Americanism

Reprise en Main musclée au Brésil : Bolsonaro, l’homme du « marché » et des lobbies ? (Avec Note du LUPUS)

Bolsonaro, l’homme du « marché » et des lobbies

By Michael Guerinretourauxforets.com  29 Octobre 2018 

Comme les Etats-Unis et un certain nombre de pays européens, le Brésil vient de choisir la voie de ce que les médias ont désormais coutume d’appeler « populisme ». L’élection de Jair Bolsonaro suscite déjà l’enthousiasme au sein de l’extrême droite française, dont le soutien envers l’ancien militaire est essentiellement motivé par les caricatures médiatiques présentant ce dernier comme « raciste », « homophobe » etc.

Pourtant une certaine réflexion s’impose face à celui que la gauche qualifie de « fasciste », et qui pourtant s’inscrit dans la logique démo libérale moderne.

Il est certain que le programme de Bolsonaro en matière d’ordre et de sécurité a de quoi séduire dans un pays ravagé par les gangs, la drogue et la violence sous toutes ses formes, autant de phénomènes que les gouvernements précédents n’ont pu éliminer. Ainsi la légalisation du port d’armes, la protection des forces de l’ordre – qui pourront désormais faire usage de leur arme sans risquer un procès ou un renvoi – et une plus grande protection également des propriétés rurales et urbaines dont l’invasion sera désormais qualifiée de terrorisme, apparaissent comme des mesures de salut public susceptibles de ramener l’ordre.

Mais de quel ordre parlons nous ?

Ce sur quoi les médias ne s’attardent pas et que les groupies de Bolsonaro1 ignorent, c’est que le candidat d’extrême droite en question est l’agent, entre autres, d’un puissant lobby politico-religieux : celui des sectes évangéliques. Les leaders pentecôtistes font partie des principaux soutiens du président, dans un pays autrefois profondément catholique et désormais submergé par le protestantisme2. Or le protestantisme est un des principaux instruments de pénétration politique, économique et culturel au service des États-Unis, que ce soit en Amérique latine, en Afrique ou en Europe. La nébuleuse évangélique où se mêlent dogmatisme, millénarisme et messianisme adhère le plus souvent ouvertement aux mythes sionistes, dont ceux de « Terre Promise » et « d’élection divine ». Ceci est particulièrement frappant dans le cas du Pentecôtisme, dont les pasteurs affichent en règle générale un soutien manifeste à Israël.

Inséparable du libéralisme anglo-saxon et des milieux affairistes, les sectes protestantes sont parmi les principaux vecteurs de la subversion moderne, et de la destruction des traditions véritables.

Milieux affairistes disions nous; Bolsonara est également lié au lobby agro-industriel de la Bancada Ruralista, lui même lié au BBB. Son credo en terme d’agriculture et d’environnement repose sur la dénonciation des accords de Paris prévoyant notamment la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la reforestation en Amazonie – douze millions d’hectares devaient être replantés d’ici 2030 – la remise en question des lois destinées à protéger les autochtones indiens, et la mise au pas des 500 000 paysans sans terre (près de la moitié des terres agricoles appartiennent à 1% de la population brésilienne, la grande bourgeoisie regroupée au sein de la Bancada). Naturellement Bolsonara et le lobby agro-industriel sont favorables au développement illimité des grandes monocultures céréalières – soja – qui forment la colonne vertébrale de l’agrobusiness et des semenciers comme Monsanto, ainsi que de l’extension des élevages bovins, autant d’activités directement responsables de la disparition progressive de la forêt. Voici donc un « poumon de la terre » sacrifié sur l’hôtel des intérêts économiques et financiers, qui d’ailleurs ne profitent qu’à une minorité d’oligarques et « businessmen » (brésiliens ou non).

Les grands laissés pour compte sont bien entendu les paysans sans terre, un demi millions de citoyens privés de droit ; on peut en outre légitimement supposer que la légalisation des armes à feu combinée à la requalification des « invasions de propriété privée » en acte « terroriste » auront pour principal objectif, au delà de la sécurité publique, la répression violente de ces « indésirables ».

La main mise des lobbies via le programme de Bolsonaro s’accompagne évidemment d’un volet essentiel à toute politique néolibérale : l’affaiblissement de l’état et le démentelement de la sphère publique. Aussi Bolsonaro envisage-t-il de créer un grand ministère de l’économie placé sous la direction de Paulo Guedes, un « chicago boy » proche des milieux spéculateurs. Au programme également les privatisations massives et la retraite par capitalisation, le tout évidemment sous le signe de la « réduction de l’état ».

A nouveau gauchistes chagrinés et droitards émoustillés sont dos à dos, projetant leurs craintes et désirs sur un homme et une politique dont ils ignorent tout la plupart du temps. Les premiers sont bien trop préoccupés par la théorie du genre ou le droit des « LGBT » et les seconds par une quête effrénée du symbole viril, pour réaliser que loin d’être « fasciste », Bolsonaro est un artisan de la politique néolibérale, et l’agent du marché globalisateur.

Nul doute que « l’ordre » finira par revenir, au Brésil comme en Europe grâce au rouage « populiste » : ce sera à proprement parler un nouvel ordre « économique » dans le cadre de marchés « sécurisés » qui se substitueront aux états véritables.

Michael Guerin

Notes

  • Né catholique, Bolsonaro fut baptisé selon le « rite » protestant dans le fleuve Jourdain en Israël. Voir cette vidéo
  • Article de L’Express ; « les évangéliques bénissent Bolsonaro »

https://retourauxforets.com/48515/bolsonaro-lhomme-du-marche-et-des-lobbies

Ok+++++++++++++++++

Note du Lupus :

Nous disions il y a peu

« Patton Trump fort de son indépendance énergétique récente , d’un Dollar qui reste la principale monnaie de réserve mondiale et de son nouveau recentrage diplomatique sur les Amériques pour en juguler l’immigration illégale, peut espérer  ainsi  économiser quelques millions de dollars qui lui permettrons d’affronter  l’ancien partenaire Chinois , tète de pont d’un Mondialisme devenu avec la fin actée de la mondialisation agressif et belliqueux. »

A l’image d’un Poutine Trump fort de son nouvel isolationnisme US anti mondialiste entend sécuriser ses frontières et pas seulement au Mexique. La reprise en main par l’armée au Brésil en est un des symptômes les plus évidents et n’est pas sans rappeler des scénarios déjà vus en particulier au Chili ou en Argentine. Mais cette fois il ne s’agit plus de changement de régime par la force mais par la persuasion et Michael Guerin a raison d’insister sur le rôle des évangélistes à cette fin tant sur le plan des croyances et visions du monde que sur le plan de l’idéologie, le protestantisme restant un terreau fertile au développement de capitalisme anglo saxon. Du point de vue économique et politique l’Amérique du Sud va donc resté une chasse gardée des Multinationales US du Gouvernement US et on peut déjà annoncer  que sauf évènement imprévu  ce recentrage met fin à 60 années d’expérience socialiste et mondialiste en Amérique du Sud.

2 réponses »

  1. Voici donc un « poumon de la terre » sacrifié sur l’hôtel des intérêts économiques et financiers, qui d’ailleurs ne profitent qu’à une minorité d’oligarques et « businessmen » (brésiliens ou non). —- fin de citation. C’est en effet une des conséquences désastreuses de cette élection qui connote l’état de ce monde. Ceci dit, d’une part les intérêts financiers ne profitent jamais qu’à cette minorité et d’autre part, on dit sacrifier sur  » l’autel « , et non  » l’hôtel », on parle ici de culte, non d’hébergement.

    J'aime

  2. à voir… mais c’est vrai que ça ressemble à une prise de pouvoir par instrumentalisation
    « de type CIA et manipulateurs US » comme dans les années 60, prospérité en moins,
    mais là, il a suffit de pousser un peu en avant un peuple exaspéré par la criminalité, l’anarchie et la corruption…
    Ce choix est légitime et on ne peut pas en vouloir au peuple brésilien.
    Après si les crapules et les gangs peuvent être éliminées quelque part c’est tant mieux, mais j’en doute fort …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s