Art de la guerre monétaire et économique

Comment fonctionne réellement la prise de contrôle d’un esprit

Comment fonctionne réellement la prise de contrôle d’un esprit


Par Brandon Smith − Le 31 juillet 2019 − Source Alt-Market.com


Lorsque les gens sont confrontés à l’idée du « contrôle de l’esprit« , ils pensent souvent à quelque chose qui sort de la télévision ou des médias cinématographiques : un prisonnier solitaire torturé, chimiquement étourdi et conditionné en un zombie creux lorsque ses ravisseurs lui extorquent des informations ou l’utilisent pour accomplir une tâche qu’il ne ferait normalement ni n’accepterait moralement. Et bien qu’il y ait une part de vérité dans ce genre de représentation hollywoodienne, comme en témoigne l’exposition de programmes gouvernementaux comme MKUltra, les formes les plus insidieuses de contrôle mental sont beaucoup plus subtiles.


Les gouvernements et les élitistes qui les soutiennent n’ont pas nécessairement besoin de mettre les gens en cage, de les droguer et de les brutaliser pour influencer leur comportement. Tout ce qu’ils ont à faire est de gérer leurs perceptions, leurs attentes et leurs hypothèses. Cela peut se faire avec une grande partie du public d’un coup, plutôt qu’avec une personne à la fois.

Les élites ont toujours été fascinées par l’idée de l’hypnose de masse. Au XVIIIe siècle, Franz Mesmer était célèbre pour divertir la royauté européenne en exposant ce qu’il appelait le « magnétisme animal », qui comprenait ce que nous appelons aujourd’hui l’hypnose des individus et des groupes. Le mesmérisme est devenu depuis lors synonyme de tentative d’embrouiller les gens et de dicter leurs actions dans une sorte de transe. L’hypnose est toujours un sujet très actif dans les cercles psychiatriques, et le gouvernement américain s’est vivement intéressé à l’hypnose comme arme lors de ses expériences MKUltra dans les années 1950.

Les gens impliqués dans le domaine de l’hypnose insistent rapidement sur le fait qu’une personne hypnotisée ne peut pas être forcée de faire quelque chose qui va à l’encontre de son code d’éthique, mais ce n’est pas exactement toute l’histoire. Un hypnotiseur fait des suggestions que le sujet choisit de suivre (ou refuse de suivre) alors qu’il est en transe. Cependant, que faire s’il peut être convaincu (ou dupé) par l’hypnose pour croire qu’une action particulière est dans son meilleur intérêt malgré son code moral ou son sens de l’auto conservation ?

Ce type de contrôle sur un sujet peut être accompli, et l’a d’ailleurs déjà été en thérapie hypnotique, et des exemples d’hypnothérapies « secrètes » sont également enregistrés, y compris l’exemple d’un avocat spécialisé en divorce de l’Ohio qui a utilisé l’hypnose secrète contre plusieurs femmes parmi ses clientes et est soupçonné de l’utiliser contre certaines employées judiciaires pour désarmer leurs psychés et ensuite les violer sans qu’elles se souviennent de l’incident.

Environ les deux tiers d’une population donnée peuvent être hypnotisés à des degrés divers. L’université de Stanford a été avidement à la recherche d’un modèle de cerveau qui agit comme une empreinte digitale pour ceux qui sont plus enclins à l’influence hypnotique, et ils croient qu’ils ont trouvé certains facteurs impliquant des zones du cerveau qui manipulent une concentration et une attention accrues. Une conscience périphérique réduite contribue également à augmenter la vulnérabilité du sujet à l’hypnose et augmente considérablement sa suggestibilité.

Ces conditions peuvent en fait être encouragées dans de grandes foules de gens. Considérez ceci un instant : Quelle est l’activité quotidienne moyenne d’une personne impliquée dans cette hyper-focalisation de son attention sur un seul point dans l’espace pendant de longues périodes de temps et qui élimine presque toute sa conscience périphérique ? Si vous avez dit « utilisation du téléphone cellulaire », vous avec gagné un tour gratuit. Au-delà de la création d’une faible dose artificielle et constante de dopamine dans le cerveau humain conduisant à la dépendance, les téléphones cellulaires et autres petits appareils électroniques créent les conditions parfaites pour qu’une personne soit hypnotisée, car ils l’arrachent à toute conscience périphérique et la rendent hautement suggestible pour ceux qui savent comment utiliser les méthodes secrètes.

Pour réitérer, un état hypnotique peut être induit chez de grands groupes de personnes pendant de longues périodes de temps avec un stimulus correct à long terme. Regardez ici le mentaliste Derren Brown hypnotiser ou « laver le cerveau » de tout un centre commercial pour que les gens lèvent la main exactement quand il le veut, sans qu’ils sachent pourquoi ils le font. Remarquez qu’environ les deux tiers de la foule s’y conforment.

Les suggestions hypnotiques durent aussi longtemps que les sujets continuent à croire que les suggestions sont correctes. L’hypnose est essentiellement un accord entre l’hypnotiseur et les personnes hypnotisées qu’une croyance particulière est vraie (même si elle ne l’est pas). Dans le cas d’une victime d’une attaque, la personne peut vouloir croire que l’événement traumatique ne s’est pas produit, et peut donc être convaincue par hypnose de l’oublier. Dans le cas d’un groupe de personnes, l’hypnotiseur devrait identifier une idée ou une peur qu’ils partagent tous et VEULENT croire réelle, puis l’exploiter.

Je pense que certaines des applications politiques de cela sont évidentes.

Le faux paradigme gauche/droite est une boîte de Pétri parfaite pour obtenir ou fabriquer le consentement des masses à être hypnotisées. Ils VEULENT croire que leur équipe, à laquelle ils se sont volontairement joint, est la bonne équipe et que le leadership de cette équipe a leurs meilleurs intérêts à cœur. Ils veulent croire que les actions de leur parti, par voie législative ou par des moyens directs, sont toujours rationnelles et moralement saines. Et, même lorsque les dirigeants de leur parti font des choses tout à fait contraires aux croyances et à la morale des gens qui composent le parti, ces gens veulent toujours croire qu’il doit y avoir une raison logique derrière ces décisions qu’ils ne comprennent pas encore.

Au-delà, la menace de l’« autre partie » ou de l’autre équipe est un stimulant constant sous la forme d’une peur.  Nous regardons les batailles scénarisées de ces deux équipes fabriquées se dérouler dans des formes élaborées d’un théâtre kabuki, mais rien ne change vraiment sauf que les élites mondiales deviennent plus puissantes. Pourtant, beaucoup de gens croient en fait que ces batailles sont réelles, investissent d’immenses quantités d’énergie et se concentrent sur elles comme si le destin du monde était décidé dans le cadre d’un feuilleton politique.

Lorsque les gens ont peur ou sont hyper-focalisés sur une menace extérieure, ils deviennent de nouveau plus suggestibles. C’est pourquoi les discussions politiques traditionnelles se concentrent moins sur la compréhension de la menace (le « comment » et le « pourquoi ») et plus sur la perpétuation de la menace. En comprenant l’ennemi (ou le faux ennemi), on peut évaluer la menace et réduire la peur, même si la menace est réelle. Sans compréhension, la peur ne fait qu’augmenter. Les pouvoirs politiques cherchent constamment à nous rappeler que les menaces existent sans nous permettre de bénéficier du contexte.  Ils ne veulent pas que nous ayons une connaissance approfondie de la mécanique derrière les menaces.

On nous dit que notre système fonctionne d’une manière particulière qui semble logique, mais cela n’a de sens pour nous que si nous voulons croire que le système fonctionne comme on nous l’a appris. Nous devons croire aveuglément que ce qu’on nous a dit au départ était absolument vrai. La question est : pourquoi le ferions-nous ? N’est-il pas mieux de rester sceptique sur la plupart des choses et d’étudier ce qui nous est remis ? Si un étranger nous donne un élixir étrange et nous dit de le « boire », ne nous demanderions-nous pas ce qu’il y a dans l’infusion mousseuse et ce qu’elle fait ? Ne ferions-nous pas une enquête ?

Dans le cas de l’information et des proclamations, certaines personnes ne feront pas d’enquête, parce qu’il est plus facile de croire aux mensonges, ou peut-être parce qu’elles seront récompensées pour s’être conformées au statu quo. Ce n’est que lorsque nous serons prêts à sacrifier le confort, lorsque nous cesserons de vouloir accepter tout ce qu’on nous dit au premier abord et que nous commencerons à remettre en question la réalité qui nous est donnée, que l’hypnose de masse qui nous a autrefois influencés perdra son pouvoir.

L’hypnose par les élites exige de plus en plus de distractions et de stimulations afin d’enchanter le public. La création de la peur et de la confusion est vitale pour l’exécution du contrôle mental de masse, et c’est un facteur que beaucoup de gens refusent absolument de reconnaître ou de prendre en considération. L’idée que les élites construiraient un système pour ensuite le détruire délibérément est tout simplement trop insondable pour beaucoup. Mais encore une fois, quel meilleur moyen d’hyper-focaliser toute une population et de la rendre malléable à des suggestions qu’elle n’envisagerait normalement pas autrement ?

Dans des articles précédents, j’ai souligné l’incroyable éventail de similitudes entre les groupes élitistes globalistes et les comportements et traits de caractère des sociopathes narcissiques (aussi connus sous le nom de psychopathes).  J’ai même émis l’hypothèse que les globalistes sont en fait un groupe très organisé de psychopathes qui recrutent d’autres psychopathes pour leur groupe. De nombreux psychopathes de haut niveau connaissent intuitivement la dynamique de la suggestibilité et de la psyché humaine. J’appellerais ça leur principal trait de survie.

Les psychopathes sont bien connus pour créer la confusion autour d’eux afin de prendre le contrôle des gens dans leur vie ou les gens dans une pièce. Ils sont également connus pour leur volonté d’établir certaines routines et d’acclimater les gens autour d’eux à un environnement particulier, pour ensuite perturber soudainement tout cela afin d’étourdir leurs victimes et de créer la soumission. Il est important de réaliser que ces gens ne se soucient PAS nécessairement de la stabilité. En fait, ils sabotent souvent activement la stabilité pour obtenir quelque chose qui leur tient davantage à cœur : le contrôle.

Les stratégies que les globalistes à titre individuel montrent à petite échelle sont simplement amplifiées des milliers de fois lorsque nous parlons des comportements des élitistes globalistes. Les gens qui se considèrent comme rationnels ont du mal à comprendre ce genre de comportement, mais il y a une logique tactique sournoise à cela. Le contrôle de l’esprit des autres peut être obtenu en gardant ces personnes infiniment hors d’équilibre. Conjurer des moments de paix fragile, puis frapper avec des cycles de crises imprévisibles. En un rien de temps, de nombreuses années d’instabilité se sont écoulées et les psychopathes organisés au pouvoir ont gagné encore plus de contrôle.  Nous nous demandons où est passé tout ce temps et pourquoi nous n’avons pas pu changer les choses. C’est parce que nous avons été hypnotisés dans l’inaction, ou dans les mauvaises actions au nom d’une mise en scène politique dénuée de sens.

Le vrai contrôle de l’esprit et l’hypnose de masse exigent, comme nous l’avons déjà mentionné, notre consentement, mais c’est un consentement qui nous est soutiré. On se fait arnaquer par de faux dirigeants dont les intentions et les actions ne correspondent pas à leurs promesses. On est escroqué par un système qui engendre la conformité de la pensée et nous dit que ceux qui pensent en dehors de la norme largement acceptée sont aberrants et « fous ». On est escroqué par nos propres faiblesses – notre désir de toujours opter pour la voie de la facilité, notre peur d’affronter la foule et de lui dire qu’elle a tort, notre peur de perdre ce que nous pensons être la stabilité, ou notre peur d’être seuls.

Le véritable contrôle de l’esprit n’est pas une question de torture et de force, il s’agit d’une acceptation discrètement induite. Nous pouvons retirer notre consentement aux hypnotiseurs quand nous le voulons, mais nous devons être prêts à cesser d’ignorer certaines réalités. Nous devons être prêts à ressentir la douleur qui survient lorsque nous reconnaissons que nous avons été arnaqués et contrôlés dans le passé, et nous devons nous réjouir de notre capacité à refuser de nous conformer. Elle doit faire partie de ce que nous sommes – les gens qui ne prennent pas ce qu’on nous dit pour argent comptant. Les gens qui remettent presque tout en question. Les gens qui ne peuvent pas être hypnotisés.

Brandon Smith

Traduit par Hervé, relu par Olivier pour le Saker Francophone

https://lesakerfrancophone.fr/comment-fonctionne-reellement-la-prise-de-controle-dun-esprit

EN BANDE SON :

5 réponses »

  1. « Le véritable contrôle de l’esprit n’est pas une question de torture et de force, il s’agit d’une acceptation discrètement induite. »
    Le management le plus actuel opère sur le même principe..
    Pas facile de « se » dédire quand on est engagé, et mieux encore quand on « s' »est engagé (engagé à son insu ? quant à son plein gré… 100% optimal visé).
    Des restants de l’honneur, éventuellement…, de son quant-à-soi au minimum, constitutif de la personne, toujours avec le « luxe » sans doute fort joui des élitistes et maîtres auto-supposés, de recycler pour corrompre le sens et la dignité de tout fait humain.
    Pour un réel sapé, « salopé » (pardon).

    J'aime

  2. Je confirme tout ce qui est dit dans ce texte, mais, de l’autre coté, il ne faut pas sombrer dans la paranoïa et le conspirationisme.
    Attention, je ne dis pas qu’il n’y a pas de conspiration. Le conspirationisme, consiste à TOUT expliquer par UNE conspiration : on élimine de l’équation les effets systémiques, on élimine les autres conspirations « opposées » ou « concurrentes », on élimine les échecs des conspirateurs. On ramène tout à une sorte de mécanique inéluctable entre les mains d’une poignée d’hommes surpuissants : bref, on les divinise.
    On devient soit même hypnotisé par l’idée de la conspiration et … on devient l’idiot utile des conspirateurs.

    J'aime

  3. A un niveau moindre, quelles subtiles manipulations de masse que les insidieux formatages médiatiques massifs depuis la campagne électorale de Macron en 2017, et l’acceptation au final malgré tout, de son élection, le fut elle « par défaut »… ceci alors que toute la campagne électorale et l’élection elle mème ont été truquées.
    Je reste encore scotché de voir que beaucoup de personnes que l’on pouvait croire capables de réflexion (et pas des jeunes post ados, mais souvent des seniors et semi-seniors, des femmes, des personnes seules, des gens d’un niveau Bac+N, des groupes en dehors de la norme …),
    ont été abusées malgré elles durant la campagne électorale, et ont cru à un renouveau politique chargé (de faux) d’espoirs pour l’avenir…
    il a fallu 2 ans, un verrouillage de plus en plus serré de l’opinion et de la critique individuelle,
    de la répression débridée contre le peuple, des taxes et des impôts toujours plus haut,
    des destructions de droits sociaux et de droits du travail, un bon nombre de dérives népotiques appliquées d’office sans demander l’avis du bas peuple et ceci en totale inconstitutionnalité,
    et plein d’autres frasques, pour qu’une partie (seulement) des moutons commence à douter du,
    je cite : « il faut penser printemps… » ,
    et des faux discours officiels post électoraux de la marionnette, qui fraichement élue leur promettant plus d’humanisme et de justice sociale…
    et il y reste encore bon nombre de citoyens zombifiés, et qui ne sont pas forcément des neuneus en temps normal, qui ayant voté à contre coeur pour la marionnette des banksters en 2017, croient encore aujourd’hui qu’ils ont fait le choix le moins pire, tout en s’accrochant intérieurement à leurs rêves utopistes et en refusant de reconnaitre en partie la réalité.

    J'aime

  4. Pour être libre et non hypnotisé par le système … il faut en faire le moins partie possible, donc pas de crédit … individuellement ça va, mais si vous formez un groupe, vous faites une ZAD … mais attention, car si vous êtes des gentil gauchistes vous ne devriez pas trop avoir de problème … par contre si vous êtes pour un enracinement identitaire, une recherche de culture ancestrale et de tradition, que vous prôné une vision aristocratique faites de valeur séculaire … là cela risque de pas plaire … SECTE , mouvement de replies … ect … vous aurez droit à tous les subterfuges pour vous nuire.

    J'aime

  5. bonjour ; à ma façon , je pense que ce que l’on appelle « hypnose des masses  » est vielle comme le monde
    elle est un des premiers , jeu mental de l’être humain , dans la zone du moyen orient chaque village avait son dieu .. cela renforçait l’identité , et la cohésion et bien évidemment le pouvoir de cette tribu , il y avait autant de dieu que de tribu ou cités.
    plus tard , le vouloir de domination s’est agrandi .. les 3 mono théisme ont pris le monde
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    c’est sur que se moquer de certaines tribus de l’asie , à qui l’on demandé de l’argent pour un ticket de remboursement dans l’au delà , peut sembler risible …………….
    mais n’est ce pas ce qui ce passe aujourd’hui ??
    la religion a toujours servi le pouvoir !
    combien de fois , la religion a justifié des guerres
    les gens se portent témoins d’une chose qu’ils n’ont jamais vu , dieu et ses commandements
    la religion participe grandement à cette possibilité d’accepter des choses non testées , 1 ou 2 millénaires plus tard , nous sommes cuits et
    ils ont fait de nous des moutons serviles (et ce contre nous mêmes ) car la croyance entière et la foi est devenu la part la plus importante de nous ;
    nous sommes dans le camp du vrai dieu , ou de la raison etc..
    nous sommes dans la zone de confort .
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    une manière aussi de museler et bien sur de FAIRE TAIRE ET MOURIR L’ESPRIT CRITIQUE
    dans ce cas là , la peur et la crainte de poursuite est bien présente .
    on est muselé , la gauche la droite , ne sont que des leurres aux quels croient les gens; mais c’est l’arsenal du pouvoir ; qui peu à peu se substitut à l’église , et ses sbires .
    les gens votent et pensent pouvoir par ce papier , changer le monde ;
    comme l’ancien avait un ticket de remboursement après sa mort dans l’au de là
    depuis Sumer et même avant le pouvoir se lègue l’art de transformer , ses semblables ou guerrier ou ouvriers , comme les abeilles , la reine et la gélée royale
    c’est l’histoire d’une bestiole sur deux pattes , le pouvoir ne perdra jamais sa place , il changera de nom , mais pas de castes ; tous les moyens sont bons
    jean

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s