Agefi Suisse

Le retour graduel de l’inflation provoque de vives tensions sur les obligations US

Le retour graduel de l’inflation provoque de vives tensions sur les obligations US

Les obligations gouvernementales américaines présentent des rendements en forte hausse.

 Les emprunts du Trésor américain sont particulièrement malmenés: le rendement du T-Note à cinq ans affiche une augmentation de près d’un demi pourcent au terme de la semaine passée. Sur les échéances les plus longues, le rendement du’Long Bond’à trente ans a dépassé 4.7%, un niveau observé en avril 2010 quand la reprise américaine semblait bien établie.

PLUS DINFLATION EN SUIVANT :

 L’accentuation marquée de la pente de la courbe des rendements en dollar est partiellement imputable à une accélération des anticipations d’inflation reflétée par l’écart croissant entre le rendement’réel’des obligations indexées (TIPS) et le rendement nominal des emprunts traditionnels. A dix ans de maturité, le taux d’inflation’breakeven’à dix ans approche 2.5%, soit près d’un pourcent de plus que durant l’été 2010.

Ces craintes d’inflation ont été exacerbées par les enquêtes de l’ISM qui signalent des augmentations de prix marquées dans le secteur manufacturier (indice’prix’à 81.5 en janvier après 72.5 en décembre). Les autres secteurs, a priori moins sensibles à la flambée des prix des matières premières, ne sont pas épargnés (72.1 après 61.4). Encore faut-il relever que les prix en question se réfèrent aux produits à l’entrée, et non à la sortie, des entreprises. En d’autres termes, ces chiffres inquiétants ne permettent pas encore de conclure à une accélération imminente des prix à la consommation.

source zerohedge

(source agefi fev11 )

EN COMPLEMENT :   La Hausse des matières premières agricoles aux États-Unis devrait éventuellement se traduire par des prix plus élevés pour les stocks d’épicerie, selon JPMorgan Charles Grom. 

 Le processus fonctionne comme ceci: la hausse des prix des produits,est répercutée sur les producteurs, qui les répercute sur les  distributeurs qui eux même les répercute sur les consommateurs  finaux  ce qui entraine une augmentation des chiffres d’affaires propices à des augmentations du cours des actions des distributeurs 

  Comme indiqué dans le tableau ci-dessous, depuis 1990 l’indice JP Morgan des prix agricoles a montré 68,9% corrélation positive avec la finale PPI / aliments transformés Index – qui nous dit que l’augmentation des prix des matières premières est  assez globalement  en étroite corrélation  avec l’inflation des prix  gros plus élevée 

Chart

Image: JPMorgan

Laisser un commentaire