Art de la guerre monétaire et économique

Douce France : Butez-les jusque dans les chiottes !

Butez-les jusque dans les chiottes

Lors de son allocution télévisée le soir du dernier jour de l’année 2018, alors que sa fonction consiste idéalement à rassembler les Français, et non à les diviser au nom d’intérêts partidaires, le président de la République a pris un soin malin et pervers à les déchirer comme s’il était un vulgaire chef de parti en quête d’une élection à l’Élysée. Ce chef de parti s’est comporté en chef de bande, ce dont témoigne cette prise de parole avec laquelle il fait de la totalité des gilets-jaunes une « foule haineuse », homophobe, raciste, antisémite, putschiste, néofasciste!

   Comment comprendre que le premier des Français, qui devrait fédérer derrière sa personne, considère les gilets-jaunes de façon monolithique en disant: « Certains prennent pour prétexte de parler au nom du peuple -mais lequel? D’où? Comment?- et n’étant en fait que les porte-voix d’une foule haineuse, s’en prennent aux élus, aux forces de l’ordre, aux journalistes, aux juifs, aux étrangers, aux homosexuels, c’est tout simplement la négation de la France! » Macron jette de l’huile sur le feu en toute inconscience alors que sa fonction lui intime d’éteindre les incendies.

   Autrement dit, les centaines de milliers de gilets-jaunes -deux millions et demi, disaient il y a quelque temps les comptages des réseaux sociaux après croisements- sont tous haineux, tous ennemis des élus, tous ennemis de la police ou de la gendarmerie, des journalistes, des juifs, des étrangers, des homosexuels, et tous… nient la France! Comment, quand on prétend être trop intelligent pour être véritablement compris, peut-on montrer qu’on l’est si peu alors qu’on est très bien compris, trop bien même? C’est une énigme, sauf à regarder de plus près au psychisme de ce jeune homme décidément immature en tout.

  Le voilà qui envoie au front son premier ministre porter sa parole présidentielle: courageux mais pas téméraire, le Jupiter! Édouard Philippe, en bon juppéiste, se montre le meilleur avaleur de couleuvres de sa génération! Voilà qui force le respect… Droit dans des bottes qui ne sont pas les siennes -c’étaient, d’occasion, celles de Juppé-, le voilà qui délivre la substantifique moelle de la pensée complexe du président de la République. Je résume pour les esprits simples:  « De la matraque, rien que de la matraque, toute la matraque ». On comprend qu’avec une pensée aussi subtile, Macron ait raté deux fois le concours d’entrée à l’École normale supérieure pourtant pas bien regardante sur la pensée complexe de ses impétrants à qui l’on enseigne ensuite une pensée simpliste!

   Que propose en substance le premier ministre? Abracadabra et voilà un bon vieux fichier de ce qu’il est convenu de nommer en français courant des délinquants politiques: c’est clairement le retour aux bonnes vieilles méthodes de la police politique -flicages, fichages, écoutes, surveillances, arrestations préventives, détentions des opposants politiques. Avec les moyens modernes, ce traitement qui a récemment été infligé à Julien Coupat, suivi, espionné, arrêté, mis en examen sur simple suspicion, va se trouver étendu à tout réfractaire au libéralisme de l’État maastrichtien. Il nous faut lire ou relire Orwell d’urgence…

   Et puis, coup de tonnerre, cette information dont je me demande si, juste après la lecture du titre, elle n’est pas un fake news ou une pochade de l’excellent « Gorafi »: « Luc Ferry appelle à tirer sur les gilets jaunes et veut l’intervention de l’armée »!  Très drôle… Je vérifie: pas drôle du tout, c’est une véritable information, elle se trouve sous ce titre dans « France-Soir » du mardi 8 janvier.

   A Radio-Classique, où il est éditorialiste, le philosophe a en effet vraiment dit: « Évidemment qu’on est tous contre les violences, mais ce que je ne comprends pas c’est qu’on ne donne pas les moyens aux policiers de mettre fin à ces violences. » Lui fait-on remarquer qu’il existe des risques qu’il répond: « Et alors? Écoutez franchement, quand on voit des types qui tabassent à coup de pied un malheureux policier qui est par terre. Qu’ils se servent de leurs armes une bonne fois. Ça suffit ! » Il continue en affirmant: « On a la quatrième armée du monde elle est capable de mettre fin à ces saloperies. » Luc Ferry souhaite donc qu’on tire comme des lapins ceux « qui viennent taper du policier », mais aussi « ces espèces de nervis, ces espèces de salopards d’extrême droite, d’extrême gauche et des quartiers qui viennent taper du policier, ça suffit ». Selon le philosophe, « il y en a eu beaucoup, après les manifestations, il y avait des bandes des quartiers qui venaient se servir ».

   Donc il faut buter les gilets-jaunes et les gamins des banlieues venus piller le magasin de souvenirs de l’Arc de Triomphe sans que la police ait cru bon de les en empêcher -de la même manière qu’avec une longue séance de dépavage, les journalistes ont pu filmer sans grands problèmes des scènes que les forces de l’ordre pouvaient empêcher, mais dont le pouvoir avait besoin afin d’associer les revendications des gilets-jaunes à la violence urbaine…

   Luc Ferry qui, jadis, fut traducteur de Horkheimer et de Kant avant de devenir ministre de Jacques Chirac, va désormais avoir du mal à critiquer Marine Le Pen en la faisant passer pour une ennemie de la République et de la démocratie! Même BHL, qui pense probablement pareillement, n’a pas osé -ni Joffrin, ni Quatremer, etc.

   A son corps et à son âme humaniste défendant, Luc Ferry mérite les félicitations car il dit tout haut ce que pensent tout bas les acteurs de l’État maastrichtien -leurs journalistes et leurs éditorialistes, leurs consultants et leurs intellectuels, leurs artistes et leurs comédiens, leurs économistes et leurs lobbyistes.   

   A la faveur de cet aveu très kantien (lire ou relire la « Doctrine du droit »), on découvre enfin à visage découvert la véritable nature de ce pouvoir économiquement libéral et politiquement autoritaire. Les choses sont claires. Grattons un peu et l’on découvre sous la croûte la véritable nature de ce pouvoir: il réunit tout ce monde faisandé qui méprise le petit peuple dans ses dîners parisiens. Emmanuel Macron, Benjamin Griveaux, Édouard Philippe, Luc Ferry, BHL, Joffrin, Quatremer & C°, font bien leur boulot, chacun à sa place: tout est désormais en ordre de marche pour que la suite s’écrive avec du sang.     

Michel Onfray

https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/butez-les-jusque-dans-les-chiottes-

EN BANDE SON : 

7 réponses »

    • C’est déjà fait mais au titre de l’incitation au meurtre, une première plainte suivie de quatorze autres…
      Sans illusions, car chacun sait que les activistes communistes de la secte des Jacobins diront « débouté » …

      Ces gens sont fantastiques, la preuve ils peuvent envoyer au automobiliste en taule pour « excès de vitesse » mais dans le même temps la secte des Jacobins sait parfaitement que les budgets de campagne électorale ne sont en rien explicables par les donations des adhérents et mécènes.
      (à hauteur de 75000€ maximum légaux)

      Tenez, le rappeur de la communauté de nos occupants Nick Komrad « tues les blancs » n’a écopé que de 5000€ d’amende avec sursis, autant dire rien du tout …
      Tout le monde sait que si un blanc avait osé dire cela contre nos occupants il aurait pris de la prison ferme .

      « Il n’y a pas de Celtes noirs et il n’y en aura jamais » = 6 mois de prison ferme
      « Tues les blancs, je tue les bébés blancs » = 5000€ d’amende avec sursis, donc aucune peine de prison et aucune amende en réalité.

      Je connais certaines sectes qui arrivent à l’incontestable constat de leur échec sur toute la ligne … Le multuiracial est multiconflictuel,
      l’éducation ne change rien à l’affaire,
      l’argument de la « pauvreté » ne peut plus être utilisé ces gens le prouvent,,
      la raie-publique universelle est vomie par les gentils sauvages qu’ils ont voulu nous imposer au nom de leurs dogmes religieux de leur dieu GADLU,
      la laïcité est une halal-cahser E-cité
      etc…

      Il y a vraiment de quoi se marrer de la grande secte qui savait tout mieux que tout le monde, qui nous disait « vous allez voir ce que vous allez voir » … he bien on a vu et bien vu !

      Aimé par 1 personne

  1. Quant on a un Résident de la République qui qualifie les français de  » foule haineuse » yapu photo, les choses sont clarinettes.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s