Art de la guerre monétaire et économique

Economisme – La fin de partie : en route vers le grand Reset ?

La fin de partie

Le conseiller en investissement américain Raoul Pal s’est fait un nom le week-end dernier avec un scénario catastrophique pour l’économie mondiale dans lequel les banques européennes jouent un rôle de premier plan.

Dans une exposé convaincant intitulé « The End Game » (‘La fin de partie’), Pal note que, pour la première fois depuis les années 30, le monde se dirige vers une récession, alors que la production industrielle, l’emploi, la demande de biens durables et le PIB du secteur privé. n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant crise.

« Ce sont les fondamentaux les plus faibles de tous les temps précédant une entrée en récession et le problème se limite à une chose…

Les dettes.

Les 10 pays les plus endettés sur Terre ont un endettement total supérieur à 300% du PIB mondial.

L’histoire nous dit que lorsque lorsque des pays font faillite, ces défauts souverains se produisent en série… L’effet domino.

Qu’est-ce qui nous attend ?

Des défauts souverains au sein de l’UE (Pal mentionne l’Italie et l’Espagne), au Royaume-Uni, au Japon, en Corée du Sud, en Chine… qui conduiront à la plus grande crise bancaire de l’histoire.

Le problème n’est pas nécessairement la dette publique en soi. Le vrai problème, c’est que les 70 000 milliards de dollars de dettes du G10 garantissent 700 000 milliards de dollars en produits dérivés… Cela représente 1 200 % du PIB mondial et repose sur des fondamentaux très, très faibles.

En cas de crise européenne, nous ne serons qu’à un pas d’une crise de même ampleur au Royaume-Uni. Et alors, croyez-vous que le Japon et la Chine pourraient y échapper ? Et que les États-Unis pourraient s’en sortir indemnes ? Cela impliquerait la fin du système bancaire actuel et de la monnaie fiduciaire.

Ce serait le grand RESET. »

Selon Pal, les investisseurs ont encore six mois pour se protéger et gagner suffisamment d’argent pour compenser les pertes futures.

La présentation complète avec les graphiques qui l’accompagnent se trouve ici

http://www.businessinsider.fr/us/raoul-pal-the-end-game-2012-6

La spirale infernale dans laquelle se trouvent les banques européennes est illustrée par la diminution constante de la capitalisation boursière des principales banques. L’italienne UniCredit vaut actuellement 21 milliards d’euros, la Commerzbank allemande, 6 milliards d’euros et la Deutsche Bank, 13,8 milliards d’euros.

À titre de comparaison : la valeur de ces trois banques cumulées est comparable à la fortune de MacKenzie Bezos, la 22e personne la plus riche au monde et ex-épouse du fondateur d’Amazon, Jeff Bezos.]

Si ces titres sont sanctionnés en Bourse, il n’en demeure pas moins que, dans le monde de l’économie financière, les mauvaises nouvelles de l’économie réelle déclinante telles que le PMI Flash de l’industrie manufacturière en zone euro – qui vient de tomber, le 24 juillet 2019, à 46,4, soit un plus bas de 79 mois – sont de bonnes nouvelles pour les boursiers. Les banques centrales sont, en effet, amenées à baisser les taux de crédit, à créer de la « monnaie de singe », à pratiquer la course à la dévaluation compétitive entre le dollar, l’euro, le yen et le yuan.es d’or, l’or ne représentant actuellement que 11 % des réserves mondiales.

Après la saignée en cours de 20.000 emplois chez Deutsche Bank, c’est au tour de la banque italienne UniCredit, soit 10.000 emplois.

La Banque du Japon et la BCE détiennent respectivement 50 % et 30 % des obligations émises par leurs gouvernements. Alors que les taux ne cessent de baisser, les obligations à rendement négatif ont dépassé, pour la première fois, la barre des 14.000 milliards de dollars, dont 1.000 milliards en augmentation accélérée pour les entreprises. Tout cela ne peut se terminer selon Pal, compte tenu de la fragilité du système bancaire européen, que par un krach pire qu’en 1929, avec un effondrement de la monnaie style Zimbabwe ou Venezuela où le salaire mensuel actuel est inférieur à 8 euros.

Les banques centrales européennes viennent de mettre fin à leur pacte sur l’or en s’engageant à ne plus en vendre. Depuis la crise financière de 2008, elles ont même été acheteuses nettes d’or, bien qu’en moins grandes quantités que la Russie, la Chine, la Hongrie, la Pologne, l’Égypte, le Kazakhstan, la Turquie et l’Inde. Durant la dernière décennie, les banques centrales ont acheté plus de 4.300 tonnes. 

EN BANDE SON :

6 réponses »

  1. C’est la question que je me pose depuis maintenant des années : les tensions accumulées dans le système à tous les niveaux (politique, sociétaux, économiques, géopolitiques, énergétique) sont tels qu’il semble que « ça ne pourra pas durer ».
    A chaque épisode fiévreux, je me dis « ca y est ? cette fois c’est la bonne ? » et puis au bout de quelques temps les choses reprennent leur cours comme si de rien n’était avec quelques petites différences. Après un attentat on est plus surveillés (mais pas plus protégés), tel port est racheté par les chinois, on a un peu plus d’africains dans nos rues, les gilets jaunes font 3 petits tours de rond points puis rentrent payer les impôts, etc …
    Finalement, rien ne change vraiment. On s’habitue à un peu plus de merdier. On ronge un peu plus notre frein.
    La grande question est : est-ce que à un moment on va avoir un effet domino incontrôlable, et la chateau de carte va s’effondrer, un peu comme l’URSS … ? ou pas ?
    Ce n’est pas une question facile à trancher. En fait, une chose sur laquelle tout le monde semble d’accord est que la prochaine crise sera de proportion biblique. Et c’est précisément la raison pour laquelle elle n’aura peut-être par lieu car le système ne peut pas se le permettre. Du coup, quoi qu’il arrive, il n’arrivera rien. On est dans un paradoxe.
    On est dans ce que Trichet à dit le : « no matter what ».
    Il ne s’agit pas de création monétaire, il s’agit de contrôle des foules. Si demain les gens prenaient conscience du niveau de mensonge sidéral et sidérant du système, alors, en 1 seconde il tomberait.
    Je ne sais pas trop comment, et à quelle occasion, mais, je subodore que le système a encore quelques cartouches à jouer. Contrôle bancaire accru, chipriotisation sournoise, et surtout, revenu universel.
    Clairement, je ne sais pas ce qui va se passer, si on va connaître une crise énorme qui va provoquer un ré-équilibrage brutal ou les européens vont être les dindons de la farce. Ou bien est-ce qu’on va se réveiller un beau matin dans une technocratie Vogon branché à un casque de réalité virtuelle pour oublier le dépotoir du réel sous la coupe d’une IA en 5G, ou endormi par un soma quelquonque ?
    Franchement, je n’en ai aucune idée.
    Mais, l’unanimité que je vois des « experts » qui n’ont pas prévu la crise de 2008 à nous prédire la prochaine crise m’incite à penser que ça ne sera pas un déluge bancaire qui va se produire.
    Nous verrons bien, je pense que dans les 10 ans qui viennent le sort d’une bonne partie de l’humanité sera scellé, d’une manière … ou d’une autre.

    J'aime

    • Quand je parle d’économisme il s’agit du système des fausses corrélations inventé par les amerloks pour justifier après coup de leur prédations économiques et monétaires. Bretton Wood, change flottant, libre échange tout cela témoigne d’une gigantesque arnaque , jusqu’à la fausse guerre des changes et d’échange livrée aux américains à leurs amis chinois…Quant aux commentateurs financiers et économiques quand ils ne sont pas rétribués par les Banques, ils le sont par leurs clients et sont en permanence à se méfier du conflit d’intérêt… Bon quel est le but de la manœuvre : comme indiqué le grand reset ! Autrement dit Comment pouvoir pomper l’épargne de populations qui ont peur pour rembourser le monceau de dettes faramineuse qui a servi à une ploutocratie à s’enrichir indument à coup de bonus faramineux,de stock options délirants et autres commissions et salaires plantureux… Je suis sur que Lagarde à la BCE a déjà la réponse !

      Ne vous laissez pas avoir par les rumeurs de krach ce sont de false flag destinés à terroriser les gens pour qu’ils épargne encore davantage et que l’on puisse les voler tranquillement ensuite au nom de la solidarité, du partage, de l’amour de la patrie et des migrants et autres balivernes pour gogos lobotomisés ou en passe de l’ètre. Les taux négatifs sont je trouve un bon début à la spoliation généralisée.

      Aimé par 1 personne

      • c’est ce que je finis par me dire : taux négatifs, fin du cash, interdiction de « bank run », chypriotisation directe ou indirecte (par effet richesse), distribution d’argent gratuit aux « riches », et plus tard, je pense, revenu universel pour cadenasser le tout, avec une dose de « crédit social ».
        Je pense qu’entre ça et le grand reset/grand krach, le choix sera vite fait par nos élites.

        J'aime

  2. « Ne vous laissez pas avoir par les rumeurs de krach ce sont de false flag destinés à terroriser les gens pour qu’ils épargne encore davantage et que l’on puisse les voler tranquillement ensuite au nom de la solidarité, du partage, de l’amour de la patrie et des migrants et autres balivernes pour gogos lobotomisés ou en passe de l’ètre. Les taux négatifs sont je trouve un bon début à la spoliation généralisée »

    C’est donc pire qu’un krack qui nous attend ..voila ce que devraient dire les « prévisionnistes  »
    vendeurs de bons conseils en placements divers …L’idée du Krack rassure d’une certaine manière
    Il ne toucheraient que les gros investisseurs dans l’esprit des gens..!
    Mais la c’est main basse sur l’argent de l’ensemble des populations !!!!
    Une razzia un vol légalisé une saloperie de grande envergure!

    .

    J'aime

    • Oui tout a fait si l’on veut vraiment être édifié sur ce qui nous attend mieux vaut lire les think thanks tel terra nova ou autres qui pensent pour la pseudo élite que les commentaires financiers qui ne savent que répéter en boucle achetez de l’or, achetez de l’immobilier, achetez mes conseils de merde, comme si on pouvait achetez son pain en gageant sa maison ou en négociant un Napo..Se méfier aussi des politocards mème les populistes toujours prompts à se servir dans le portefeuille avec la larme à l’œil pour boucler leurs fins de mois…
      Croyez moi ils se serviront directement dans les comptes et sans contact en plus ! Quant à l’or dont les achats sont en passe de ne plus être anonyme, comme aux States le jour de la grande réquisition viendra…

      J'aime

  3. Opération SATOSHI NAKAMOTO Des paradis fiscaux à la nébuleuse crypto planétaire
    A propos du BITCOIN et des CRYPTOS … c’est la mise en oeuvre sous nos yeux « grand fermés » de la plus grande évacuation de valeurs de toute l’histoire de l’humanité avant la destruction finale programmée des monnaies scripturales … Regardez la proto monnaie mondiale BITCOIN monter haut, très haut, très très haut …… Non, ce n’est pas une bulle c’est un transfert de valeur sans précédent qui vient de commencer … Et les états vont laisser faire …
    Reliez les points suivants …
    1/ la crise de 2008; pré-requis afin d’endetter les états et produire la situation actuelle d’endettement planétaire titanesque, imposant de procéder à de multiple quantative easing chacun de plusieurs milliers de milliards de dollars, d’euros, de yens, de yuans …https://reseauinternational.net/operation-satoshi-nakamoto/

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s