Art de la guerre monétaire et économique

La nouvelle chute de Rome : les Italiens sont maintenant plus pauvres que les Espagnols

La nouvelle chute de Rome : les Italiens sont maintenant plus pauvres que les Espagnols

La fin, qui approche, de la politique monétaire d’assouplissement quantitatif va ôter son bouclier protecteur à l’Italie, en pleine convulsion « populiste », avec une dette publique qui représente 132 % du PIB. Les achats obligataires de la BCE devraient cesser fin septembre 2018. Le bilan de la BCE atteint, en effet, le chiffre démentiel de 44 % du PIB de la zone euro, soit le double du ratio de la Fed aux États-Unis.

Jusqu’à présent, la BCE achetait la moitié (environ) de l’offre brute des obligations italiennes, soit 17 % du PIB, un des ratios les plus élevés au monde. Les banques italiennes ont même souvent vendu des obligations de leur pays pour acheter des obligations allemandes. Qui, à l’avenir, va vouloir encore acheter des obligations italiennes ?

En Italie, nombre de petites banques pléthoriques sont en difficulté. Elles croulent sous des montagnes de créances douteuses, des prêts bancaires souscrits par des entreprises et des particuliers qui ne parviennent pas à les rembourser en raison de la crise économique.

Les créances douteuses du système bancaire sont très élevées, de l’ordre de 13 %. Le sauvetage de Monte Paschi montre le coût énorme de la tâche. Banca Carige et Credito Valtellinese sont aussi dans une situation désespérée. De plus, avec un taux de 20 % du capital alloué, l’Italie est le champion d’Europe des entreprises « zombies » mort-vivantes incapables de faire face à la montée des taux d’intérêt, alors que la moyenne européenne est de 9 %.

L’Italie, avec sa dette publique de 2.200 milliards d’euros (132 % du PIB) et son système bancaire malade (263 milliards d’euros de créances douteuses) ne pourra pas supporter la remontée des taux d’intérêt. Si la Bundesbank se retrouve avec une créance excédentaire « Target 2 » de 800 milliards d’euros, la Banque centrale d’Italie se retrouve avec une dette de 400 milliards d’euros envers la BCE. L’Italie est dans une situation financière gravissime et intenable.

La crise de l’Italie est non seulement financière, mais économique et structurelle. Le PIB de 2018 est inférieur de 6 % à celui de 2007. Les entreprises peinent face à la mondialisation et à la révolution numérique. Le niveau de vie italien a diminué de 9 % pendant la dernière décennie. Les impôts augmentent, la dette aussi. Le pays est fracturé sociologiquement ainsi qu’entre le Nord et le Sud. Avec l’euro, il est pris au piège et ne peut plus dévaluer.

Le choc démographique et l’invasion migratoire ont été le coup de grâce, d’où la montée victorieuse du populisme de droite et de gauche. La population diminue de 160.000 personnes par an, tandis que 50.000 jeunes quittent chaque année le pays, qu’environ 600.000 immigrants clandestins d’Afrique et du Moyen-Orient viennent de s’installer.

http://www.bvoltaire.fr/litalie-bien-placee-declencher-krach-financier/

La nouvelle chute de Rome : les Italiens sont maintenant plus pauvres que les Espagnols

By Audrey Duperron, fr.express.live avril 23, 2018

La zone euro vient de connaître un événement remarquable: l’Espagne a durablement dépassé l’Italie en termes de PIB par tête. Et ce n’est pas tant la vigueur de l’Espagne qui est en cause, que le déclin inexorable de l’Italie, soulignent les économistes.

Telles sont les conclusions du FMI, à l’issue d’un calcul des “parités de pouvoir d’achat” des différents pays de la zone euro. L’Institution a trouvé que le PIB par tête espagnol excède celui de l’Italie depuis 2017, alors que cette dernière était 10 % plus riche il y a une dizaine d’années. Pire, dans les 5 prochaines années, les Espagnols seront 7 % plus riches que les Italiens, et les citoyens de certains pays de l’ancien bloc soviétique, tels que les Slovaques et les Tchèques, seront plus riches que les Italiens.

Depuis le 16e siècle, les deux pays étaient toujours au coude à coude, en termes de PIB par tête. À la fin des années 1990, l’Italie – qui dispose de 15 millions d’habitants de plus que l’Espagne – avait une économie deux fois plus importante que celle de cette dernière. Mais désormais, cette différence n’est plus que de 50 %.

Le déclin de l’Italie

L’Italie, qui ne s’est jamais remise du passage à l’euro, a en effet entamé un déclin qui semble inexorable, en raison de sa dette abyssale, qui se monte à 132 % de son PIB, du vieillissement de sa population, du niveau de sa corruption, de sa bureaucratie, de sa faible productivité et du manque d’investissements d’infrastructure.

De son côté, depuis la crise financière, l’Espagne a réformé son marché du travail, et sur les 3 dernières années, elle a bénéficié d’une croissance plus dynamique que l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni. Depuis 2000, son PIB a crû de plus d’un tiers, alors que celui de l’Italie n’a progressé que très légèrement, et qu’il est encore inférieur de 6 % à son niveau de 2006.

Tandis que l’Espagne a attiré les investissements étrangers, le secteur industriel italien a fondu de 20 % depuis 2008. Dans 5 ans, l’Italie ne sera plus classée que 37e en termes de PIB par tête, alors qu’elle se classait encore 18e en 1997.

Une menace pour la zone euro

L’affaiblissement de l’Italie suggère qu’elle éprouvera de plus en plus de difficultés à rembourser ses dettes, et c’est toute la zone euro qui risque d’en subir les conséquences.
C’est en substance ce qu’affirme Lieven Noppe, économiste en chef de KBC, lorsqu’il écrit dans une note aux investisseurs qu’à défaut d’améliorations économiques structurelles, l’Italie pose “une menace durable pour la zone euro”.

OK++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

EN BANDE SON :  

13 réponses »

  1. De toute façon si les banques italiennes implosent, celà entrainera avec elles des banques Françaises, puisque entre autres la SogGen y est mouillée jusqu’à la moelle et possède une forte part de créances de la Dette italienne, et « créances » qui à terme ne sont pas remboursables….
    Donc un défaut de l’italie et c’est tout le système Euro qui vascille voir qui implose…
    Au passage depuis le décret de 2016 signé secrètement par F.Hollande,
    les Banques Françaises ont le droit de siphonner les avoirs des comptes de leurs clients civils, pour éponger les pertes des dites « Banques » …
    Préparez vos réserves de boites de conserves…et de mouchoirs ….
    Tôt ou tard ça va nous péter à la figure…
    Seule la Große Merkel Jubille, la monnaie Euro est plus juteuse pour elle que ne l’était en son temps le Deutsche Mark.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

    • Vous avez raison « un défaut de Italie et c’est tout le système Euro qui vascille voir qui implose… » C’était aussi ce que le signe du Costa-Concordia signifiait pour l’UE: un échouage par excès de zèle (hybris) ou les membres de la capitainerie unioniste quitterait le navire européen qui se serait fracassé sur les récifs italiens pourtant bien connus… l’Italie, berceau de l’UE avec le Traité de Rome (1957), l’Italie cercueil de cette union monétaire (2018…?) dont le IV ème Reich a su tirer tous les avantages compétitifs et de marchés avec un euro-mark dévalué et ceci avant de se tourner bientôt vers l’Est: marché prometteur et complémentaire pour ses matières ères.

      J'aime

    • Votre commentaire sur la situation Italienne est idiot et infantile . Observer le déclin de la grandeur de la France depuis 2012 et même bien avant ! Une grandeur avec une dette de 2100 milliards et des millions de chômeurs et des attentats et invasions de rue aux quotidiens !
      une honte ce commentaire .

      J'aime

  2. C’est atroce immonde ces chiens de l’Enfer détruisent avec méthode notre civilisation:la Gréce,Rome
    Avec l’arme de destruction massive ».l’économic « .
    Je gage que le Vatican sera bientôt la maison commune des « migrants »
    Que la chapelle Sixtine sera taguée avec la bénédiction du « pape »
    : « Lasciate ogne speranza, voi ch’intrate » (« Laissez toute espérance, vous qui entrez »),
    Dante
    Ainsi débute la Commedia de Dante :
    « Nel mezzo del cammin di nostra vita
    mi ritrovai per una selva oscura,
    :ché la diritta via era smarrita.
    Au milieu du chemin de notre vie
    je me retrouvai dans une forêt obscure,
    dont la route droite était perdue. »
    Rage et Orgueil contre soumission .


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

  3. « L’UE survit dans l’agonie et la rébellion de ses membres… les peuples vont bientôt reprendre la main sur leur destin et le « costa concordia » euro-pirate ira s’échouer sur les récifs saillants de l’Histoire… Finalement, quelques pages d’Histoire perdues parmi des milliers d’autres auront passé. » https://leblogalupus.com/2016/12/04/fascisme-2-0-titanic-europe-le-noeud-coulant-de-la-costa-concordia-a-la-discorde-cordiale-par-master-t/
    Et en écho M.Bertez qui a le nez fin pour débroussailler et mettre à nu l’actu:
    Parlant des 2 partis populistes réfractaires italiens: « Il semble bien que les points d’accord aient pris le pas sur les points d’opposition, discorde serait un trop faible mot. Ils semblent s’être rencontré sur l’immigration, sur le rejet de la classe et de la politique des élites, et le mépris de la chose européenne. Fondamentalement ces deux formations expriment l’éclatement du système politique italien, son émiettement, avec d’un côté un ensemble qui rejette les pratiques actuelles et de l’autre une masse qui ne sait pas très bien où est la solution, mais qui vote contre. » Bertez plus précis encore:  » Ici le nouveau gouvernement italien, lequel représente la souveraineté nationale jusqu’à nouvel ordre, ce nouveau gouvernement veut revoir la politique d’immigration, il refuse les orientations de la réforme bancaire qui tient tant aux Allemands. Il accuse cette réforme bancaire d’être responsable du stress des familles, surtout des petites entreprises et par conséquent de la croissance inexistante du pays. De sa paupérisation. »
    On comprend qu’une lutte pour la survie de l’UE est engagée: « les Italiens ont envisagé la situation, ils sont à l’intérieur de l’Union, ils sont encastrés, enracinés, ils font partie de la zone euro, la BCE croule sous leurs dettes qu’elle a accumulé , l’Allemagne a des créances Target 2 irrécouvrables sur le système italien, les banques françaises ont des milliards et des milliards qui sont exposés au risque, vulnérables. Et puis les marchés financiers sont inter connectés. Le problème n’est pas Italien , il est européen soutenons-nous. Par ailleurs il y a eu l’apprentissage grec … » https://brunobertez.com/2018/05/21/editorial-italie-la-guerre-est-ineluctable-vers-le-grand-sacrifice-des-italiens/
    Ceci devrait nous interpeller et nous rappeler une leçon de finance: « si vous avez 10 000 euros de dette irrécouvrable à votre banque vous avez un sérieux problème mais si il s’agit de plusieurs milliards c’est votre banque qui aura un problème! »
    Dans un article plus ancien j’avais expliquer que l’Allemagne jouait certainement double-jeu et qu’elle se préparait probablement à la fin du jeu unioniste:
    « L’U.E ne peut survivre sans harmonisation fiscale et l’Allemagne, qui le sait, aurait beaucoup à donner de son P.I.B pour soutenir les pays du sud… sacrifice impossible, il va de soi !
    De fait, et face à ce qui semble inéluctable, l’Allemagne aurait toutes les bonnes raisons de faire sauter l’U.E… et sa dépendance vis à vis de Washington. L’Allemagne est une colonie impériale des USA depuis 1945, celle-ci a noyauté ses médias et détient apparemment de nombreux rouages dans ses institutions, de plus elle a plus à gagner, économiquement, d’un rapprochement avec la Russie qu’avec les USA. » et on a pu voir depuis la guerre commerciale US (via les taxes) et la menace sur les contrats euro-perses que le droit extra territorial US pèse de tout son poids sur le porte feuille des élites européennes. (Voir Lemaire faire le boulot des allemands face à la menace italienne et s’agiter sur les attaques de l’empire constrictor en dit long sur leur désarroi… prix des compromis, de la veulerie et de la servitude.)
    … Mais le pire n’est pas là et se rapproche pourtant: « La montée des eurosceptiques, classés irrémédiablement comme « fascistes », œuvre à la dislocation des nations, à la fois entre elles mais aussi au sein d’elles-mêmes. La grande récession qui amorce son éclosion et qui nous mènera à la dépression… le temps qu’il n’en faut pour les médias et les faiseurs de marchés de la nommer ainsi et nous aurons alors le terrain fertile d’une série en chaîne d’émeutes voir, au pire, de guerres civiles. » https://leblogalupus.com/2016/03/11/leurope-vend-a-la-turquie-la-corde-pour-se-pendre-et-si-lallemagne-jouait-double-jeu/… dépression hyper-stagflationniste ?!


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

  4. En 2017, j’avais annoncé la couleur: « La 6ème colonne tient Trump par ses dettes et si elle le tient tout en ayant fait de lui le 45ème président des USA face aux marquis de la 5ème colonne (deep-state) c’est qu’il a un rôle décisif à jouer pour les apatrides de la CITY. » https://leblogalupus.com/2017/04/15/trump-logre-americain-ce-pendant-de-logre-russe-staline-par-master-t/
    Je viens de lire un article qui mentionne la collusion W.Ross-Rothschild (« A tous ceux qui croient encore cela (Trump le chevalier blanc attendant le moment opportun pour mettre fin à l’hégémonie des banquiers sur la planète).et ont pris pour argent comptant la métaphore du drainage du marécage, voici la preuve qu’en fait votre chevalier blanc n’est rien d’autre qu’un cheval de Troie, agent de la Couronne et contrôlé par les banksters de la City de Londres » .https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2018/05/21/trump-est-une-marionnette-des-rothschild-d-henderson/#more-53092
    J’irais plus loin en précisant que l’affaire « Cambridge analytica » est une boite anglaise qui a aidé efficacement à la double élection Brexit-Trump, Christopher Wylie, 28 ans, ex-directeur de recherche de la firme en question:
    « Pensez-vous que Mercer et Bannon aient ciblé spécifiquement le Brexit ?
    Oh oui, absolument.
    Pourquoi ?
    Vous devez comprendre que pour Bannon en particulier, le Royaume-Uni est un leader culturel dans le monde. Pour beaucoup d’Américains, le Royaume-Uni est le pays de Downton Abbey, des gens éduqués qui ne font rien de dingue. Si vous pouvez inspirer un mouvement populiste au Royaume-Uni, si les Britanniques peuvent le faire, alors vous pouvez le faire aux Etats-Unis. ».
    http://www.liberation.fr/planete/2018/03/26/sans-cambridge-analytica-il-n-y-aurait-pas-eu-de-brexit_1638940
    Vous pouvez constater à quel point la démocratie est une façade et comment avec les données recueillies ont peut faire basculer une élection. Repensez à l’élection de Macron et Hamon doté d’une étincelle d’intelligence de nous dire que Lepen est le marche-pied de l’accession au pouvoir de Macron. Il visait juste… n’est pas poulain des Rothschild qui veut.
    Pourtant toute cette stratégie vise quelque chose de plus grand…. au delà encore de notre horizon du visible. Il y a encore 3 étapes semble t-il:
    la 1ère vise l’entrée en guerre contre l’Iran par les USA… avec le soutien des vassaux, à une exception près concernant l’Allemagne?
    La 2ème se nourrit de la 1ère: la mort de l’Empire US. C’est ce que j’avais expliqué de l’issus électorale avec l’improbable Trump aux commandes… Cheval de Troie pour les USA en tant qu’empire mais aussi acteur eschatologique pour les sionistes. Le sionisme est le légataire des zélotes qui perdirent la guerre contre Rome (70 apJC). Vaincu et se pensant futur maîtres du monde, ils furent patients. 2018 correspond au jubilé le plus important puisqu’il ouvre une ère messianique. Leur logique explique à elle seule tous les raisonnements qu’ils tiennent sans jamais avoir à mentionner leur mobile profond.
    (relisez Flavius Josèphe: « les juifs : ce qui les porta principalement à s’engager dans cette malheureuse guerre fut l’ambiguïté d’un passage de l’Écriture, qui disait que l’on verrait en ce temps-là un homme de leur contrée commander à toute la terre. Ils l’interprétèrent en leur faveur, et plusieurs même des plus habiles y furent trompés ; car cet oracle marquait quelqu’un d’autre, qui fut créé empereur lorsqu’il était dans la Judée. Mais ils expliquaient toutes ces prédictions à leur fantaisie, et ne connurent leur erreur que lorsqu’ils en furent convaincus par leur entière ruine. ». Allons plus loin question vision et lecture interprétative:
    « En ce jour-là, Israël triomphera. Les rois des nations serviront Israël ! Elles lui apporteront leurs richesses. La nation et le royaume qui ne te serviront pas périront. Les richesses du Liban viendront chez toi. Ils s’approcheront de toi, humblement, les fils de tes oppresseurs, ils se prosterneront à tes pieds, tous ceux qui te méprisaient. » (« Guerre des juifs contre les Romains »). On ne peut saisir les ambitions communes entre protestantisme (un christianisme judaïsé et messianique et nos nouveaux zélotes appelant à l’alya (https://fr.wikipedia.org/wiki/Alya)… En effet, la prophétie ne sera effective qu’à la double condition du retour des juifs sur leurs terres ancestrales et que dans la mesure une grande guerre entre goys scellera leur sort qu’il pense « divin » et donc tracé d’avance.
    Sur le web on prete à Judah Ben Samuel qui était un rabbin légendaire et prolifique du 12ème siècle l’annonce que lors d’un jubilé Jérusalem redeviendrait la possession de la nation juive, ce qui signifierait le commencement des temps messianiques de la fin. On peut penser que c’est bidon mais le seul fait que cela soit servie par une presse engagée (sioniste) laisse songeur. https://meta.tv/etonnantes-predictions-d-un-rabbin-du-xiie-siecle/
    Ce qui vous semble irrationnel, ne l’est pas pour ceux qui ne partagent pas votre logique. La logique est programmatique car son assise est autant culturelle du point de vue d’une religion que traumatique (transmission transgénérationnelle/intergénérationnelle https://www.cairn.info/revue-therapie-familiale-2006-3-page-229.htmltout) comme de l’individu qui se l’approprie pour en faire un modus operandi… de la pensée à l’action cela fait sens, cela fait corps.
    N’oubliez pas non plus que les 1ères colonies « israéliennes » (« Palestine juive ») furent financées par … les Rothschild pour les colons avec…intérêt usurier SVP (les « colonies rothschidiennes ») cf: http://www.tpsalomonreinach.mom.fr/Reinach/MOM_TP_129549/MOM_TP_129549_0001/PDF/MOM_TP_129549_0001.pdf
    On aurait tort de s’arc-bouter sur la géopolitique pour saisir toutes motivations des différents acteurs influents. Du christianisme protestant au judaïsme en passant par l’Islam, se dessine une toute autre fonction de l’Histoire… une histoire matinée de revanches, de lectures eschatologiques ou chacun se pense acteur-révélateur d’un Age finissant ou doit poindre un Age d’Or. Le Nouvel Ordre Mondial tant désiré cache un désir morbide de pouvoir absolu dans l’axe d’un idéal de puissance-jouissance mythique puisqu’il suppose un Nouvel Age (« New Age ») démiurgique… Le Système nourrit ses ambitions de voir naître un nouvel élu dont je ne doute pas qu’il aurait les atouts significatifs d’un simulacre de messie… un nouveau dieu avec quelques caractéristiques encore humaines (Transhumanisme aidant…)… le « dernier homme » de Nietzsche en quelque sorte.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

    • L’Antéchrist n’existe pas.je veux dire il n’existe pas au singulier:CAR SON NOM EST LÉGION
      IL ne peut être qu’une désincarnation démoniaque de toutes les singularité,C’est a dire une MASSE.
      Et donc laissons brailler à dessein la myriades de micro têtes parlantes que forme l’hydre venue parasiter le siège même de l’Etre,la ou se niche la parole.

      J'aime

  5. NB: la 3ème étape c’est l’établissement du « rédempteur » comme faussaire d’un Age d’Or qui sera aussi virtuel et bidon que l’Or ETF…

    J'aime

  6. Le concept « nouvel ordre mondial  » apparait pour la premiére fois en 1914 dans le livre » la destruction libératrice »
    de HG WELLES

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s