1984

Paul McCartney «Je te déteste, oui, oui, oui»

L’ancien Beatle et maintenant milliardaire «Sir» Paul McCartney a sorti un nouvel album intitulé «Egypt Station».

C’est son premier album numéro un en 36 ans. Pourquoi un vieux fossile comme McCartney enregistrerait-il encore des chansons et comment, sur Terre, son nouvel album pourrait-il être un succès? C’est ce que je pensais quand j’en ai entendu parler pour la première fois.

J’ai découvert pourquoi. Le vieux schnock de 76 ans a le syndrome de dérangement de Trump. Il est un fervent défenseur du «changement climatique», alors il a écrit une chanson sur le sujet dans laquelle il compare le président Trump à un capitaine fou pilotant un bateau vers un iceberg.

«Les gens qui nient le changement climatique… je pense que c’est la chose la plus stupide», a déclaré Sir Paul d’une manière stupide. Les «négationnistes» du changement climatique sont constamment marqués par des noms insultants par la gauche, ce qui n’est donc pas une surprise. La grande richesse de McCartney a peut-être aidé à l’acheter, mais il ne peut pas acheter l’intelligence.

Je ne nie pas que le climat ne change pas, mais je soupçonne que le soleil a beaucoup plus d’influence que les êtres humains. Ce qui est stupide, c’est d’accepter l’accord de Paris, qui aurait conduit à une dépression économique en Amérique. C’est ce que voulait Obama. Avec sagesse, Trump s’est éloigné de cette mauvaise affaire et a adopté le charbon à combustion propre. Quoi qu’il en soit, Sir Paul veut toujours que tout le monde paie une taxe sur le carbone. Qui se soucie si la populace pourrait éventuellement perdre son emploi et devenir plus pauvre?

McCartney veut sauver la planète. Je devrais dire  sa  planète. Après tout, il est maintenant un «monsieur» et fait partie du «Big Club» dont George Carlin nous a parlé. Comme d’autres dans ces couches riches et puissantes, Sir Paul jouit d’un style de vie luxueux qui comprend des jets privés, des yachts et des manoirs qui consomment vraisemblablement de grandes quantités de carburant. L’empreinte carbone de McCartney doit être énorme, peut-être même plus grande que celle de son camarade du changement climatique, Al Gore. Le Big Club possède la plupart des grandes sociétés foncières et des grandes entreprises, ainsi que le gouvernement. Ils possèdent la Terre. C’est la leur  et ils ne veulent pas que les ploucs qui l’encombrent actuellement prospèrent. 

Ils  veulent que les  gens soient pauvres. Les pauvres sont trop occupés à passer tout leur temps à essayer de se trouver un abri et à mettre de la nourriture sur la table. Les pauvres sont plus faciles à contrôler grâce aux aides gouvernementales et à la dépendance que cela entraîne. En fin de compte, les pauvres sont également plus faciles à exterminer.

Paul McCartney était issu d’une classe moyenne et était un membre clé des Beatles. Ils ont pris d’assaut le monde au milieu des années 1960 et ont dirigé un mouvement de contre-culture en 1967. «Sergeant Pepper» était emblématique de l’ère hippie. Il contenait des chansons psychédéliques avec des paroles surréalistes. Bien que peut-être pas aussi rebelle que certains groupes de rock de cette époque, les Beatles faisaient définitivement partie du mouvement hippie anti-establishment.

Sir Paul est maintenant le visage même de l’établissement. L’établissement de marécages mondialiste profond, c’est-à-dire. Il côtoie la royauté, les stars de cinéma, les milliardaires et les oligarques autoritaires.. Oh, et bien sûr, il est ami avec Hillary Clinton! Il veut que nous soyons tous de bons petits mondialistes. Nous devons réduire nos effectifs, cesser de manger de la viande, respecter nos dirigeants de gauche et abandonner nos armes.

J’en ai assez d’entendre parler des Beatles et de McCartney en particulier. Il a gagné un ticket d’or pour rouler. Il est temps pour lui de FERMER SA GUEULE !

https://grrrgraphics.com/paul-mccartney-i-hate-you-yeah-yeah-yeah/

Traduit de manière rapide Par Sir LE LUPUS

OK+++++++++++++++++++++++++++++

EN BANDE SON : 

3 réponses »

  1. Ouf, en France, on peut s’épargner les « tubes » qui doivent être « imbitables ».
    (La hargne, pardonnez mon langage; amis lupiens)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s