Chinamerica

Brèves de trottoirs du 19 sept….en bord de route de la grande finance…

Brèves de trottoirs du 19 sept….en bord de route de la grande finance…

Il est parfois bon de s’arrèter sur les bas cotés…

PLUS DE BREVES EN SUIVANT :

Réduire de 30% les gaz à effet de serre serait bon pour la santé

Faire passer de 20% à 30% les réductions d’émissions de gaz à effet permettrait à l’Union européenne d’économiser des dizaines de millions d’euros en dépenses de santé, selon une étude publiée mardi par deux ONG.

Emettre moins de ces gaz qui contribuent au réchauffement climatique aurait pour effet collatéral bénéfique d’améliorer la qualité de l’air et ainsi réduire les maladies cardiaques et respiratoires, selon une étude commandée par Health Care Without Harm et the Health and Environment Alliance.

L’Union européenne s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20% d’ici à 2020, par rapport aux niveaux de 1990, et a offert de pousser l’effort jusqu’à 30% à condition que d’autres pays industrialisés promettent de réaliser des réductions comparables.

Les ministres de l’Environnement ou de l’Energie français, britannique et allemand, ont plaidé en août pour porter à 30% cet objectif.

Selon le rapport, une baisse de 30% représenterait une économie annuelle de 10 à 30 milliards d’euros (entre 12,6 et 37,8 millions de dollars) d’ici à 2020.

Avec une réduction de 30%, on éviterait 3 millions de jours de congé maladie par an pour maladies respiratoires et cardiaques, 3.776 d’admissions à l’hopital, et 1,2 million de jours de consommation de médicaments pour problèmes respiratoires.

Ces calculs s’appuient sur les chiffres officiels de l’Union européenne concernant trois sortes de polluants — particules fines, des oxydes d’azote, dioxyde de soufre — et des statistiques sur la mortalité, maladie et absentéisme.

///////////////////////////////////////////////////////

chine: banques étrangères moins profitables que les chinoises

Les banques étrangères en Chine ont vu leurs bénéfices plonger l’an dernier tandis que leurs rivales chinoises ont au contraire vu les leurs augmenter, a rapporté  le Wall Street Journal. Les profits des unités chinoises de HSBC Holdings PLC et de JP Morgan Chase ont chuté respectivement de 60% et de 21%, selon le cabinet d’audit KPMG cité par le journal. Les banques étrangères ont du mal à se faire une place en Chine à cause des nombreuses restrictions réglementaires qui limitent leurs activités dans ce pays. De leur côté, les banques chinoises ont profité d’une importante augmentation du volume des nouveaux prêts en 2009. La plus grande d’entre elles, Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), a vu son bénéfice grimper de 16%, tandis que celui de China Construction Bank a progressé de 15%.

//////////////////////////////////////////////////

Les investisseurs étrangers ont recommencé à acheter des actifs américains au mois de juillet, inversant la tendance du mois précédent, a annoncé le département du Trésor.

Les investisseurs ont acquis pour 63,7 milliards de dollars d’actifs nets, dont des instruments à court terme tels que des bons du Trésor. En juin, la statistique avait traduit des sorties nettes de 5,2 milliards de dollars (chiffre révisé de -6,7 milliards).

Les entrées nettes de capitaux à long terme ont grimpé à 61,2 milliards de dollars, contre 44,4 milliards le mois précédent.

La Chine, premier détenteur de dette américaine, a augmenté de trois milliards de dollars ses investissement américains tandis que le Japon a gonflé les siens de 17,4 milliards.

/////////////////////////////////////////////////////////

Pour la 1ère fois, Greenspan prône des hausses d’impôts

L’ancien président de la Réserve fédérale américaine Alan Greenspan, longtemps adversaire farouche de l’augmentation de la pression fiscale, s’est prononcé en faveur d’une hausse des impôts et d’une réduction des mesures de relance afin de réduire le déficit budgétaire des Etats-Unis.

« Je suis favorable, pour la première fois d’aussi loin que je me souvienne, à un relèvement des impôts », a-t-il dit lors d’une intervention publique au Council on Foreign Relations à New York.

Il a ajouté que l’économie ne pourrait pas se redresser tant que le déficit resterait élevé et a souligné que ce déficit, plombé par les dépenses massives engagées pour la relance, handicapait l’investissement.

Nous « devons trouver le moyen de tempérer l’activisme budgétaire et de permettre à l’économie de guérir », a-t-il déclaré, ajoutant que les dépenses de relance avaient pour l’instant été moins efficaces qu’anticipé.

Des mesures d’allègement fiscal mises en place pendant la présidence de George Bush arrivent à expiration à la fin de cette année et Barack Obama a annoncé vouloir plafonner les impôts de la classe moyenne et des ménages à faibles revenus tout en augmentant la pression fiscale sur les plus fortunés.

Ce dossier est l’un des débats clés de la campagne des élections de mi-mandat du 2 novembre, les Républicains plaidant pour un maintien des allègements actuels en affirmant que l’augmentation des taux d’imposition des Américains les plus riches risquait de compromettre la reprise.

« Nous ne devons pas financer par l’emprunt des allègements d’impôts », a dit Alan Greenspan. « Il nous faut des allègements d’impôts mais seulement dans le cadre de la réduction du déficit. »

Quand il s’agit d’augmenter les impôts, l’alternative se joue « entre le terrible et le pire », a-t-il ajouté, avant d’affirmer que laisser filer le déficit constituerait la pire des solutions.

/////////////////////////////////////

Pas de croissance sans reprise de l’immobilier

Le Prix Nobel Vernon Smith et le professeur Steven Gjerstad présentent dans le Wall Street Journal les résultats de leurs recherches sur 14 récessions. Dans chaque cas, la reprise de l’immobilier a précédé celle des autres secteurs. Certains espèrent qu’il en ira autrement cette fois, mais le poids de l’expérience ne soutient pas leur raisonnement. Les Etats-Unis ne s’engagent pas sur la voie de la reprise. Le marché immobilier demeure saturé. La première année d’après-crise a été la plus faible de toutes avec une hausse de 6,3% de la construction résidentielle..

//////////////////////////////////

La valeur «travail»est toujours en danger

En France, le travail est synonyme de pénibilité, de douleur, voire de harcèlement et l’assistanat une solution de repli confortable, explique Yves de Kerdrel dans Le Figaro . N’importe quel jeune qui regarde la télévision observe que le problème de la réforme des retraites réside dans sa pénibilité. Et même si les suicides de France Télécom restent des mystères personnels, les syndicats n’ont pas hésité à faire le lien entre les conditions de travail et leur envie d’en terminer.

Le travail reste un épanouissement. Sinon pourquoi les femmes se seraient-elles tant battues pour travailler?

En France, il y a plusieurs vers dans le fruit, selon l’éditorialiste: l’utopie de Mai 68 a nourri de son lait ces bébés socialistes qui se sont hissés au pouvoir en 1981. Le deuxième ver est celui de la politique d’assistanat qui a construit un monstre aujourd’hui mort-vivant, l’Etat providence. Le troisième ver est un monde du travail très hiérarchisé et peu collaboratif. Baudelaire a pourtant écrit: «Le plaisir nous use. Le travail NOUS FORTIFIE…

////////////////////////////////////////////

Andrew Haldane (Banque d’Angleterre) a récemment estimé que la valeur actualisée de toutes les pertes de production présentes et futures approcherait sans doute une année de produit intérieur brut (PIB) mondial : 60 000 milliards de dollars (46 700 milliards d’euros), soit cinq siècles d’aide publique au développement, ou dix milliards de fois le coût de construction d’une classe dans un village africain

/////////////////////////////////////////////////////

Les demandes des prêts hypothécaires et celles pour le refinancement ont reculé pour la deuxième semaine d’affilée en se situant au plus bas depuis le début du mois d’août. Selon la Mortgage Bankers Association, l’indices des demandes des prêts hypothécaires, qui comprend celles pour le refinancement, a chuté de 8,9% au cours de la semaine finie le 10 septembre. La moyenne mobile sur quatre semaines a été en baisse de 0,8%.

/////////////////////////////////////////

L’inflation et la déflation pour les nuls

Inflation, déflation, récession, stagflation,…

Pas toujours facile de s’y retrouver sur les causes, les conséquences et les moyens de lutter contre ces véritables fléaux de notre économie.

Voici deux infographies, toutes en verticalité, qui, dans un langage simple (mais en anglais) nous exposent tout ce que l’on a toujours voulu savoir sur l’inflation et la déflation sans jamais oser le demander

Pour visualiser l’ensemble de l’infographie sur la déflation, cliquez ici.

Pour visualiser l’ensemble de l’infographie sur l’inflation, cliquez ici.

/////////////////////////////////////////

jamie Dimon menace de quitter la Fed

Le PDG de JPMorgan Chase a mis en cause un article de la loi Dodd-Frank de réforme financière adoptée en juillet, qui interdit aux banquiers privés d’intervenir dans la nomination des présidents des douze antennes régionales de la Réserve Fédérale américaine.

Le PDG de la banque américaine JPMorgan Chase, Jamie Dimon, menace de quitter le conseil d’administration de la Réserve fédérale (Fed) de New York estimant que la réforme financière récemment adoptée y réduit ses prérogatives, rapportait samedi le Wall Street Journal.

M. Dimon a récemment mis en cause un article de la loi Dodd-Frank de réforme financière adoptée en juillet, qui interdit aux banquiers privés d’intervenir dans la nomination des présidents des douze antennes régionales de la Réserve Fédérale américaine, a précisé le quotidien financier, citant des sources proches du dossier.

Or la Fed de New York envisage d’aller plus loin que la loi, et d’interdire aux banquiers privés d’intervenir dans d’autres nominations en son sein ainsi que de réduire leur accès à ses informations.

M. Dimon et les deux autres banquiers privés siégeant à ce conseil d’administration de neuf membres –les directeurs généraux de la Banco Popular de Puerto Rico et de la banque Adirondack Trust– pourraient démissionner, a précisé le WSJ.

Les antennes régionales de la Fed participent à l’élaboration de la politique monétaire de la banque centrale en l’informant de l’état réel de l’économie dans les régions.


FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 
Paiement sécurisé par PAYPAL  
  
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s