Changes et Devises

La réalité que l’on cache: la zone euro sera allemande ou ne sera pas! par Pierre Leconte

La réalité que l’on cache: la zone euro sera allemande ou ne sera pas! par Pierre Leconte

 

La question de la survivance ou de la disparition de l’euro se résume à une seule interrogation:  l’Allemagne va-t-elle accepter de reprendre à son compte directement, ou indirectement (via la BCE et le Fonds dit de “stabilité” dont le principe a été accepté mais que les différents parlements nationaux doivent encore ratifier et qui n’est toujours pas financé), les dettes nationales de la plupart des Etats-membres de la zone euro devenus incapables de les rembourser et aussi d’assurer leur financement pendant les dix à quinze années qui viennent, avant qu’ils retrouvent éventuellement leur compétitivité en acceptant d’appliquer le “modèle allemand”, pour autant qu’ils soient en mesure politiquement, socialement et économiquement de l’adopter?

 Mais aussi des politiques drastiques de rigueur qui mèneraient l’Europe vers une récession durable et la paupérisation accélérée de ses peuples, avec le risque d’explosion sociale violente du style de celle que vit actuellement la Grande-Bretagne. Sans compter que la démocratie représentative serait sacrifiée puisque ces décisions se prennent à l’insu des peuples qui ne sont pas consultés. Tout cela relevant de l’interventionnisme forcené, alors même que la crise démontre que les Etats et les banques centrales ne peuvent pas résoudre les problèmes économiques et monétaires puisque ce sont eux qui les créent, casserait ce qui reste de croissance!

PLUS DE LECONTE EN SUIVANT : 

Étant convaincus que l’Allemagne n’a ni les moyens, ni la volonté, ni l’intérêt, d’aller dans ce sens et les peuples des autres Etats-nations européens non plus, nous pensons que l’euro nécessairement disparaitra après quelques nouvelles pantalonnades (de Sarkozy, Merkel, Berlusconi ou Barroso, un “quarteron” de dirigeants incapables de gérer la situation chaotique qu’ils ont directement contribué à installer) destinées à gagner un peu de temps avant l’issue finale. Tous les politiciens qui continuent de se voiler la face par crainte de dire aux peuples européens la vérité, de peur d’être balayés lors des prochaines élections qui auront lieu un peu partout en Europe en 2012 et 2013, ce qui de toutes façons se produira, ne font qu’aggraver les conditions dans lesquelles aura lieu l’implosion de la zone euro à laquelle tout un chacun doit impérativement se préparer. Jamais dans l’histoire une union monétaire (au surplus rigoureusement non optimale comme la zone euro) n’a pu conduire à une union politique, certains peuvent le regretter mais c’est ainsi. 

Il faut aussi avoir à l’esprit que tout cela, si l’on allait vers le Gand État européen sous direction allemande, aurait comme conséquences géopolitiques, monétaires et économiques, la marginalisation de l’Union européenne via une bipolarisation accrue du monde autour des USA et de la Chine qui, ensuite, s’affronteront pour le leadership planétaire, à moins qu’ils réussissent à se résoudre à une coexistence plus ou moins pacifique entre super-puissances néanmoins inégales et affaiblies. L’euro aurait tué l’Europe!

 C’est exactement ce que Charles de Gaulle avait anticipé. D’où son combat pour l’Europe des nations, autour de l’adoption de l’étalon-or, pour éviter que l’utopie de l’Europe fédérale, autour d’une monnaie de papier unique constamment mise à mal par les intérêts opposés des Etats subordonnés et d’une banque centrale apatride qui devraient en partager le monopole d’émission, ne mette à bas tout l’ensemble européen ainsi que cela est en train de se produire.

Puisque l’étalon-or, ayant pour caractéristique de soustraire la production de monnaie et du crédit (alors devenue “automatique” en fonction des stocks de métal) à toute influence du pouvoir politique, permettait de résoudre non seulement la contradiction du partage de la même monnaie unique entre plusieurs Etats souverains, mais encore de limiter tout endettement public et déficit budgétaire excessifs, les deux maux dont souffre nécessairement la monnaie de papier, toujours produite en excès par les banquiers centraux et les Etats quand cela ne dépend que de leur bon vouloir.

La leçon s’appliquera aussi aux USA et à la Chine, bientôt devenus les deux seules super-puissances, qui devront dépasser l’antagonisme entre le dollar US et le yuan (deux monnaies de papier qui plus tard s’autodétruiront si elles ne sont pas gagées sur l’or) pour instaurer un minimum de stabilité des relations internationales et éviter un jour d’avoir à se faire la guerre. Étant donné que c’est cela qui finira par se produire s’ils ne s’accordent pas pour réformer le Système monétaire international en le basant sur un même étalon tangible et stable ne portant la marque d’aucun État qui ne peut être que le métal jaune. Voilà incidemment pourquoi la hausse de l’or contre la plupart des monnaies de papier est loin d’être terminée.

 SOURCE ET REMERCIEMENTS : FORUM MONETAIRE DE GENEVE  

3 réponses »

  1. mas mal ! même intelligent , cynique, mais franchement je ne vois pas ce que l’étalon……or , dans ce cas , a à faire dans cette galère !! Lecomte est pour le sommier et le bas de laine, c’est réducteur !!!!! franchement, le compte n’y est pas !

    J'aime

    • En effet, Le Conte n’y est pas 😉
      Il est vain de vouloir mélanger une vision politique bornée d’une zone Europe unie, (de plus en plus poussée en avant au forceps par quelques dirigeants, contre le consensus dominant), avec des détails techniques secondaires de choix monétariste.

      L’or est une solution parmi d’autres. Elle a déjà monté ses limites par le passé.
      Paul Jorion plaide avec de plus en plus insistance pour une devise mondiale pacifiée, constituée d’un panier de monnaies nationales(ou autres), selon la vision keynésienne.
      D’autres économistes prônent l’abolition de la monnaie unique et le retour aux monnaies nationales.

      J'aime

      • Il est amusant de constater que les pyromanes kéneysiens sont toujours à chercher des solutions à leurs propres méfaits dans la devise papier, sans doute pour mieux la faire flamber…:-)

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s