1984

Évidence : « La Silicon Valley a effectivement interdit la liberté d’expression. Il est temps de la reprendre… »

Évidence : « La Silicon Valley a effectivement interdit la liberté d’expression. Il est temps de la reprendre… » A l’empire amer requin va succéder la matrice américaine bien pire. Le monde dissout dans le mondial (Baudrillard/Cerise)…

Illustration du profil de l'utilisateur Tyler Durden

par Tyler Durden Mar., 06/02/2020 

Écrit par Robert Bridge via The Strategic Culture Foundation,

Quelque part sur le chemin du développement de l’Amérique, les entreprises ont non seulement la chance d’avoir une «personnalité», mais aussi le pouvoir de sanctionner le type de messages autorisés à entrer dans le domaine public. Soyons clairs: ce type de contrôle des entreprises, qui frise le fascisme pur, n’a pas sa place dans une démocratie.

Il n’est pas nécessaire de demander. Il n’est pas nécessaire d’être poli. Il n’est pas nécessaire de débattre. Il suffit de signaler le premier amendement de la Constitution américaine pour que ce droit humain fondamental, inscrit dans la loi il y a plus de 200 ans, soit rendu au peuple américain.

https://www.zerohedge.com/technology/silicon-valley-has-effectively-banned-freedom-speech-its-time-we-take-it-back

https://nicolasbonnal.wordpress.com/2019/02/20/%EF%BB%BFla-legendaire-interview-de-cerise-sur-le-systeme-qui-vaut-bien-cent-livres-mais-attention-plus-de-onze-mille-mots/

Facebook fournira désormais à la justice française les adresses IP des auteurs de « propos haineux » sur Internet

C’est le secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O, qui l’annonce dans une interview accordée à Reuters. Jusqu’ici, Facebook ne les donnait que s’il s’agissait de dossiers relevant du terrorisme ou de la pédopornographie. Facebook a accepté de fournir à la justice française l’adresse IP des auteurs de propos haineux sur internet. Déclaration du secrétaire d’Etat au Numérique dans une interview accordée à Reuters, mardi 25 juin. Cédric O précise que c’est une décision spécifique à la France de la part du réseau social américain. « Ils nous ont annoncé que (…), eu égard aux discussions qu’ils ont eues avec nous, ils allaient transmettre les adresses IP pour les contenus de haine en ligne qui seraient demandées par la justice. Ce qui est une énorme nouvelle. » Cela veut dire que le processus judiciaire va pouvoir se dérouler normalement. C’est vraiment très important, ils ne vont le faire que pour la France.Cédric O, secrétaire d’Etat chargé du Numériqueà Reuters L’adresse IP est un numéro d’identification des moyens de connexion sur internet. Jusqu’ici, lorsque la justice française la demandait, Facebook ne la donnait que s’il s’agissait de dossiers relevant du terrorisme ou de la pédopornographie. « Sur les sujets de haine en ligne, ils ne les donnaient pas », a rappelé Cédric O.

EN BANDE SON :

5 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :