Douce France

On a lu, vu et entendu Samedi 12 Janvier 2013: Douce France/ Le système de la carpe et du lapin, voici la flexisécurité pour les patrons et la securiflexité pour les syndicats.

On a lu, vu et entendu Samedi 12 Janvier 2013:  Douce France/ Le système de la carpe et du lapin, voici la flexisécurité pour les patrons et la securiflexité pour les syndicats.

 L’accord historique sur la flexibilité du travail pour le MEDEF  et sur la sécurité de l’emploi pour les syndicats est un modèle du modèle gris. On attend le renouveau des corporations à la suite de cette négociation type. 

Au terme de cet accord, on va taxer les CDD  courts ou très courts. Les employeurs étant des négriers, donc coupables, on va comme les souteneurs, prélever une partie de leur crime, le recours à l’emploi très court. Attendons les précisions. 

Le patronat en s’engageant dans cette voie n’est pas très loin de ses ancêtres de la Cagoule et de ses voies moyennes , de collaboration au nom de … non pas de l’intérêt général, mais des bonnes relations avec Hollande. En attendant le système dans lequel on demande à l’individu des sacrifices. 

Passe moi le sel et je te passe le poivre semble être le canevas des relations entre Hollande et le MEDEF, sur le dos cette fois à la fois des entrepreneurs, des vrais  et des salariés, et au nom de l’Entreprise.

 Attendez-vous à ce que tout un vocabulaire nouveau soit forgé dans un pareil système à l’image de ce que nous décrivons dans notre article ci dessous. 

Nous attendrons la suite et les précisions pour analyser tout cela. A ce stade nous en restons au stade des principes.

1 réponse »

  1. plus de taxes favorisera l’emploi……………
    on ne part pas du réel et du pourquoi on va obliger à…. c’est cela la liberté à la Française
    quant à l’eventuelle flexibilité elle dépendra de l’accord des syndicats syndicats qui auront une carotte :des indemnités d’administrateurs de sociétés ..
    Avec cela le chômage va baisser… A quand une révolte de l’immense majorité des patrons dont les entreprises ne sont pas cotées
    ( tiens mon boulanger a décidé d’aller tenter sa chance hors de France :mais pourquoi? encore un salaud de capitaliste égoïste sans doute)

Laisser un commentaire