Art de la guerre monétaire et économique

Les Clefs Pour Comprendre du Dimanche 10 Mai 2015 : Le dirigisme et la tyrannie monétaires sont politique Par Bruno Bertez

Les Clefs Pour Comprendre du Dimanche 10 Mai 2015 : Le dirigisme et la tyrannie monétaires sont politique Par Bruno Bertez

17142250139_607fa07567_c17142382219_137246b595_c

La grande habilité des élites est de faire passer des décisions politiques majeures pour des décisions techniques. C’est la grande mystification de la soi-disant indépendance des Banques Centrales, qui répète la mystification de l’Etat indépendant et des Fonctionnaires au service du public. De cette façon, ils évitent les débats, les consultations électorales et donc les oppositions. Car la masse, la société civile manipulée, se fichent de toutes ces subtilités dont nous discutons. Du moment qu’elle a son revenu minimum, gagné ou accordé, du moment qu’elle a ses matchs de football,  son cirque télévisuel et de temps à autres  des « Charlie » pour entretenir ses peurs et sa soumission, elle se tient coi. Elle tourne en rond dans ses simulacres de mécontentement ou dans ses réponses aux sondages, tout en laissant faire. Tout en laissant passer toutes les mesures plus scélérates les unes que les autres que les dominants jugent bon de prendre pour assurer leur maintien en place. Et puis au nom de sa sécurité, la masse avale tout. C’est un puissant ressort que la peur! Surtout dans les pays vieillissants, fatigués, en voie de déstructuration.

Permalien de l'image intégrée

Nous avons regardé, pour la première fois hier une émission de télévision dont le titre est « Le petit Journal ». Nous l’avons regardé comme un martien, comme  un habitant de Sirius, c’est à dire comme quelqu’un qui est étranger à ce type de spectacle. Jamais nous n’avons imaginé que pareil tissus de désinformation, d’abrutissement et de mépris cynique pour le spectateur pouvait exister. La séquence sur la Syrie, puis celle sur le 1er mai du Front National étaient dignes de Goebbels et Goering. Hélas, demandez aux figurants jeunes adolescents censés faire la claque moderniste au profit de l’émission, demandez-leur  qui étaient Goebbels et Goering et en quoi ils sont incontournables  pour comprendre notre époque, et ils vous parleront de ce dont on leur rabat les oreilles… la Shoah! Car la Shoah, ils connaissent, ou plutôt croient connaître puisqu’on leur en parle quotidiennement.  La Shoah est l’obturateur, l’occultant qui est censé empêcher de réfléchir sur la genèse du fascisme, de la servitude et de l’holocauste. Mais sur la question de savoir comment on en est arrivé là, ils n’ont rien à répondre, leur intelligence n’a pas d’aliment, pas de matière. Sur le rôle de la propagande dans la montée du nazisme, sur l’échafaudage de mensonges qui a permis l’accession d’Hitler au pouvoir, rien. Et pour cause car si on leur donnait les éléments de compréhension, les clefs pour pénétrer ces mystères, ils comprendraient le monde actuel et ils percevraient la similitude des processus utilisés. Goebbels, Goering et le neveu de Freud sont les maîtres  à penser de nos dominants.

16631808562_26ecef1a39_c

Les découvertes de la science, les progrès de la linguistique, de la psychanalyse, la théorie de la communication, tout cela a été détourné subvertit au profit des classes dominantes. Tout comme la complexité, et la technicité,  caractéristiques majeures de notre époque. Il y a tout une élite censée détenir le savoir, des intellectuels, des journalistes qui trahissent leur mission et se mettent au service des puissants pour dominer la masse. Ces gens, veules et méprisables renient la logique, l’essence de leur fonction qui est d’être libérateurs, d’être source liberté et de progrès et non agent de désinformation et d’asservissement.

Ne vous y laisser pas prendre, au stade où nous en sommes, tout est politique, il n’y a plus rien de technique. L’intérêt général, la science, le savoir sont au service d’intérêts particuliers qui ne veulent pas votre bien, mais votre obéissance. Cette société n’est pas socialiste, ou même socialisante, non elle utilise les oripeaux, le masque du socialisme pour vous faire croire qu’elle est à votre service, qu’elle est démocratique. Elle vous instille, par la propagande, par la culture, par l’école, par les médias, ce que vous devez penser et dire et ensuite une fois qu’elle a fait de vous de perroquets, elle fait semblant de vous écouter, de vous écouter quand vous répétez ce qu’elle vous inculque. Leur démocratie est une démocratie en miroir, quand ils disent vous consulter, c’est eux qu’ils consultent et écoutent. Ils n’entendent que l’écho de leur propres voix. Même chose quand ils vous font voter. Vous ne votez jamais que pour eux, à droite ou à gauche. Ils détruisent les alternatives, le monopole c’est leur spécialité.

Permalien de l'image intégrée

Qui ne voit que le pilonnage du Front National est une manœuvre pour éviter le débat sur les questions centrales, princeps,  de la politique du pays, sur sa place dans le monde, sur sa souveraineté, sur la répartition des charges de la crise etc..

Non, tout doit passer sans contestation, sans question et pour cela il faut détruire le seul interlocuteur qui vaille, le seul qui représente une fraction significative  du pays. Que les opposants à la politique scélérate, anti-française, anti-classe-moyenne qui est menée méritent mieux, normalement, que le Front National pour les représenter, c’est une évidence, mais on fait avec ce que l’on a. En attendant mieux: la cassure de l’UMP…

Permalien de l'image intégrée

De même, que vous exprimiez votre dégoût ou votre rejet de l’UMPSMEDEFCFDT monopoleurs en vous abstenant, ils ne supportent pas, ou de moins en moins. Ils rêvent de vous obliger à courber la tête, de vous obliger à voter. Peu importe pour qui, l’essentiel est que vous fassiez acte de soumission aux règles qu’ils imposent, soumission à l’absence d’alternative.

7692127392_b6380ca360_b

Les lois sur le Renseignement, le Terrorisme, la Pénalisation Fiscale, les Contrôles, les pistages informatiques, et bientôt les limitations à l’usage et la détention de la monnaie n’ont qu’un objectif, faire de vous des prisonniers, des fourmis dans un bocal. Ils veulent réaliser ce dont les anglo-saxons rêvent depuis la chute du mur de Berlin,  la fin de l’Histoire. Un monde statique, ordonné, qui ne connaît de progrès que ceux de la consommation. Un monde circulaire, dans lequel chacun épie l’autre, surveille et est surveillé. Le Panopticon.

Nous reviendrons souvent sur la question des attaques sur le cash, sur les intérêts négatifs, sur cette volonté de supprimer ce dernier espace de choix, de liberté de révolte. Sachez que vous êtes fondés à refuser le monopole des banques commerciales, c’est vous qui avez raison, c’est vous qui agissez conformément à la morale et au civisme en refusant de vous soumettre. Il vaut mieux, dans l’intérêt des générations futures, détenir de la monnaie Banque Centrale, des billets de banques, plutôt que de la monnaie émise par les établissements  bancaires dont la solvabilité est douteuse et fragile. Il faut maintenir la possibilité d’un sursaut, d’un redressement, comme ce fut le cas après les guerres.

Le pays pour se reconstruire aura besoin de vous, il aura besoin  de pouvoir compter sur un fond d’épargne propre, à lui, qui lui appartient.

 

BRUNO BERTEZ Le 10 Mai 2015 

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON : 

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

3 réponses »

  1. Le politique est atteinte de schizophrénie. Il n’ y a qu’a regarder se qu’est devenu la politique Française, l’ UMPS. C’est Mrs hyde et Docteur jekill, c’est la communisme qui danse avec la capitalisme, mais pas le bon. Le massacre de civiles a travers le monde et tout cela au non des droits de l’homme. C’est l’ennemi de la finance qui ne peut s’empêcher de coucher avec. C’est la noir a la maison blanche qui ne peut rien faire contre la discrimination des siens. La problème qu’il faut se poser ? sont ils schizophrène ou mythomane ou les deux a la fois ceux a quoi ont peut surement ajouter un peut de paranoïa shoatique. Si la psychologie politique défini précédemment devait devenir la norme sociale de demain il y a beaucoup de soucis a se faire. C’est le malade qui prends les rênes et décide de se qui sera la normalité de demain. Pour les économistes averti, je pense que cette courte intervention sera suffisante. Car il en va de même dans le système économico/financier. Il sont a la fois tous en faillite est pourtant toujours maitre du monde. La pathologie est grave ! espérons simplement que se qui ont encore un raisonnement saint seront se faire entendre.
    Mais j’ai bien peur que la clandestinité soit leur unique salut ……

    J'aime

  2. Bonjour,

    Je vous suis avec grand intérêt depuis déjà quelques temps mais ce billet sort immanquablement du lot tant il synthétise parfaitement mon ressenti. Rien que le premier paragraphe se suffit à lui-même. J’en retiens la phrase de conclusion qui résume à elle seule le drame que connaît ce pays: « C’est un puissant ressort que la peur! Surtout dans les pays vieillissants, fatigués, en voie de déstructuration. » Depuis trois ans, on donne!
    Je ne regarde plus la télé depuis déjà près de vingt ans (sauf quelques excellents films ou rares émissions de qualité) et moi aussi, j’ai le sentiment de débarquer de Sirius quand, par hasard, je tombe sur une de ces émissions où l’indigence le dispute à la médiocrité. Le début de la guérison commence par cette « catharsis », cesser de la regarder, qui peut être douloureuse si ont est accro. Mais c’est absolument nécessaire. Ensuite, je recommande chaudement la lecture de « Propaganda » d’Edward Bernays (pour mieux comprendre comment c’est né) et surtout « Neuro esclaves » de Paolo Cioni et Marco Della Luna (http://www.amazon.fr/Neuro-esclaves-Techniques-psychopathologies-manipulation-économique/dp/8862292082). Je vous suis donc totalement lorsque vous écrivez « Goebbels, Goering et le neveu de Freud sont les maîtres à penser de nos dominants. »
    Récemment, l’ami Corto a mentionné ceci dans ce « Grand Journal », père de ce ce fameux « Petit journal » (comme Napoléon II l’était pour ses opposants): « Je ne regarde quasiment plus Le Grand Journal; les bobos-gauchos à la sauce Canal me sidèrent par leur médiocrité…Un peu halluciné, je me demande, en regardant la pétasse faire son numéro, si ce que je regarde est bien réel ou si apéritif aidant, je me fais mon cinéma… » (je vous laisse découvrir l’étendue de la m…, il n’y a pas d’autres mots: http://corto74.blogspot.fr/2015/05/a-quand-un-zombie-musulman-ou-juif-sur.html). Ça illustre parfaitement vos dires. Le bon peuple s’en rend de plus en plus compte et j’ai peur que très bientôt, vu le comportement de certaines zélites (« Il y a tout une élite censée détenir le savoir, des intellectuels, des journalistes qui trahissent leur mission et se mettent au service des puissants pour dominer la masse.), il ne fera pas bon à être catalogué « intellectuel ».
    C’est peut être pour cette raison que la série « Game of Thrones » rencontre autant de succès (pour les fans, le n° spécial de la revue Lire vaut le détours). Car ne met-elle pas en exergue ce que nous vivons au quotidien, une célébration du néant pour conquérir le pouvoir au total détriment de l’intérêt général. Voilà la finalité de la Socialie française: « Un monde statique, ordonné, qui ne connaît de progrès que ceux de la consommation. Un monde circulaire, dans lequel chacun épie l’autre, surveille et est surveillé. Le Panopticon. » La suffisance qui dirige notre pays en est la plus parfaite illustration. En le voyant, j’ai envie de paraphraser le mot terrible de Churchill après sa défaite aux élections de juillet 45 sur Clément Attlee, son successeur travailliste: « Un avion vide s’est arrêté sur le parking (de la Havane pour aujourd’hui), François Hollande en est descendu! ».

    Bonne journée

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s