l’arrivée de l’ANC en 1994, les exportations ont doublé, le PIB par habitant a crû d’un quart et l’inflation baissé, mais le taux de chômage atteint officiellement 25%. Un chiffre plus proche de la réalité serait 40%, selon le Bureau for Market Research. Et le pays n’a presque pas d’économie souterraine pour absorber les sans-emploi. Ses infrastructures sont déficientes et ses hôpitaux publics dans un état déplorable. C’est de loin la première économie d’Afrique, mais 40% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Le leader de l’ANC, Jacob Zuma, est rempli de bonnes intentions, mais il doit encore montrer qu’il est capable de mettre ses idées en pratique. Le pays peut être fier d’organiser la Coupe du monde, mais il a encore beaucoup de travail à accomplir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s