Art de la guerre monétaire et économique

Devenu « trou à merde » : Los Angeles (ville démocrate) n’est plus la cité des anges…

Eric Garcetti Maire Démocrate depuis 2013. Selon une estimation, la population de la commune est de 3 976 322 habitants en 2016, alors qu’elle n’était que de 11 500 en 1887. Le comté rassemble 10 179 716 habitants (en) alors que l’aire urbaine de Los Angeles compte environ 18,5 millions d’habitants, ce qui en fait la deuxième agglomération des États-Unis après celle de New York.
«Effondrement d’une ville qui a perdu le contrôle»: de nouvelles images choquantes du centre-ville de Los Angeles capturent l’énorme problème de détritus et de rats face à la peur d’une épidémie de fièvre typhoïde chez les LAPD
 
Ces images choquantes du centre-ville de Los Angeles illustrent le problème croissant que constitue les détritus et les rongeurs dans une ville désespérée, qui tente également de contenir une épidémie de fièvre typhoïde liée à la détérioration des conditions sanitaires.
La décision de ne pas limiter le nombre total de biens que les sans-abri peuvent conserver sur Skid Row a été annoncée mercredi dernier et a suscité la colère de certains responsables qui affirment que cela « ne fera que perpétuer la crise de santé publique qui existe déjà » dans la région.
Cela, ajouté aux nouvelles qu’un détective de la police de Los Angeles a été diagnostiqué avec la fièvre typhoïde, a suscité l’inquiétude parmi les résidents de Los Angeles.
La ville a annoncé son intention de disposer de canapés, réfrigérateurs et autres gros articles dans les 50 pâtés de maisons du centre-ville.
Des images du centre-ville montrent une accumulation de déchets alors que les travailleurs luttent pour que leur quartier soit assaini. On les voit porter des masques faciaux parmi la saleté et la crasse.
Certains sont morts dans la rue, apparemment à cause des effets de la drogue alors que d’autres sont photographiés en train de trimballer leur propriété, à la recherche du prochain endroit où s’installer.

La division où un détective de la police de Los Angeles a été diagnostiqué avec la fièvre typhoïde contrôle le centre-ville de Los Angeles, y compris la zone notoire de Skid Row où des centaines de sans-abri campent dans les rues.

Une loi avait été adoptée en 2016 limitant à 60 gallons le nombre de biens qu’une personne sans abri pouvait stocker sur le trottoir.
Un porte-parole du Los Angeles Community Action Network, qui avait milité pour l’adoption de nouvelles règles relatives à la propriété, a déclaré : « J’espère que c’est le signe, le carrefour proverbial, qui insiste sur le fait que nous dépensons notre argent et notre temps qui fait sortir les gens de la rue.
Des tas de déchets restent au coin de Compton Ave et de la 16th Street, au centre-ville.
La division surveille le centre-ville de Los Angeles, y compris la zone notoire de Skid Row, où des centaines de sans-abri campent dans les rues. Le syndicat de la police affirme que les campements de sans-abri doivent être nettoyés à la suite du diagnostic récent et d’autres cas d’infection par le virus de l’hépatite A et du staphylocoque.
Dustin DeRollo, un porte-parole du syndicat, a déclaré que les officiers qui patrouillent Skid Row « parcourent les excréments, l’urine et les ordures » – des conditions qui « devraient alarmer tout le monde et qu’il faut y remédier ».

Sur cette photo du 29 mai, des sans-abri déplacent leurs affaires pour que les équipes municipales puissent désinfecter et nettoyer la région dans laquelle ils vivaient.

Un homme sans abri dort sur l’allée avant du commissariat de police de la policecentrale de LAPD. Dans un op ed pour le LA Times, Steve Lopez a appelé cela « l’effondrement d’une ville qui a perdu le contrôle ». Il a appelé la ville ‘un réceptacle à déchets géant’.

Des rangées et des rangées de tentes bordent les trottoirs de cette vaste zone abritant des milliers de personnes sans abri.Certains sont photographiés en train de trimballer leur propriété, à la recherche du prochain endroit où s’établir.

Il a appelé la ville «un réceptacle à déchets géant».
Le syndicat de la police a réclamé un meilleur équipement de protection pour les agents et a demandé que le poste soit assaini régulièrement.
Le département de la police a déclaré que les zones exposées de la division centrale étaient en cours de désinfection et que des responsables examinaient le rapport « préoccupant » de l’Etat qui révélait des violations de la santé sur le commissariat.
Le bâtiment n’avait pas de programme d’extermination efficace contre les «rats / rongeurs, puces, cafards, mouches, moucherons, moustiques et sauterelles», selon le rapport du 14 mai de la Division de la sécurité et de la santé au travail.
Il est différent du typhus, qui peut se propager à partir de puces infectées et causer une épidémie plus tôt cette année qui rend malades les sans-abri qui vivent près de la mairie et d’un avocat de la ville.

Les trottoirs disparaissent sous l’amas de tentes !

Elle a déclaré que les personnes sans abri pourraient avoir un risque légèrement plus élevé de fièvre typhoïde que d’autres en raison de l’accès limité à des salles de bains propres ou d’immigrants originaires de pays où la maladie est plus répandue, mais elle doutait que les policiers soient tombés malades du travail effectué à Skid Row.
«Vous ne l’obtiendrez pas seulement en vous serrant la main, dit-elle.
La LAPD a déclaré n’avoir eu que des cas confirmés de fièvre typhoïde et que deux autres officiers présentaient des symptômes analogues à ceux de la typhoïde. Le syndicat indique que cinq officiers présentent des symptômes.
« Qu’il s’agisse d’une mauvaise plomberie ou de quelque chose d’autre, le maire collabore avec le ministère pour faire toute la lumière sur cette situation et prendra toutes les mesures possibles pour protéger la santé et la sécurité de tous nos employés », a déclaré Alex Comisar, porte-parole du maire Eric Garcetti.

EN BANDE SON :

18 réponses »

  1. D’une manière générale, le décalage entre les news officieuses et officielles devient incroyable, et presque insupportable. Je lis tous les jours 20min pour me tenir au courant de ce que dis la pravda, et aussi l’immonde. Aucun article depuis des mois sur l’Algérie alors que l’effondrement du pays est potentiellement imminent et qu’il pourrait avoir des conséquences très concrète sur la France, et … personne n’en parle !
    Et la idem, une grande ville sombre dans le chaos, et aucun média n’en parle.
    Vous comprenez, l’info du moment c’est que les filles savent aussi jouer au foot comme les hommes … le reste est secondaire.
    Je n’ai pris que quelques cas, mais tous les jours c’est ainsi. L’occident ressemble de plus en plus au village potemkine.
    Il s’effondre, et pourtant, on peut croiser des gens qui nous disent (je parle de mon cas) : « tu nous parle de la crise depuis 10 ans mais pourtant il ne s’est rien passé » … arf … que leur dire ?

    J'aime

    • Propagande qui rend fou : on flatte d’un coté l’instinct nationaliste au travers des jeux de gladiateurs appelés football, on réprime de l’autre coté le vote et révolte nationalistes !

      J'aime

      • que leur dire ?
        > fermez votre télé,
        > allez sur internet vous informer ( du genre leblogalupus.com ) et
        > réfléchissez par vous même (beaucoup croient penser mais en fait ils ne font que redire les sempiternelles balivernes d’une pensée « prémâchée » pour cerveaux ramollis)

        J'aime

    • « Je lis tous les jours 20min pour me tenir au courant de ce que dis la pravda, et aussi l’immonde »

      Quand j’étais à l’université je me suis torché la lecture obligatoire sous peine de sanctions de l’immonde le journal de la révérence, aujourd’hui je me torche avec l’immonde et l’aberration avec une pensée émue pour tous ces pseudo journalistes vendant leur cul et leur âme à des publicitaires et à des marchands de capitaux…C’est le privilège de l’Age !

      J'aime

  2. « Que leur dire ?
    Moins de communion et plus de compassion. Seule la compassion tire l’esprit vers le haut, la communion c’est la réunion des faibles avant la curie ! »
    Je vous trouve très Christique .Félicitations …si vous y parvenez ..Je ne ressens aucune compassion envers ceux qui collaborent en gardant les yeux bien fermés ..j’attends avec appétit qu’ils soient touchés dans leur chair par l’horreur qui nous enferme dans la parc du prêt a penser humain
    Ces gens la, comme les collabos n’hésiteront a pas a nous vendre au plus offrant.
    A nous enfoncer la tête sous l’eau en vertu de leurs convictions relayées a grand fracas pour fracasser nos esprits parfois inspirés mais fragiles .forcément fragiles … restant humains et parfois chacun a sa façon .. inspiré……
    .Tout est fait pour que ce que diffuse ce blog soit malentendu (chasse aux sorciéres new -fashion)
    Je préfère le combat esprit contre esprit et les voir vaciller dans leurs certitudes vous .nous en . donnez les moyens
    ..Alors ceux qui se retrouvent sous ma patte: No Mercy!
    …..

    J'aime

    • Et je vous trouve bien judaïque quant à l’expression de votre loi du Talion dont je ne saurais partager les tenants et les aboutissants puisque dans votre commentaire œil pour œil, dent pour dent, il y a l’idée de réciprocité dans l’amour comme dans la haine, idée à laquelle je me récuse puisque face à l’ennemi ou identifié comme tel il s’agit de frapper une bonne fois pour lui ôter l’envie de recommencer. On est bien loin je le conçois des stratégies de guerre industrielle actuelles avec progressivité des actions-réactions ou il s’agit plus que de convaincre l’ennemi ou même de le dissuader que de l’éradiquer. Et cela ne devrait pas s’arranger avec l’utilisation des robots de guerre… Moi je m’en réfère à la noblesse du combat de ceux qui fort d’un code d’honneur de type samouraï éprouve de la compassion/pitié pour tous ceux dont ils savent qu’ils vont devoir mourir avec pour seul recours : la miséricorde ! La guerre c’est l’échec de la diplomatie , cela ne doit jamais être une fin en soi, même si cela révèle le meilleur et le pire de nous même !

      J'aime

      • hum … c’est un sujet sur lequel je réfléchis et pour lequel je n’ai pas d’opinion arrêtée. Je pense que la seule constante c’est que les humains n’aiment pas la violence et qu’ils établissent des stratégies (parfois violentes même si c’est paradoxal) pour l’éviter (ne serait-ce que parce qu’elle coûte cher).
        Taper un grand coup très fort pour calmer les adversaires, ça semble participer de cette stratégie.
        De même la « progressivité industrielle » est une autre stratégie.
        Le but dans les 2 cas étant d’éviter l’escalade de la violence.
        Il y aurait énormément de choses à dire, par exemple, sur le cycle des vendetta : ça à l’air horrible vu de loin, cette violence qui ne s’arrête jamais dont on ne connaît même plus l’origine. Mais … on peut aussi la considérer comme un système « rusé » de contrôle démographique. Je pense notamment à ce qui se passe dans les montagnes balkaniques.
        Pour ma part, je pense que la violence est acceptable si elle vise à diminuer la violence. Mais, ça me pose problème car c’est le fondement de l’état (monopole de la violence) et je suis plutôt anti-état, du moins l’état tel qu’il est actuellement.
        Conversano à publié une vidéo récemment sur le « virilisme » (qu’on pourrait résumer en « tenons en respect les peuples agressifs » et explique pourquoi ce n’est pas si simple que ça. Je pense qu’il apporte des éléments intéressant à la réflexion sur le sujet :


        Le point de départ de ma réflexion est le suivant. Je lisais le texte de Locke sur la propriété privée, découlant de la notion de travail. Mais j’ai eu un gros point de désaccord avec lui, car, directement, il introduit la notion d’état qui doit protéger la propriété privée. Alors que non, pour moi, la définition devrait être : « est notre propriété privée ce qu’on peut protéger par nous même, avec ou sans alliance ». La, on a une définition naturelle et saine, qui bifurque sur une autre civilisation si on la met en pratique, et qui, d’un coup, nous libère du libéralisme économique. Locke a fait un raisonnement chrétien, ou l’état vient jouer le rôle de Dieu pour assurer le paradis économique et sauver l’âme du travailleur (qui ainsi est déchargé de la violence).
        Ma conception débouche naturellement sur le citoyen soldat, et remet bon nombre de pendules à l’heure. Peut voter celui qui s’arme et qui défends sa propriété. Il vote au sein des alliances qui permettent par cercle concentrique la défense de sa propriété face aux menaces de différentes envergures. Point. L’enfant ne vote pas. La femme ne vote pas, sauf si elle décide de prendre les armes. Le vieux ne vote pas s’il n’est plus capable. Ca met en l’air tout le gauchisme (qui est une variante du salut des faibles) qui est né de l’égalitarisme chrétien ou une personne « vaut » une autre personne car tous 2 ont une âme d’égale valeur. Oui peut-être, j’en sais rien, mais ici bas, non, tout le monde n’a pas la même valeur : une femme ça donne la vie, ça doit être protégé coûte que coûte par … un homme, qui lui prends la vie.
        Voila ou j’en suis.

        J'aime

        • Vos thèses sont celles du libertarianisme US. Un état pas toujours du coté des citoyens mais entretenu par ses impôts fait qu’aux states le port d’arme est défendu bec et ongles, car les gens savent à quoi s’en tenir avec l’état fédéral. En France nous vivons avec le mythe de l’État hégélien et son essence la Nation sensé remplacé Dieu dans le cœur des hommes et incarnant la toute puissance de la morale et moralité. C’est un mythe bien sur entretenu par la gauche bien pensante et qui ne résiste pas à l’observation des faits ! Il est temps que le citoyen lambda se réapproprie sa vie et cesse de faire une confiance aveugle à ceux qui n’ont cesse de le déposséder jusqu’à son âme !

          J'aime

          • C’est proche du libertarianisme en effet, mais, je pense qu’il y a des points de différence fondamentaux.
            Déjà, je me suis éloigné de notion d’individu et de libre arbitre. Dans la pratique, ce ne sont pas les individus qui peuvent être libre, mais les groupes (la taille du groupe reste à définir : famille ? tribu ? clan ? nation ?).
            Un individu ne peut pas être rationnel, mais un groupe lui, peut l’être (beaucoup plus), s’il s’en donne les moyens.
            Ce sont les groupes qui peuvent assurer leur propre protection. Et la propriété privée n’est pas posée en principe de base chez moi, c’est le rapport de force qui l’est : on n’est pas propriétaire parce qu’on s’est approprié un bien avant les autres, mais parce qu’on est capable de défendre cette propriété (à priori on ne pourra pas défendre seul, donc, on retombe sur le groupe).
            Je ne connais pas bien le libertarianisme, mais, je pense que chez eux toute personne majeure peut voter, non ? alors que pour moi, ce sont uniquement les soldats-citoyens (un peu comme dans starship trooper). Et au fil des développements je pense que d’autres différences vont émerger.
            Peut-être que je me trompe que ce ne sont pas des bons axiomes … j’explore cette piste en tout cas.
            En tout cas, pour moi, l’erreur fondamentale de notre civilisation c’est d’avoir tout basé sur la personne individuelle alors que dans la pratique, nous sommes des animaux sociaux, l’individu ça n’existe pas dans la pratique (la preuve : prenez un être humain, isolez le de tout et regardez ce que ça donne, même un adulte). Nous ne pensons pas seul, nous n’agissons pas seul, nous ne vivons pas seul mais au sein d’un groupe.
            Alors quand je dis « un » groupe, c’est la qu’il faut creuser : dans la pratique ce n’est pas un seul groupe mais plusieurs, et des groupes à l’intérieur d’autres groupes, c’est fractal, organique. La personne peut en effet changer de groupe si elle le souhaite et c’est à peu près la seule latitude qu’on a en tant que personne, la seule liberté (sauf peut-être pour quelques rares personnes qui vivent « au dessus » des groupes, mais on parle de 0,1%).
            (je réfléchis tout haut … je dis peut-être des âneries, mais l’étude de la sociobiologie et des biais cognitifs à profondément changé ma vision de la nature humaine).

            J'aime

            • Individualisme n’est pas solitude et c’est fort de notre individualisme et de nos choix assumés que nous enrichissons le groupe et non l’inverse car le groupe ne saurait pallier à la faiblesse de l’individu qui s’est laissé imposer ses choix et privé de son libre arbitre mais la force de l’individu véritablement libre fait qu’il peut pallier à la faiblesse du groupe, c’est là que prend tout le sens de la protection du faible par le fort. Il semblerait qu’en occident nous nous soyons fort éloignés de ce cheminement d’acte et de pensée …

              J'aime

              • Oui, comme j’avais dit, il y a un équilibre à trouver entre individu et groupe. Le problème (selon moi) c’est que nous avons totalement nié la notion de groupe dans nos sociétés. Bien sûr, il ne s’agit pas de faire l’inverse.

                Ceci étant dit, qu’entendez vous par « libre arbitre ». Moi, je ne connais qu’une seule définition, la chrétienne, à savoir, la possibilité de de choisir entre le bien et le mal, le bien étant l’imitation de Jésus Christ, et le mal l’inverse. Notion inventée pour palier le paradoxe d’un Dieu omniaimant, omnipotent et pourtant laissant les hommes souffrir.

                Je ne connais pas de notion équivalent chez les païens, pour qui, à l’inverse, tout le monde y compris les dieux étaient soumis au destin, décidé par les « Nornes ».
                La psychologie cognitive a aussi tendance à repousser les limites, tout comme la « nature humaine » si chère au chrétiens : plus la science la cherche, moins elle la trouve. (cf les travaux de Robert Sapolsky par exemple et bien d’autres).

                Pouvez vous définir ce que c’est pour vous ce fameux « libre arbitre » ?

                J'aime

                • Le bien, le mal faisant partie selon moi des catégories d’opposition binaires non opérantes à l’instar du vrai/du faux, du beau/du laid… je ne saurais positionner le libre arbitre comme un positionnement simpliste façon moraline chrétienne en tant qu’émanation d’une volonté délibérée à faire le bien ou le mal et dont l’essence serait antérieure à l’existence , sachant qu’il faut parfois faire le bien pour faire le mal et vice versa et sans que le sujet ait pleinement conscience de ses actes au moment ou il les commet et qu’entre 2 maux il nous arrive d’avoir à choisir entre le moins pire…Et c’est là ou je veux en venir car c’est dans cette capacité de choix de tous les instants que l’homme trouve et prouve son libre arbitre, sa liberté,et ceci dans la petite marge laissé par les contrainte de ses déterminismes. Ma référence sur ce point ne saurait être donc religieuse mais philosophique au travers de l’existentialisme sartrien, et je vous renvoie à la lecture de l’être et le néant du dénommé Jean Paul.

                  J'aime

      • Si ça n’est déjà fait, vous devriez lire le talmud d’Jmmanuel et yoananda aussi, il ne devrait pas vous déplaire (pas dans le texte, vu que c’est du Schwizerdütsch, mais dans sa traduction anglaise.)
        NB: Strictement rien à voir avec le talmud judaïque que tout le monde connaît (ou plutôt, ne connaît pas, d’ailleurs.)

        J'aime

  3. Je comprends mais je vous parle de guerre psychologique:du combat des idées … non pas d’attitude sur un champs de bataille..ce que vous décrivez est l’idéal des Chevaliers ..un cran a franchir …!
    Quant a la Loi du Talion elle fait ses preuves …sur les champs de bataille …au moyen -orient…
    point de suspension …!

    J'aime

    • La guerre elle est toujours d’abord psychologique, les idées bien assénés tuent dailleurs autant que les balles mais la mort est plus douce et en apparence moins violente, les champs de bataille d’aujourd’hui sont simplement plus diffus et moins codifiés que ceux d’autrefois. Mais la guerre ne doit pas être un but en soi, toujours s’y préparer mais inspirer suffisamment de crainte pour n’avoir jamais à la faire tel est l’objectif. Quant à votre exemple en matière de loi du talion il en serait sans doute tout autrement sans la protection de l’Empire…

      J'aime

Répondre à Jiff Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s