Commentaire de Marché

Commentaire de Marché : Y a-t-il de l’espoir pour ceux qui savent où regarder ?

Commentaire  de Marché :  Y a-t-il  de l’espoir pour ceux qui savent où regarder ?

   

Les investisseurs ont appris mercredi (cliquez sur le lien)que les exportations chinoises ont bondi de 50% en mai, ce qui est largement supérieur aux attentes et ce qui a probablement aidé le baril de brut à gagner 3%.

«Cette statistique chinoise est loin d’être un argument pour ceux qui affirment que le ciel nous tombe sur la tête», commentent les économistes Ben Reitzes et Doug Porter dans une analyse présentée mercredi.

PLUS DE COMMENTAIRE EN SUIVANT :

Dans cette note de  recherche disponible en cliquant ici,(cliquez sur le lien) les deux économistes soutiennent que les marchés financiers tentent présentement de bien saisir ce que le ralentissement de la croissance à venir veut dire exactement.

«Nous ne pouvons pas écarter complètement le risque d’un retour en récession. Pour que ce scénario se produise toutefois, il faudrait une erreur majeure au niveau des politiques monétaires ou un gel complet du marché du crédit et un repli plus intense des indices boursiers. C’est d’ailleurs là que l’attention des investisseurs devrait se porter et non pas sur les variations mensuelles des indicateurs économiques de la Chine et des États-Unis.»

Pour messieurs Reitzes et Porter, les inquiétudes à propos de la croissance en Europe sont probablement exagérées. Ce qui ne l’est pas cependant sont les craintes entourant le crédit. La Grèce est encore le pays qui est le plus à risque à leurs yeux.

En conséquence de quoi pour d’autres  analystes la deuxième trempette est inévitable comprenez par là le fameux double dip (croissance en w) et Il y a au moins un expert chez UBS qui a lancé la serviette.

«Pendant un moment, les économistes et les investisseurs ont voulu croire en une reprise en «V». Le momentum économique s’est toutefois estompé dans plusieurs régions au cours des derniers mois et les inquiétudes qui se dégagent de l’Europe amènent bien des gens à questionner le scénario d’une reprise en «V», souligne l’économiste Dick Faltin, chez UBS, dans une note de recherche publiée mardi.

Un affaiblissement plus prononcé de l’économie se fait sentir au point que Dick Faltin estime qu’une deuxième trempette (a second dip) est devenue quasi inévitable.

«Ce que je ne peux toutefois pas dire, c’est le moment où cela va se produire. La croissance économique pourrait bien être forte en 2010 et 2011. Les politiciens et les gouverneurs de banques centrales peuvent repousser le moment avec des politiques interventionnistes. Ce qu’ils ne peuvent pas faire est empêcher la rechute. À savoir si on pourra appeler ça un retour en récession ou non dépend de la période de temps pendant laquelle l’économie sera stimulée artificiellement. Ce qui est inquiétant cependant est le fait que plus la stimulation artificielle sera grande et plus elle sera en place longtemps, plus la récession qui s’en suivra sera forte.»

La note de recherche complète de l’économiste est disponible ici.(cliquez sur le lien)

source press affaires juin10

 
FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 
Paiement sécurisé par PAYPAL  
  
 

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s