Art de la guerre monétaire et économique

Humour gaulois réfractaire : Une interview du Président Herr Macron !

Une interview du président Herr Macron

Un journaliste du blog à lupus envoie cette interview… 

Chouchou du CAC 40 selon notre amie Aude Lancelin, favori des médias, recouvert des gris-gris du capital comme un coureur de F1, notre néo-président bientôt réélu nous reçoit dans un stand du palais élyséen qui va être rebaptisé tantôt : building Goldman Sachs, université Madoff, immeuble Nestlé, on hésite encore…. Notre entretien est emmené tambour battu :

  • Monsieur le président, merci de nous recevoir dans ce palais de la finance…
  • Justement, je voudrais que vous m’appeliez autrement. Président, cela fait de l’ombre à l’un de mes sponsors…

  • Au fromage ?
  • Exactement, donc en tant que manager de l’équipe France mondiale, je ne voudrais pas faire de l’ombre au camembert…

  • N’est pas président qui veut alors ?
  • Mais vous pouvez m’appeler Herr président, cela fera plaisir à la chancelière.

  • Monsieur le Herr président justement, que vous a dit la chancelière de fer rouillé?
  • (avec un accent teuton) Il faut mettre les salariés au pas de l’oie (im Gleichschritt marschieren), mais c’est déjà fait en Deutschland und in diesem hinterland. Il faut rendre le arbeiter plus flexible und adapté à la mondialisation fur permettre au troisième riche de gagner plus.

  • C’est qui ce troisième riche?
  • Le nouvel empire du bien. Il s’étale de San Francisco à l’Oural de contrôle…

  • Vous a-t-elle fait peur ?
  • Un peu, mais vous savez… j’ai l’habitude des femmes plus hachées…

  • On comprend l’allusion !
  • Les allusions perdues de notre cher honoré !

  • De notre cher qui ?
  • Monsieur le président, quand attaque-t-on la Syrie ?
  • J’attends le feu vert de monsieur méthane Yahoo avec qui l’Europe va signer des contrats gaziers.

  • Herr président, que va-t-on faire de notre pauvre Europe du Sud ?
  • La chancelière se propose d’y ouvrir des camps de déconcentration.

  • Monsieur le présidé, quand allons-nous enfin attaquer la Russie?
  • Nous devons d’abord en finir avec Enemy of the (Deep) State, j’ai nommé The Donald…

  • Ensuite…
  • Ensuite nous prendrons nos ordres, pardon, notre décision…

  • Monsieur le président, vous avez lu le texte de Lancelin comme nous…
  • Oui, il était très émouvant. Elle me liait avec émotion aux gens d’argent. Or je suis ému quand je pense à fric… Honni soit qui Mali pense.

  • Il y a de l’uranium au Mali. Ou c’est Delors ?
  • Secret d’Etretat !

  • Quel Arsène Lupin vous faites ! Entre lui et Boris Vian ! Herr président, vous savez où est la Guyane maintenant ?
  • La quoi…

  • Vous me faites pensez au bourgeois de Feydeau qui cherche les Hébrides à la lettre Z… C’est dans On purge bébé….
  • Attendez, je ne comprends pas… Fait qui ?

  • Rien, monsieur le président. Toujours en repensant au putsch du krach 40, quel est votre sponsor préféré ?
  • Je ne suis pas un homme en banque, comme vous savez… J’ai un faible pour Lafarge !

  • Ceux qui ne laissent pas leurs fous alliés dans la dèche en Syrie !
  • Tu es ciment et sur ce ciment je bâtirai (il prend une voix terrible et caverneuse) une autre église, une nouvelle France.
  • Pourra-t-on changer le nom de cette vieille France ?
  • On va en parler sous peu… Après tout Philippe vient des républicains, Goulard des démocrates, alors pourquoi s’appeler encore des Français ?

  • On espère en bas que les froissés seront d’accord !
  • Les qui ?

  • Les froissés, ceux qui votent, quoi.
  • Monsieur le président, si la Guyane est une île, qu’est-ce que la Martinique ?
  • Qu’est-ce que vous voulez que j’en sache moi ? J’ai fait l’ENA, pas la nouba. Ce ne serait pas un poète ?

  • La Martinique ?
  • Oui, le lac de la Martinique. Il a été ministre aussi, dans le 48.

  • C’était en 48, Herr président. Ce n’était pas dans le 48.
  • Le 48 c’est la Lozère, non ?

  • La Martinique, c’est celui qui chantait : OTAN, suspends tes vols !
  • Tais-toi, loser, et écoute Herr président. Herr président, est-ce qu’une guerre nucléaire contre la Russie aux côtés de nos fous alliés, relancerait notre économie atone ?
  • Notre économie atome ? Certainement ! Surtout depuis que je l’ai vendue à Clara Gaymard et au General Electric.
  • Monsieur le président…
  • Herr président !

  • Herr président, pardon, que pensez-vous de notre drame de Paris ?
  • Lequel ? Le Bataclan ?

  • Non, on s’en fout comme vous de celui-là. Du fait qu’il n’y avait pas un chat dans la rue pour vous saluer le jour de votre investiture !
  • Comment qu’il n’y avait pas un shah? Vous ne me concoctez pas de la théorie de la transpiration, vous ?

  • Moi ? Oh, Herr…
  • Quelle querelle de l’investiture ! Vous me faites suer avec votre théorie de la transpiration. Les journalistes ont dit que j’étais fabuleux. Alors écoutez les journalistes au lieu de regarder des images en fondu-déchaîné!

  • Ya wohl mein fou rire !
  • Vous dites ?

  • …Mein président !
  • Ach, c’est mieux comme ça !

  • Herr président, pensez-vous être réélu en 2022 ?
  • Non, je pense être nommé en 2022 !
  • Oh, et par qui s’il vous plaît ?
  • C’est une surprise ! Je serai nommé par Berlin l’enchanteur ! Par les fous de Bruxelles ! par les tas profonds !

  • Mais que pensez-vous de ce faible sondage et de votre absence d’état de grâce ?
  • Vous parlez encore des froissés ? Mais je vous dis, moi : faute de CRIJF, on mange les maires ! Mais je dois vous laisser, je dois rappeler Berlin, les flous de Bruxelles et même la base de l’Anglais en Virginie !

  • Mais merde alors. C’est qui cet Anglais ?

EN BANDE SON : 

2 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s