Commentaire de Marché

Commentaire du Wolf : Le budget d’urgence du Royaume-Uni c’est massacre à la tronçonneuse

Commentaire du Wolf  : Le budget d’urgence du Royaume-Uni c’est massacre à la tronçonneuse.

 Le ministre des finances britannique, le Chancelier George Osborne, a probablement pris le plus grand risque de sa carrière en annonçant lescoupes budgétaires les plus draconiennes des 40 dernières années. Ajusté du cycle (c’est-à-dire en excluant les effets liés au cycle économique), le déficit net global devrait baisser de 8,7% du PIB en 2009/2010 à 0,8% en 2014/2015, soit une contraction de 7,9 points de pourcentage – l’ajustement le plus important de ces 40 dernières années.

 Les dépenses réelles devraient baisser durant les six prochaines années, ce qui ne s’est pas produit depuis 60 ans.

Est-ce la bonne stratégie ?

 Le budget a probablement été suffisamment serré pour sauvegarder la notation de crédit AAA du Royaume-Uni. La principale question estde savoir si la volonté politique et sociale est suffisante pour imposer un tel degré d’austérité. Il y a encore des doutes sur les hypothèses de croissance (et donc les projections de recettes), la croissance du PIB réel anticipée étant de 2,3% à 2,9% par an entre 2010 et 2015. Cela semble pour le moins optimiste, compte tenu de ce qui attend l’économie à court terme – et pose la question de savoir si l’activité du secteur privé sera suffisamment robuste pour compenser le déclin du secteur public.

 Du point de vue de l’investissement, il semble bien que la Banque d’Angleterre devra renforcer son soutien monétaire afin de compenser cette austérité budgétaire. Cela augure d’une politique quantitative accrue avec peut-être un nouvel affaiblissement de la livre sterling….

Laisser un commentaire