Chinamerica

Métaux : Les cours du cuivre s’affaissent après trois mois de baisse des importations chinoises

Métaux : Les cours du cuivre s’affaissent après trois mois de baisse des importations chinoises 

Les cours du cuivre ont connu une petite faiblesse lundi 12 juillet 2010, après l’annonce d’une nouvelle baisse des importations chinoises de métal rouge. Pour l’instant, on ne peut pas imputer cette baisse des achats à un quelconque ralentissement de l’économie chinoise, elle est surtout due aux pertes financières des importateurs de cuivre.

Les marchés s’attendaient à une reprise des importations chinoises de cuivre en juin, après deux mois d’accalmie. Mais finalement le mois dernier a connu une nouvelle diminution des entrées de métal rouge en Chine, le premier importateur mondial, un tiers des besoins mondiaux. Le résultat ne s’est pas fait attendre à la bourse des métaux de Londres : la tonne de cuivre perdait plus de 100 dollars ce lundi 12 juillet, repassant sous les 6 700 dollars.

Le coup de frein sur les achats de cuivre est habituel en été, avec le ralentissement de l’industrie, mais la baisse des achats a commencé plus tôt cette année, en Chine. Pour l’instant, la raison principale est à chercher du côté des boursicoteurs. Une grande part des achats de cuivre sont habituellement le fait d’investisseurs, ou d’opérateurs chinois, qui réalisent des profits en achetant sur le London Metal exchange et en revendant à la bourse de Shanghai.

Or cette fenêtre d’arbitrage s’est refermée depuis la fin du mois d’avril, ce qui cause des pertes et non plus des gains aux négociants et aux importateurs chinois, de l’ordre de 200 dollars la tonne, ce qui est fort dissuasif pour les acheteurs. Les importations de cuivre en Chine ont donc encore chuté de 17% en juin, d’où l’offre excédentaire de concentré de cuivre sur le marché asiatique, ce qui a permis aux raffineurs chinois de doubler « illico presto » le tarif qu’ils imposent aux groupes miniers pour transformer la matière première.

En revanche, le mois dernier, les achats de déchets de cuivre ont encore progressé de 7% en Chine. On explique cette hausse par le dédouanement de la matière première qui était encore stockée en quantité dans les ports. Car les nouvelles commandes de déchets de cuivre, en revanche, devraient se faire beaucoup plus rares, dans les mois qui viennent, du fait des restrictions qui ont été imposées le 1er juin par les autorités chinoises, à savoir l’obligation d’identifier tous les types de ferrailles métalliques dans les bateaux, ce qui renchérit l’opération et surtout empêche d’importer un matériau plus valeureux qui rentabiliserait la cargaison. Les importateurs du Guangdong ont déjà annulé leurs importations pour le troisième trimestre.

source rfi juil10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s