Art de la guerre monétaire et économique

Humour Gaulois réfractaire – François de Rugy : la gauche homard Par Gabriel Robin

François de Rugy : la gauche homard

© Louis Lecomte pour L
© Louis Lecomte pour L’Incorrect

Donneur de leçons devant l’éternel, François de Rugy dévoile les coulisses de cette gauche homard qui a succédé à la gauche caviar. Nous avons imaginé sa réponse aux Français populistes et démagogues :

« J’ai toujours voulu être au plus proche des Français, à leur écoute. Les dîners que j’ai organisés avec mon épouse me permettaient de sentir le pouls de la rue, des vrais gens qui ont une vraie vie. Pour mieux vous comprendre et vous entendre, je dois donc recevoir tous les gens qui font vivre la France populaire au quotidien : les journalistes de la presse people, les banquiers d’affaires, les grands avocats, les présidents d’ONG, les écrivains primés, les starlettes, les réalisateurs de cinéma ou les chanteurs de variété. Comprenez que mes dîners privés sont des dîners officiels. Au service de l’Etat pour mieux servir les Français, je me dois de rencontrer mes amis dans des conditions décentes, car mes amis ne sont pas que des amis. En effet, tous occupent des positions exécutives dans leurs domaines de compétences respectives.

C’est aussi par souci écologique que j’ai toujours refusé que mes cuisiniers préparent des repas avec des produits de moindre qualité. Pas de homards canadiens à ma table, strictement des homards bleus géants pris au large de la Bretagne. Même raisonnement pour les truffes provenant exclusivement du Lot ou du Périgord, jamais d’Alba. Ainsi, je défends une cuisine locavore, sourcée, s’appuyant sur les plus beaux produits de nos belles régions ! Quand ma chère et tendre pose avec une bouteille de Mouton Rotschild 2004, elle défend notre filière viticole. Vous ne trouverez jamais de vins d’assemblage australiens à ma table. C’est bien le moindre.

J’ai régulièrement invité Jean-Michel Aphatie qui est lui aussi très attaché à son terroir basque. Pour l’occasion, j’avais réussi à nous procurer des pibales à 750 euros le kilo. Vous conviendrez que c’est assez bon marché quand le kilo se négocie aujourd’hui aux alentours de 1000 euros. Comment osez-vous me reprocher d’avoir ouvert l’Assemblée à la société civile ? La crise des Gilets Jaunes a démontré que nous devions engager un dialogue avec les Français. C’est précisément ce que j’ai fait. Du reste, une étude d’opinion a prouvé que les mères célibataires engagées dans le mouvement des Gilets Jaunes étaient parmi les plus fidèles lectrices de Gala, magazine dans lequel officie mon épouse Séverine.

En imposant aux autres députés un comportement éthique et vertueux, à l’image des contraintes écologiques drastiques que je veux mettre en place à l’échelle hexagonale, j’ai repris la lutte de François Fillon pour la moralisation de la vie publique. Lui n’a pas pu la mener à bien car il est apparu qu’il était hypocrite. Sachez que ce n’est pas mon cas. Je suis un modeste serviteur soucieux d’écologie et de dialogue social, ce que prouvent les dîners chaleureux que mon épouse a intelligemment organisés. Les Français n’invitent pas leurs amis à des barbecues où ils dégustent brochettes et chipolatas en éclusant des bouteilles de bière ? Nous avons fait la même chose, en un peu plus chic.

Face aux attaques contre moi, une seule défense : les faits en toute transparence. Je publie donc ce soir toutes les réponses apportées à Mediapart, sur des dîners à l’Assemblée, et des travaux de rénovation de mon appartement de fonction au ministère. https://t.co/jFq0YVM0WC

— François de Rugy (@FdeRugy)

Tous les convives de ces dîners informels étaient d’une neutralité exemplaire. Ainsi du susnommé Aphatie qui a toujours dit qu’il n’accepterait jamais d’être invité à déjeuner par un homme politique, refusant les accointances et les copinages, ou de Serge Raffy, d’Alexandre Kara le directeur de France Info, de Véronique Cayla la présidente du directoire d’Arte, de Yaël Mellul. Vous avez vos amis, j’ai les miens. Ils sont un peu plus influents, puissants et intelligents que les vôtres. Soit, et alors ? Ma vie privée ne regarde que moi. Quant à la polémique relative aux travaux entrepris dans les appartements privés du ministère de la Transition écologique, elle me semble aussi déplacée qu’empruntant au registre populiste le plus crasse. Je le répète : nous combattrons fermement toutes les forces de déclin et de réaction. »

EN BANDE SON :

 

2 réponses »

  1. De Rugy, c’est de l’enfumage.
    Les repas gargantuesques sont légions depuis que le lobbying est massif dans les bureaux des députés et sénateurs.
    Les loges font du développement durable LA priorité sur les prochaines 30 années dont les progressistes voudraient qu’elles soient les nouvelles glorieuses.
    Donc aucun intérêt de flinguer le ministre de la transition écologique sauf si on prépare le siège de la future présidente de la République au cas ou Macron n’est plus sufffisant pour cantonner le RN dans son rôle de sparring préféré.
    Donc on met Borne qui va en prendre plein la tronche sur maximum deux ans et ensuite on mettra Poirson ou assimilée.
    Brune Poirson, franco-US, actuelle vice-présidente de l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement (ANUE).
    Un CV qui colle à la prophétie d’Attali.
    Quant à Mediapart, soit ils sont dans la combine et auquel cas ils manipulent l’opinion publique, soit ils sont utilisés par le pouvoir profond et auquel cas ils sont manipulés.
    Car d’où viennent les infos ?
    Nous sommes encore dans la société du spectacle, la non affaire De Rugy en est un exemple parmi tant d’autres

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :