Behaviorisme et Finance Comportementale

US : Le retour des monnaies locales et de la « relique barbare »

US : Le retour des monnaies locales et de la « relique barbare »

Les monnaies locales, qui avaient quasiment disparu des Etats-Unis depuis la grande dépression, sont en train de faire un retour dans plusieurs communautés rurales du pays. Dans le but de lutter contre la récession, elles sont censées inciter les consommateurs à fréquenter en priorité les commerces locaux.

Ainsi dès 2009, à Pittsboro, une bourgade de 2.500 habitants en Caroline du Nord, une douzaine de commerces se sont unis pour distribuer le «plenty», une monnaie locale destinée à remplacer le dollar. Au total,plus de 15 .000 plenties ont déjà été mis en circulation, et sont utilisés dans tous types de commerce, de l’alimentation du coin au supermarché. La ville indique même qu’elle a reçu «une avalanche d’appels d’autres communautés qui ont perdu toute confiance dans le système financier mondial» note le Los Angeles Times.

PLUS DE CONCURRENCE ENTRE LES MONNAIES :

Mais, contrairement à l’époque de la grande dépression, ces monnaies alternatives ne sont pas nées d’un besoin urgent dû au manque d’espèces en circulation, mais plutôt pour reconstruire le lien social. «Il y a des inquiétudes sur le manque de confiance, le fait que les voisins ne se connaissent pas. Les gens y voient une manière de s’entraider entre voisins,» selon le sociologue Ed Collom.

Dans l’Utah, une proposition de loi pour payer en or

 
 
Une proposition de loi souhaiterait permettre aux habitants de l’Utah de payer certaines de leurs transactions en or sonnant et trébuchant. Le système proposé par la loi obligerait les agences publiques à accepter, parallèlement au système monétaire actuel, des échanges en or. Une fois adopté, le système serait limité aux échanges au sein de l’Etat.

Cette ébauche de loi autoriserait aussi les habitants de l’Utah à frapper leurs propres pièces en argent ou en or. Un entrepôt serait par ailleurs construit pour conserver le métal précieux et la Utah Defense Force, une milice au service de l’état, pourrait être appelée et armée par le gouverneur républicain, Gary Herbert, pour protéger les stocks.

  Le représentant républicain John Dougall, qui a soumis cette proposition, la qualifie de «méritante». Elle lui a été présentée par un électeur sous la forme d’un cahier de doléances, l’Utah Sound Money Act, et il s’est chargé de la transposer ensuite en projet de loi. The Salt Lake Tribune reste convaincu qu’un autre représentant se chargera de promouvoir, le projet que Dougall explique ainsi:

«Ce que notre initiative veut surtout dire, c’est que les gens sont capables de réagir face à la politique imprudente menée par la Réserve fédérale et l’impact que certaines décisions ont, à long terme, sur la situation financière du pays. L’idée, c’est aussi d’envisager un autre choix dans les outils monétaires qui nous sont proposés pour pouvoir faciliter les transactions financières.»

L’inquiétude suscitée par l’augmentation de la dette américaine et les discours politiques qui appellent à augmenter l’argent liquide en circulation en mettant plus de dollars sur le marché semblent valider les arguments des partisans du projet de loi, qui soulignent notamment le risque de dévaluer la devise nationale. Le procureur Larry Hilton, un des auteurs de l’Utah Sound Money Act, déclare au Salt Lake Tribune:

«C’est uniquement dans le but de créer une option supplémentaire. Si le dollar chancelle, c’est une bonne nouvelle de savoir que le gouvernement a une alternative. Ce n’est pas une obligation. L’Etat offrirait simplement la possibilité de payer en or ou en argent.»

Depuis la crise, l’or est devenu un argument de poids pour certains porte-paroles du camp conservateur, comme Ron Paul ou Glenn Beck, qui en font la promotion face aux risques d’inflation et de dévaluation du dollar. Une proposition similaire circule par exemple dans l’état de Georgie. À Salt Lake City, le trésorier de l’état, Richard Ellis, se demande cependant comment l’Etat pourrait rendre la monnaie lors d’une transaction si la loi était appliquée: «en rabotant un bout de lingot?».

 source Slate dec10

2 réponses »

  1. il est certain que les monnaies vont mal.
    le risque dans tout ça c’est qu’un effondrement de toutes les monnaies pourrait amener vers un phénomène d’hyper inflation.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s