Aristote contre Platon

Le Billet du LUPUS : Gréta, Michel et Les Autres ou l’exégèse des Temps Modernes

Gréta, Michel et Les Autres ou l’exégèse des Temps Modernes

La philosophie mère de toutes les sciences demande de fortes capacités d’abstraction. Donc Opposer comme on le fait souvent les sciences dures aux sciences molles ne fait pas sens et s’inscrit dans la doxa générale qui consiste à préférer à notre époque une tête bien soumise et bien académique à une tête bien faite. Alors si l’on peut reprocher quelque chose à Michel Onfray le non philosophe de notre époque c’est son incapacité à accéder à la connaissance autrement que par la rationalité fut elle au top niveau de l’art conceptuel.

 » Il ne faut pas trop se protéger sinon, on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on est plus qu’un mort vivant et la vie perd à jamais toute sa saveur. » Guillaume Musso

Ne vous méprenez pas et ne vous en tenez pas à l’introduction de ce Billet j’aime bien Michel Onfray pour la simple et  bonne raison que c’est un constructiviste autogestionnaire  opposé frontalement au constructivisme de Macron, mais Onfray reste un constructiviste, c’est à dire qu’il reste étranger et imperméable  à l’autre moyen d’accès à la connaissance que constitue l’essentialisme. Pour prendre un exemple : Sur les pas de Nietzsche Onfray « dézingue » le clergé catholique mais, dans l’incapacité de prouver l’existence de Dieu autrement que par la rationalité il en vient donc à nier l’existence de ce dernier et promeut du même coup l’athéisme, forme de non spiritualité de ceux qui savent sans savoir. Or justement Onfray devrait savoir depuis Blaise Pascal que Dieu ne se prouve pas, il se vit. L’immanence, la transcendance, la grâce ne se construisent pas par le raisonnement (constructivisme) mais se vivent de l’intérieur (essentialisme). C’est parce qu’Onfray à le QI émotionnel d’une huître et la sensualité d’un escargot qu’il est incapable d’aller au-delà du bien et du mal et que sa rationalité cognitive pourtant exceptionnel s’en trouve limité du même coup.

“Ce qui est étonnant, ce n’est pas que Dieu existe en réalité mais que cette idée de la nécessité de Dieu soit venue à l’esprit d’un animal féroce et méchant comme l’homme, tant elle est sainte, touchante, sage, tant elle fait honneur à l’homme” Dostoïevski

Nietzsche avait à ses cotés Lou Andréa Salomé et y puisait la poésie de Rilke et l’inconscient de Freud, Onfray à sa web tv et le regard de la caméra. En se mettant ainsi en spectacle Onfray devient du même coup le clown triste d’une société qu’il abhorre.

“There is always some madness in love. But there is also always some reason in madness.” ― Friedrich Nietzsche

Baisers Volés Jean-Pierre Léaud Marie France Pisier François Truffaut

Pour résumer et nous recentrer sur notre sujet de départ : Onfray ne serait être un scientifique puis que ce n’est pas un philosophe, il parle de philosophie oui, il cherche à la comprendre oui, mais il lui manque l’essentiel c’est à dire l’essentialisme. Parler ce n’est pas être capable de, parler de Dieu ce n’est pas en faire l’expérience et aller vers, parler de philosophie ne fait pas de vous un philosophe, de même que parler de littérature ou de cinéma ne fait pas de vous un auteur. Comme j’aime à le dire : les faiseurs ne sont pas souvent les faisans autrement dit : Parler sur ne signifie pas vivre de ! Autrement dit pour paraphraser un grand moraliste : si votre ramage se rapporte à votre plumage vous êtes le phénix des hôtes de ces bois !

 Mais Michel Onfray n’est pas un Phœnix, ni même un Guide et encore moins un Gourou, sur quel terrain se situe-t-il alors puisque vous l’aurez compris ce n’est pas celui de la philosophie, ce n’est pas celui de la métaphysique et encore moins celui de la métapolitique…Eh bien je vous le donne en mille son terrain de prédilection favori à l’Onfray est celui de l’idéologie politique. De plateau télé en web TV Onfray ne vise qu’ à une seule chose : défendre son projet de socialisme autogestionnaire et local contre le projet néolibéral et mondialiste de Macron. Pour ma part ayant davantage d’affinités politiques avec le polémiste Onfray qu’avec le fossoyeur Macron je m’intéresse aux dires de celui que l’on prend souvent à tort  pour un philosophe climato septique et que je réduis avec affection à sa portion constructiviste et idéologique : le commentateur et polémiste Michel Onfray.

Que d’hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller. 〜 Friedrich Nietzsche

Ainsi quand Onfray s’attaque au symbole Greta ce n’est ni la personne, ni le climat qu’il vise, ce qu’il vise  c’est avant tout le projet du capitalisme vert qui se cache derrière Greta et dont Macron est un des fervents défenseurs en Europe. Mais ne vous y trompez pas Macron et Onfray partagent au moins une chose : ils ne s’intéressent aux événements et aux gens que si ces derniers peuvent servir leur projet et idéologie politique respectifs. Ainsi l’autisme de Greta la Jeanne d’ARC des temps modernes qui entend des voix lui intimant l’ordre de sauver la planète des hommes qui y habitent renvoie au propre autisme de Onfray qui entend délivrer les hommes de l’enfermement qui les guette et directement généré par le capitalisme délétère maestrichtien.

Greta contre Michel c’est la énième mouture  du combat de coqs poids plume : Malthus contre Proudhon, deux utopies disruptives qui en filigrane prône le retour aux sources par le biais d’une nouvelle forme de conservatisme radical. N’étant nous-même ni complètement conservateur, ni suffisamment radical nous ne saurions souscrire qu’en partie à ces utopies réactionnaires car comme l’a si bien résumé notre ami Friedrich Nietzsche   « A lutter avec les mêmes armes que ton ennemi, tu deviendras comme lui »

LE LUPUS

« On voit d’après la démarche de chacun, s’il a trouvé sa route. L’homme qui s’approche de son but ne marche plus, il danse. » Friedrich Nietzsche

Les arbres ont toujours été les prédicateurs les plus pénétrants. Je les vénère lorsqu’ils vivent dans des tribus et des familles, dans des forêts et des bosquets. Et plus encore, je les vénère lorsqu’ils se retrouvent seuls. Ils sont comme des personnes seules … comme de grands hommes solitaires, comme Beethoven et Nietzsche HERMAN HESSE

EN BANDE SON :

2 réponses »

  1. « Pour résumer et nous recentrer sur notre sujet de départ : Onfray ne serait être un scientifique puis que ce n’est pas un philosophe, il parle de philosophie oui, il cherche à la comprendre oui, mais il lui manque l’essentiel c’est à dire l’essentialisme. Parler ce n’est pas être capable de, parler de Dieu ce n’est pas en faire l’expérience et aller vers, parler de philosophie ne fait pas de vous un philosophe, de même que parler de littérature ou de cinéma ne fait pas de vous un auteur. Comme j’aime à le dire : les faiseurs ne sont pas souvent les faisans autrement dit : Parler sur ne signifie pas vivre de! »

    Essentiel ou l’essence du Ciel ne se capte pas par la raison!

    Comme vous avez raison je ne l’avais pas perçu sous cet angle la, mais très justement c’est dans cette zone d’ombre, que ce qu’il est apparaît:un politique Son combat est un combat politique
    .

    Engoncé qu’il est dans le matérialisme il raisonne a perte de vue sur tous les sujets …
    Il raisonne et en cela il ne présente aucun danger pour le système il est l’opposant idéal
    en restant sur le terrain du politique et non de la philosophie qui elle nous permet d’accéder a la connaissance en gravissant les échelons de l’Echelle de Jacob :le va et vient entre le Ciel et la Terre . par ‘ ‘Immanence et la Transcendance
    Le combat Métaphysique au cœur de la philosophie.
    Pouvoir prendre les chemins de traverse pour des Echappées -Belles et sortir de la nasse..

    Nietzsche a écrit: »Écris avec ton sang et tu verras que le sang est Esprit’

    L’Esprit : l’essence du divin qui en nous.

    Je comprends mieux son combat et sa détestation de Freud car Freud a « découvert » l’inconscient donc l’irrationnel …Michel Onfray ne peux pas accepter l’irrationnel.

    Aussi :belle remarque sur Greta la Jeanne d’Arc de l’écologie comme elle elle entend des voix comme elle elle a été intronisée par les puissants dans les grandes assemblées frelatées corrompues de nos pseudos démocraties.Fabrication Fake les Maitres des Illusions
    font le job:ILLUSION pour les foules sentimentales en mal d’idéal !

    J'aime

  2. Vous me faites appréciez Nietzsche lorsqu’il dit : »« On voit d’après la démarche de chacun, s’il a trouvé sa route. L’homme qui s’approche de son but ne marche plus, il danse. ». Par contre, lorsqu’il dit: « Que d’hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller. », je suis d’accord sur ce fait, cependant j’ai une version personnelle à vous partager et que je traduirais par : « Les hommes se pressent vers la lumière parce que leur âme les y attire et certains n’y voient hélas qu’une occasion de briller de façon éphémère »… (et peut-être en écrivant lumière avec un L)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s