Art de la guerre monétaire et économique

Planet Ponzi : La bulle de l’immobilier mondial – 22 salaires annuels pour un appartement de 60 m²

La bulle de l’immobilier mondial : 22 salaires annuels pour un appartement de 60 m²

UBS décrit une bulle immobilière comme suit :

«Des bulles de prix se produisent régulièrement sur les marchés immobiliers. Le terme « bulle » indique une surévaluation substantielle et persistante d’un actif dont l’existence ne peut être prouvée tant qu’elle n’a pas éclaté.

Les indicateurs typiques sont la déconnexion entre les prix des loyers et les revenus locaux et les déséquilibres de l’économie réelle, tels que des prêts excessifs ou une activité exceptionnelle dans le secteur de la construction.

Les prix ont augmenté en moyenne de 35 % en 5 ans

UBS a examiné une vingtaine de villes et en est arrivé aux conclusions suivantes :

«Au cours des 5 dernières années, les prix de l’immobilier dans les grandes villes ont augmenté en moyenne de 35 %. À San Francisco, Munich et Vancouver, ce pourcentage a même doublé. Les hausses de prix sont moins spectaculaires que généralisées. [..] Les raisons en sont à chercher dans la flexibilité des conditions de financement. Les grandes villes profitent de la concentration et de l’importance croissante de l’économie numérique, qui attire dans les villes des personnes très instruites. Les citoyens fortunés manifestent un intérêt croissant pour investir leur argent dans des biens immobiliers plus chers, situés dans les meilleures zones urbaines. »

L’Europe

Dans toutes les villes de l’UE, à l’exception de Milan, les prix de l’immobilier ont fortement augmenté au cours des cinq dernières années. Des bulles menacent à Munich, AmsterdamParis et Francfort. En dehors de la zone euro, des bulles immobilières menacent Londres et Stockholm, Genève et Zurich.

L’achat d’un appartement de 60 m² dans la plupart des villes du monde dépasse le budget des travailleurs hautement qualifiés dans le secteur des services. C’est notamment le cas à Hong Kong, où 22 salaires annuels sont nécessaires pour acheter un tel appartement. Mais à Londres, Paris, Singapour, New York et Tokyo également, il faut plus de 10 salaires annuels pour acheter un appartement résidentiel de cette taille.

Les premières fissures dans la bulle sont perceptibles

« Néanmoins, les premières fissures dans les fondements d’une forte croissance commencent à apparaître », conclut UBS.

«La moitié des villes  confrontées à un risque de bulle l’an dernier – Sydney, Stockholm, Londres et Toronto – ont vu leurs prix immobiliers chuter. Londres, Stockholm et Sydney ont même enregistré des contractions de plus de 5 %. »

« A Sydney, par exemple, des conditions de crédit plus strictes et des taux d’intérêt plus élevés ont   mis fin brutalement à la forte hausse des prix. Genève aussi tend de plus en plus vers un prix normal. Selon le rapport, on observe les prix réels du marché à Boston, Singapour et Milan.

EN BANDE SON :

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s