Gold et Métaux Précieux

Métaux Précieux : Soupçons de manipulation sur les cours de l’argent

Métaux Précieux :  Soupçons de manipulation sur les cours de l’argent

Le marché de l’argent est-il manipulé ? Aux Etats-Unis, les soupçons pèsent de plus en plus lourdement sur les transactions de ce métal précieux. « Certains opérateurs ont fait des tentatives répétées pour influencer le marché de l’argent et de manière détournée contrôler les prix du métal précieux ».«Je pense qu’il y a eu des violations (de la loi) et qu’elles devraient faire l’objet de poursuites».

PLUS/MOINS DE MANIP EN SUIVANT :

Cette accusation vient de Bart Chilton, l’un des cinq commissaires de la CFTC, l’organe de régulation des marchés de matières premières aux Etats-Unis. Ce démocrate, qui défend depuis 2007 des règles plus strictes pour les opérateurs de marché, a profité, le 26 octobre dernier, d’une réunion publique où la CFTC présentait ses propositions de réforme, pour en souligner l’urgence.

Car officiellement, la CFTC n’a pas encore statué sur la fraude au métal gris, l’enquête est en cours. Une enquête rouverte en septembre 2008, après avoir été abandonnée quatre mois plus tôt, les plaintes des petits investisseurs sur la manipulation des cours de l’argent n’ayant pas cessé.

Les investigations ont pris un nouveau tour cette année, depuis qu’un opérateur de Londres a laissé entendre que la banque J. P. Morgan Chase pourrait être impliquée dans la fraude. Cette dernière est avec HSBC l’un des grands acteurs sur le marché du métal gris. Aujourd’hui la seule certitude, c’est que moins de quatre opérateurs détiennent jusqu’à un tiers des positions vendeuses nettes de métal gris sur le marché des métaux aux Etats-Unis, le Comex.

Ce qui limite artificiellement la hausse du métal précieux, se plaignent ceux qui soupçonnent une fraude. Même si l’once d’argent a frôlé les 25 dollars à la mi-octobre – un record en trente ans – ils estiment que le cours devrait être encore plus élevé aujourd’hui.

Les banques et d’autres analystes rétorquent qu’on ne peut pas juger sur les seules informations du marché américain, le centre névralgique du marché de l’argent se trouvant à Londres. Le problème, c’est que Londres ne communique pas encore ses données. Les allégations de manipulation des cours de l’argent ne sont pas neuves, et elles sont entretenues par le souvenir de l’affaire Hunt.

La CFTC n’en est pas à son coup d’essai: elle avait déjà accusé en 1985 deux frères texans, les Hunt, d’avoir fait grimper artificiellement les prix à la fin des années 70. Ils avaient acquitté une amende de 10 millions de dollars. En 1980, deux milliardaires texans du pétrole, Nelson et William Hunt, avaient réalisé ce qu’on appelle un « corner » : par leurs achats massifs de métal gris à New York, ils avaient fait grimper le cours de 2 à 50 dollars, avant une dégringolade brutale à 10 dollars.

La manipulation avait été prouvée cinq ans plus tard. Aujourd’hui, l’enquête pourrait être un plus rapide, maintenant que le régulateur qu’est la CFTC n’a plus à faire la preuve de l’intention de frauder, mais seulement de la tentative de manipulation, qu’elle soit intentionnelle ou pas

«Cela fait des mois que je demande à la Commission de s’exprimer», a regretté Bart Chilton, disant espérer du nouveau «dans un avenir très proche».

Gros paris

Aujourd’hui, la CFTC dispose d’un pouvoir renforcé pour s’attaquer à ce problème, en vertu de nouvelles règles approuvées cette semaine. Ces règles qui rendent moins contraignant de prouver la culpabilité des manipulateurs de cours, ont été rendues possibles par la réforme de Wall Street adoptée pendant l’été.

«Les propos du commissaire Chilton sont très importants, en raison de sa position et la nature grave de la manipulation», explique à l’AFP l’analyste indépendant Ted Butler, qui estime que les cours sont effectivement manipulés et dénonce la situation «depuis plus de 25 ans».

Selon lui, la manipulation s’expliquerait par une concentration excessive de gros intervenants sur le marché, qui ont parié des sommes énormes sur la baisse des cours.

D’après les chiffres rendus publics par la CFTC, les quatre plus gros courtiers sur le marché de l’argent détenaient à eux seuls près d’un tiers des paris baissiers sur les prix.

Or selon un autre régulateur, l’Administration de la monnaie (OCC), parmi les banques d’affaires, JPMorgan Chase et HSBC sont de loin les plus gros intervenants sur les marchés des métaux précieux. JPMorgan Chase est la plus souvent montrée du doigt.

Un tournant

Le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier, rapportait mercredi que l’enquête de la CFTC avait connu un «tournant» après des accusations d’un courtier londonien visant l’établissement américain. La banque a refusé de commenter ces informations.

Les cours de l’argent ont atteint ces dernières semaines des niveaux plus vus depuis 30 ans, à New York comme à Londres, à près de 25 dollars l’once. Ils se sont envolés d’environ 40% depuis le début de l’année.

Selon Ted Butler, l’adoption de la réforme financière cette année n’est pas étrangère à cette remontée fulgurante des cours du métal blanc. Ce texte vise en effet à interdire aux banques de spéculer en nom propre. Et selon la presse financière, JPMorgan Chase a démantelé son équipe chargée de cette activité à la fin de l’été.

La CFTC a proposé d’imposer des limites au volume de positions sur les marchés des matières premières, pour éviter qu’un intervenant ne dispose d’un poids trop important sur le marché.

source afp/rfi oct10

1 réponse »

  1. les USA n’est pas la reference en terme de « legalement juste ».donc sa Pathologie c’est doper ,manipuler.
    cordialement

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s