Art de la guerre monétaire et économique

Certains parlent « d’esclavage légal » dans les rues de Hong Kong

Certains parlent « d’esclavage légal » dans les rues de Hong Kong. Il n’est pas question de la traite des immigrants illégaux, mais bien de salaire minimum…..

PLUS/MOINS DE SALAIRE EN SUIVANT :

C’est que Hong Kong, haut lieu du capitalisme pur et dur dans le monde, n’a jamais eu de salaire minimum imposé par l’État. Le gouvernement s’apprête maintenant à en imposer un, rapporte The Economist dans un texte intitulé « So much for red in tooth and claw » (Tant pis pour le rouge dans la gueule du dragon).

Une commission s’est donc penchée sur le sujet pendant des mois et le débat a enflammé la population. Le 30 août, le gouvernement a annoncé que, d’ici « quelques semaines », il annoncerait son choix qui se situera vraisemblablement entre 28 et 29$HK

C’est à mi-chemin entre ce que demandaient les syndicats et ce que les patrons ont suggéré, avec beaucoup de réticence. Mais il s’agit avant tout d’une première pour l’ancienne colonie britannique, qui s’est toujours targuée de disposer d’un environnement où il est aisé de mener ses affaires sans entraves étatiques.

Personne ne sait quel impact aura cette mesure. Le journal China Daily, un journal pro-gouvernemental, estime que 314 000 travailleurs, soit 9% de la main-d’œuvre, en bénéficiera.

Dans les fast-food de Hong Kong, un salaire horaire de 22$HK est courant. Les gardes de sécurité et les gens de ménage sont habituellement mal payés. Des milliers de travailleurs seront affectés : certains auront leur augmentation, d’autres perdront leur emploi. Le journal libéral Ming Pao prévoit que 100 000 malchanceux perdront leur emploi, selon les résultats d’un sondage mené auprès de 500 PME.

Dans un territoire saturé de petites entreprises, les coûts risquent d’être importants. En juillet, 824 471 entreprises étaient enregistrées à Hong Kong, soit une par 4,5 travailleur. Certains croient que la nouvelle bureaucratie sera difficile à comprendre pour de nombreux chefs d’entreprises. D’autres estiment qu’elle ralentira la croissance ou stoppera net l’envie de se lancer en affaires pour de nombreux entrepreneurs en devenir…

source F&I SEP10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s