Agefi Suisse

Le PIB trimestriel CHINOIS devance celui du Japon. Pour la deuxième fois en moins d’une année.

Le PIB trimestriel CHINOIS  devance celui du Japon. Pour la deuxième fois en moins d’une année.

La candidature chinoise à la deuxième place des économies mondiales devient encore plus sérieuse. Son PIB trimestriel a dépassé celui du Japon pour la deuxième fois de l’histoire. Peut-être même que les trois premiers mois de cette année ont été les derniers où le Japon est arrivé à se classer devant la Chine.

PLUS DE CHINAMERICA EN SUIVANT :

 En fait, le PIB japonais au deuxième trimestre publié avt  hier a déçu les attentes, donnant raison à l’estimation de progression sur trois mois la plus pessimiste (+0,1%, contre la prévision du consensus à +0,6%).

La comparaison qui fera date: en chiffres absolus, il a atteint 1.288 milliards de dollars, contre 1.337 milliards pour la Chine, une somme connue depuis le 15 juillet dernier déjà.

 Toutefois, les méthodes de calcul différentes pour corriger les fluctuations saisonnières rendent ces chiffres difficilement comparables. Mais la croissance sur une base annuelle de 2% dans le cas du Japon et de 10,3% pour l’Empire du Milieu devenu premier exportateur mondial laisse apparaître l’arrivée de ce dernier à la deuxième place comme une fatalité. Il est déjà le plus grand marché automobile mondial en termes de nombre de véhicules produits et vendus. Les Etats-Unis gardent toutefois encore une marge confortable au niveau de la valeur totale des voitures vendues.

Malgré ces chiffres impressionnants, la Chine reste un pays en voie de développement.

 Le revenu brut par habitant à fin 2009 ne se monte qu’à 3620 dollars, ce qui la met au 124e rang mondial, derrière la Tunisie et la Jordanie, devançant l’Angola. Même si le levier peut paraître énorme au vu d’une population de 1,34 milliards, la croissance montre cette année quelques signes d’affaiblissement. Car la croissance fulgurante de ces dernières années n’a guère corrigé les déséquilibres. Elle les a plutôt accentués.

En premier lieu celui entre la zone côtière et les régions au milieu et à l’ouest du pays, restées rurales et dont l’importance économique ne cesse de diminuer. Sur seulement 9,5% du territoire, les 40% de la population habitant à l’est ont ainsi généré 60% du PIB en 2006 en rassemblant 92,5% des exportations, attirant 81,5% des investissements étrangers

L’ouest, qui représente 71,5% de la surface, ne réunit quant à lui que 17% de l’activité économique, et seulement 6,4% des ressources financières étrangères y sont placées. Selon les pronostics, le PIB par habitant de Shanghai devrait franchir cette année la barre des 10.000 dollars, cinq fois plus que le chiffre moyen pour les provinces de l’ouest. La subdivision du PIB chinois par secteurs montre par ailleurs que le secondaire, le plus important du pays, garde le rythme de croissance le plus rapide, suivi par le tertiaire, le primaire n’affichant même pas la moitié du tertiaire.

S’il ne fait aujourd’hui pas de doute que les réformes en faveur du développement d’un marché de Deng Xiaoping de 1978 ont marqué le début de la prise d’essor de la Chine, celles-ci ont également visé à favoriser les régions côtières. «Les zones ayant le potentiel de croître rapidement devraient être incitées à se développer aussi vite que possible», a-t-il résumé en 1992. Le déséquilibre ainsi créé paraît aujourd’hui très difficile à corriger. A partir de 2000, le gouvernement central a certes lancé un programme de développement à hauteur d’environ 320 milliards de dollars sur 10 ans comportant notamment la construction de nouvelles lignes ferroviaires et l’amélioration des liaisons routières. Mais ces efforts n’ont guère été suivis par les investisseurs étrangers, préférant toujours se concentrer sur la côte. Si la croissance de son PIB arrive parfois en tête des régions, cela est donc à mettre sur le compte de l’Etat. La population ne se laisse guère séduire non plus, puisque le flux migratoire n’a pas changé de direction, passant de l’ouest à l’est.

christian affolter AGEFI AOUT10

EN LIEN : Les Etats-Unis toujours trois fois plkus gros

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s