Banque Pratique

UE – L’Exposition des banques d’Europe à la dette privée des pays périphériques européens donne le vertige

UE – L’Exposition des banques d’Europe à la dette privée  des pays périphériques européens donne le vertige 

Les banques européennes sont assis sur de vastes quantités de prêts aux particuliers et aux entreprises à court de liquidités des pays périphériques européens. Non seulement la dette publique, posent des risques potentiels pour le système bancaire  européen mais il faut y ajouter bien sur cette montagne de dettes privées…

 Maintenant que la BCE leur a racheté des montagnes de dette public pourrie les banques ont même  tendance à être chargées de quantités beaucoup plus importantes de prêts commerciaux et aux particuliers  que ce qu’ils ont de dette souveraine, et ceci est confirmé par  une analyse du Wall Street Journal qui s’appuie sur les divulgations accompagnant les stress tests européens

En effet et c’est particulièrement intéressant les  Stress tests cette année offrent  pour  la première fois une manière uniforme pour mesurer cette exposition. Jusqu’à présent, les banques n’avaient  divulguées leurs portefeuilles de prêts à des clients dans les pays en difficulté uniquement sur une base fragmentaire. Cela fait qu’il etait virtuellement impossible d’agréger les données dans l’industrie bancaire ou pour comparer les différentes institutions.

On omet, donc  sciemment à la dette publique,  d’y ajouter la dette privée: pour la seule Grèce, le montant passe de 40 à 120 milliards d’euros. Même les Etats-Unis perdent leur immunité financière, étant, tout comme le Royaume-Uni, plus exposés à la dette privée qu’à la dette publique via les produits structurés et les garanties. Surtout à celle de l’Irlande, dont le volume des créances privées donne le vertige.

source Wall Street Journal

Laisser un commentaire