A Chaud!!!!!

Mondialisme : La messe est dite en Espagne !

La messe est dite en Espagne

Le parti de gauche radical espagnol Podemos tomberait-il le masque en dénonçant la retransmission de la messe sur la chaîne publique TVE Internacional, renouant avec les vieux démons de la guerre civile espagnole ?

Une guerre idéalisée à outrance côté républicains parce que combat romantique par excellence, notamment pour des intellectuels de gauche comme Hemingway, Malraux ou Orwell. Ce dernier devra, d’ailleurs, se réfugier en France pour fuir les staliniens qui ne lui voulaient pas que du bien. Il saura s’en souvenir dans 1984.

Pour mémoire, et s’il est indéniable qu’il y eut des massacres de part et d’autre, la Terreur rouge, en plus des destructions de monuments et mobiliers religieux, s’est rendue responsable de l’exécution de quelques milliers de membres du clergé catholique.

Conséquence : « Sans aucun doute cet holocauste des origines de la guerre civile n’a pu que forcer le ralliement complet de l’Église au soulèvement militaire », explique l’historien Guy Hermet.Podemos est connu pour son anticléricalisme virulent et sa nouvelle charge l’atteste. Seulement voilà, en déposant une proposition de loi visant à interdire le programme télévisé « El día del Señor » (« Le Jour du Seigneur »), ce parti a rencontré une résistance farouche dans un pays qui ne compte pas moins de 70 % de catholiques. Résultat : « Le taux d’audience a dépassé les 21 %, contre 7 % habituellement, a précisé un porte-parole de TVE. »

Comme argument quelque peu fallacieux, le leader de Podemos, Pablo Iglesias – le mal nommé ! –, a publié sur son « compte Twitter un enregistrement vidéo de l’évêque de Alcalá de Henares (35 km à l’est de Madrid) dénonçant ceux qui, doutant de leur orientation sexuelle, se prostituent ou vont dans des clubs de rencontres pour hommes. Je vous assure qu’ils iront en enfer. »

Quelle belle synecdoque, qui fait d’un prélat la partie pour le tout, comme s’il représentait à lui seul l’ensemble des catholiques ! Dans ce cas, Monsieur Iglesias, étant donné vos orientations politiques, permettez-moi de vous accuser de tous les crimes communistes depuis 1917 !

Par contre, on ne peut pas dire que Podemos soit très actif dans la lutte contre l’obscurantisme islamique en Espagne, lequel gagne pourtant du terrain. Je me suis même laissé dire que ce parti faussement progressiste avait qualifié de « génocide » la prise de Grenade en 1492 – qui marquait la fin de la Reconquista –, exigeant dans la foulée que l’Espagne s’en excuse officiellement. Et des excuses pour la présence hégémonique musulmane pendant des siècles sur une terre qui ne lui appartenait pas, c’est pour quand ?

Qu’en est-il, de cet anticléricalisme anachronique quand il s’agit du projet de mosquée monumentale – qui deviendrait la troisième plus grande au monde – dans les anciennes arènes de Barcelone, et financé par le Qatar ?

Il faut admettre que tout ça n’est pas très catholique !

http://www.bvoltaire.fr/charlesdemassieux/messe-dite-espagne,319373

Rappel : Mondialisme en Espagne : Podemos propose de restreindre la liberté de culte – et de favoriser l’avènement d’une spiritualité syncrétiste maçonnique

Mondialisme en Espagne : Podemos propose de restreindre la liberté de culte – et de favoriser l’avènement d’une spiritualité syncrétiste maçonnique

Le site religionconfidencial.com a eu accès aux réflexions en interne du « Groupe spiritualité » du Cercle de spiritualité progressiste de Podemos, le mouvement d’extrême gauche qui a actuellement le vent en poupe en Espagne. Au nom du respect de la constitution espagnole et des droits de l’homme, le groupe soulève la possibilité de restreindre l’exercice de la liberté du culte religieux en réservant celui-ci à des « lieux publics » où seules pourront accéder des personnes qui aient « préalablement manifesté leur consentement ». Le but de ces limitations étant de garantir l’intégrité « physique et psychique » des personnes, spécialement celle des mineurs et d’autres « groupes vulnérables ». Mais au-delà, c’est l’avènement d’une spiritualité universelle, syncrétiste et maçonnique.

La « nouvelle démocratie » que souhaite construire Podemos passe par une réflexion sur la dimension spirituelle de l’homme et un rejet de toute religion, croyance ou secte basée sur l’existence « de groupes supérieurs et inférieurs » où les seconds doivent se soumettre aux premiers « contre leurs propres intérêts ». Seraient également « réglementées » ou au besoin « interdits » les « sectes ou groupes de pensée qui soient ouvertement racistes, xénophobes, phobiques par rapport à d’autres formes de croyances (anti-islamiques, antisémites, anti-athées etc.) »
 

Podemos : au service de la spiritualité syncrétiste mondiale 

La formulation renvoie apparemment aux sectes. Mais ces mots sont utilisés pour justifier les restrictions opposées aux droits des chrétiens depuis fort longtemps. Quant aux « groupes supérieurs et inférieurs », ils peuvent aussi bien renvoyer à la hiérarchie catholique et au clergé qui prétend imposer des conduites à des personnes dont ce n’est pas l’« intérêt » – on pense à l’interdiction de la contraception, par exemple.
 
Pour le reste, on retrouve une rhétorique maçonnique qui est peu ou prou celle des grandes institutions internationales comme l’ONU ou l’UNESCO, qui rendent les religions traditionnelles responsables des « massacres les plus sanglants de l’histoire récente et passée » – passant sous silence les centaines de millions de victimes du communisme athée.
 
Les « valeurs » de Podemos sont tout aussi conformes à la pensée unique : « le respect et la sauvegarde de la nature, les droits humains universels, la justice sociale et économique, la démocratie, la non-violence et une culture de paix. » A cette fin le mouvement a choisi d’organiser des rencontres « interreligieuses » en vue de favoriser la « candidature de Podemos » et de « construire une société plus inclusive ». La première – prévue pour le mois de mars – devait commencer, ou finir, ou en tout cas « culminer » par une « une célébration syncrétique ».
 
Voilà qui a le mérite de la clarté.
 

Espagne : restreindre la liberté de culte catholique au nom de l’avènement du mondialisme maçonnique

 
En définitive, la rencontre est programmée pour le 11 avril à la paroisse Saint-Thomas-de-Villeneuve de Madrid. Cette paroisse catholique n’a pas hésité à accueillir la journée où défileront un ex-moine, porte-parole du Cercle spiritualiste, des théologiens, des pasteurs protestants, des soufis, des bouddhistes… La journée sera ponctuée par des « silences méditatifs », des sonneries de bols tibétains, yoga, danses, taï chi, chants…
 
Au lieu d’une célébration syncrétiste affichée, c’est une clôture musicale qui est prévue, avec danse de derviches tourneurs et prestations d’une « barde » qui orne son site internet d’un serpent et d’une pomme…
 
La spiritualité que promeut Podemos est en tous points conforme à celle de la spiritualité mondialiste que l’on retrouve dans de nombreuses organisations supranationales, et elle va nécessairement de pair avec des fortes restrictions sur les droits des religions établies – comme la religion catholique. Ainsi Podemos suggère de soumettre l’Eglise en Espagne aux mêmes règles – y compris fiscales – que celles des autres « associations civiles » et de régir la prédication publique de la même manière que l’ensemble des manifestations publiques.
 
http://reinformation.tv/mondialisme-espagne-podemos-restreindre-liberte-culte-spiritualite-syncretiste-maconnique/

Barcelone : quand les musulmans sont invités à se marier avec des Espagnoles pour répandre l’Islam

Barcelone : quand les musulmans sont invités à se marier avec des Espagnoles pour répandre l'Islam© CESAR RANGEL Source: AFP
Des centaines de musulmans prient à Barcelone pour protester contre les caricatures de Mahomet en 2006 (image d’illustration) 

Pour «renforcer la communauté musulmane», une association islamique a collé des affiches à travers Barcelone pour encourager ses fidèles à se marier avec des espagnoles chrétiennes ou juives.

La capitale catalane, en Espagne, a récemment vu fleurir des affiches appelant à une «alliance entre musulmans et espagnoles» dans le quartier du Raval.

«Il est permis et encouragé pour un musulman de se marier avec une femme honnête et chaste qui appartient aux gens du Livre [aux trois grandes religions monothéistes]», est-il écrit sur le poster. Elles sont toujours «aptes au mariage» bien qu’elles «déforment et altèrent la tradition», poursuit le texte.

© Capture d’écran Twitter @alephmemtav

«Frère, engage-toi avec une Espagnole, enseigne lui que l’Islam est la véritable religion», encourage l’association à l’origine de la campagne d’affichage. Elle assure que cela ne contrevient pas à la loi islamique étant donné que les enfants qui naîtront de cette union suivront l’islam, «ce qui renforcera la communauté».

Le quartier El Raval est aujourd’hui majoritairement peuplé d’immigrés en provenance du Maroc, du Pakistan, des Philippines ou encore des pays de l’est. Le journal espagnol Gaceta rapporte que des groupes tels que «Restaurer la sainteté dans Al Andalus [l’ensemble des territoires ibériques qui furent sous domination musulmane entre 711 et 1492]», y sont particulièrement actifs.

Ce dernier, qui compte près de 40 000 followers sur Facebook,estime que Al Andalus est un territoire qui appartient aux musulmans, et milite en conséquence pour qu’ils y fassent leur retour.

Il se réfère aux migrants musulmans qui passent la frontière espagnole comme aux «frères qui ont entamé leur retour à la maison» et clame sur sa page Facebook «Al Andalus est notre maison». 

«Le fait que nos racines soient andalouses et que ces terres étaient autrefois nôtres nous remplit de détermination pour continuer à nous battre afin de faire respecter notre droit à revenir», s’enorgueillit le groupe.

https://francais.rt.com/international/35182-association-appelle-musulmans-se-marier-espagnoles-repandre-islam

1 réponse »

  1. Personnellement le problème des catholiques ce sont les catholiques qui trop obéissant envers la papauté de sentent investi du sacerdoce de la souffrance difficile de trouver plus masochiste qu’un catholique de souffrir le martyr quand on est en position de faiblesse peut être un bon calcul politique mais faire de même quand on se trouve en position de force là j’avoue que j’en perd mon latin !….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s