2 réponses »

  1. Merci 🙂 ;
    Peut-on se faire une idée de l’influence des facteurs réglementaires sur cette appétence pour la dette souveraine? En d’autres termes, peut on quantifier l’impact des obligations type Bâle II/III sur l’ émergence de ce taux négatif? La BCE ne rémunére-t-elle pas mieux les fonds placés par les banques? qui achète? Banques, assurance vie, autres? Quelles sources pour ce faire une idée sur tout ça? Merci à tous ceux qui peuvent m’aider à y voir clair.

    J'aime

  2. Il est inutile de se poser des questions car il est trop tard… Le monde actuel est « cuit », écrasé sous les dettes qui ne sont pas remboursables, compte tenu de leur ampleur.

    Pendant ce temps, en FRANCE, l’on continue à créer des commissions de réflexion, des hauts commissariats à l’analyse intensive, des comités destinés à moraliser la vie politique, etc…!

    Tout ces « crétineries » permettent d’éviter de régler les vrais problèmes qui sont sans solution, sauf éclatement du système monétaire international avec remise à zéro des compteurs de la dette ou une guerre mondiale..!

    Que de perte de temps…!

    Cette réflexion s’adresse aux économistes réalistes qui ont un minimum de connaissances en macro-économie et qui ont surtout du bon sens…!

    Thierry FOURGEAUD Consultant à 44100 – NANTES le 16 Juillet 2012

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s