Collapsologie

Le Billet du Lupus : La France au cœur de la Révolution Mondialiste

Le Billet du Lupus : La France au cœur de la Révolution Mondialiste

Après avoir été la matrice de la révolution bourgeoise en 1789, puis celle de la révolution marxiste  en  1870, la France apparaît à la lumière du présent, comme la matrice de la révolution Mondialiste en cours aux Etats-Unis, mais déjà bien avancée dans ce qu’il reste de notre beau Pays. A chaque fois, et pour chaque révolution,  il faut souligner des apports théoriques français et un faisceau d’idées  qui servent à structurer des mouvements de basculement idéologique.

Je ne reviendrais pas ici sur l’apport de la Philosophie des Lumières à la révolution de 1789 ; ni sur l’influence qu’exerça la Commune de Paris sur Karl Marx qui y consacrera même un ouvrage. Il apparaît plus important de rappeler quelques épisodes théoriques importants qui nourrissent et fortifient ce qu’il convient d’appeler une Révolution Mondialiste pas encore tout à fait achevée dans le Monde, mais qui en France, nonobstant une perte de souveraineté inéducable, apparaît désormais comme irrémédiable et presque constutionnellement inscrite dans le marbre.

Bien que déplorant cette perte de souveraineté nationale en France, je me dois d’acter qu’à part quelques nostalgiques des années passées (Onfray pour les années 30, Zemmour pour les 30 glorieuses) il n’existe pas en France à ce jour, une force d’opposition politique capable d’inverser le cours des choses. La nostalgie n’ayant à mon sens jamais constituée, à part peut-être dans les EHPADS de la république, un moteur suffisant pour entraîner et produire une énergie capable d’influer durablement sur les événements. Et n’allez surtout pas me dire que les Thénardiers de la « causette nationale » (la Famille Lepen) constituent à eux seuls une alternative crédible, alors qu’ils n’ont pas réussi à faire en 50 ans et avec près de 30% des voix ce que Macron à fait après seulement 2 ans d’exercice du pouvoir et avec à peine plus de 20% des suffrages exprimés.

Tout cela ne fait pas cependant de la France, un grand trou noir où plus rien n’existe, à part les discutions interminables sur le covid et au sujet des ravages d’une immigration galopante et sa cohorte de faits divers macabres. Non, non ! La France existe encore et exerce, rassurons nous, une réelle influence nuisible, non pas diplomatique, mais intellectuelle. Il n’y a qu’à se renseigner pour cela auprès des Etudiants américains, tous convertis désormais aux joies de la « French Théory », sorte de pratique nihiliste, consistant à détruire à peu prés tout ce qui pourrait ressembler à  de la vie  et à ses lois naturelles, pour la remplacer par une post-modernité relativiste au forts relents genristes et intersectionnels.

A la base de ce goulash (goulag) minoritaire, sorte de « wok » destiné  à concasser l’hétéro blanc  suspecté d’être privilégié et raciste, trois philosophes français,  qui sur les ruines de leur marxisme décadent,  décident qu’il est temps de faire la peau à ce vieux conservatisme empêcheur de tourner rond, et le plus souvent en rond :  j’ai nommé dans le désordre -Gille Deleuze, Michel Foucault et Jacques Derrida.

Ces trois larrons s’inspirent directement des thèses des situationnistes de 68, Guy Debord en tête, et reprennent à leur compte les écrits de Jean Baudrillard sur la société de consommation… Tout cela n’aurait sans doute pas pris, d’abord en France, puis aujourd’hui à l’étranger, l’importance que cela a, si au même moment en France, un certain Mitterrand ne s’était emparé du pouvoir en 81, au travers d’une union avec les communistes. Puis avec le tournant dit de 83, le même Mitterrand,  n’avait décidé de se passer du Parti Communiste, pour un régime de gauche dit de la troisième voie ancêtre de ce que nous appelons aujourd’hui le mondialisme. Jacques Attali l’âme damnée de Mitterrand, le ministre de la sous culture Jack Lang,  et le Journal  Globe au titre bien choisi par l’inénarrable Georges Marc Benhamou, puiseront largement dans les théories fumeuses de la french théorie. Tandis que sur le plan diplomatique, et comme si un malheur ne suffisait pas, la diplomatie des « droits de l’hommiste » faisant suite au tiers-mondisme ravageur de Regis Debray, puisera largement quant à elle du côté des « Nouveaux Philosophes » à savoir l’inégalable BHL et son complice d’alors André Glucksman.

Ce qu’il faut aujourd’hui retenir, c’est qu’après 14 ans de « moulinette mitterrandienne » à la sauce déconstructiviste, il ne restait plus grand-chose en France des années De Gaulle, des « années bonheur » diront certains amnésiques de l’Algérie. Le grand Charles ,qui malgré l’opposition forcenée des Américains, avait quand même réussi à maintenir un semblant de prestige et de cohésion nationale jusqu’en 1969 année de son piteux départ, clôturant ainsi  et définitivement le conservatisme des « 30 glorieuses » . Par la suite, moins romantique Alain Peyrefitte nous invita en Chine, et Giscard sans destin à la maison. S’en suivi la parenthèse socialo-liberale giscardo-pompidoulienne avec à la clef, le neofascisme mitterandien qui mis bien avant la NSA américaine, tout le monde sur écoute, Edern Hallier  « l’idiot  international » en fit les frais, mais n’eut pas la chance de d’Edward Snowden, la Russie soviétique d’alors, se montrant moins accueillante que celle de Poutine. Force est de constater, que 30 après le décès de Mitterrand, et l’instauration de son régime socialiste, les chefs d’états et de gouvernement lui ayant succédé à la tète de la France, n’ont en rien changer, si ce n’est pour la renforcer, à la doxa mondialiste. 

 

 

Reste que pour paraphraser Sartre ( Autre trublion philosophe marxiste) les mots sont comme des balles,  une fois qu’ils sont écrits, vous ne pouvez pas contrôler les dégâts qu’ils font, la France en a payé et continuera d’en payer le prix, les Etats-Unis commence à peine à en subir les effets dévastateurs. Faut il pour autant interdire les mots, non bien évidemment, car le langage étant le propre de l’homme, les déconstructivistes adeptes de la « french theory »  sont déjà à l’oeuvre, bien trop heureux de les noyer dans un relativisme du non-sens.

Souhaitons cependant à l’Occident un vrai sursaut démocratique, hors des sentiers battus et débattus de la propagande mondialiste qui ne semblent elle mener qu’à une seule chose : A toujours plus de servitude et de lassitude.

« À chacun son dû ; le destin est tracé et on ne peut que l’accomplir ou le trahir. Il incombe à quelqu’un de traverser la mer, de posséder Didon et d’épouser Lavinia pour faire renaître, encore plus éclatante, la ville intérieure des origines. Essaierons-nous ? »

LE LUPUS

EN BANDE SON :

FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
Image d’aperçu

14 réponses »

  1. L’infâme Mitterrand a dit peu avant sa mort qu’il croyait aux forces de l’ESPRIT ..il parcourut le monde pour trouver un remède a sa maladie dont il apprit l’existence le jour de son élection dit -on….
    sans succès …mais il dura encore trop ….. le temps de faire beaucoup de Mal …….

    …Il s’agit bien ici, décrit, du « dernier »combat digne de la légende Arthurienne …les forces des esprits ténébreux contre celle de l’Esprit de la Chevalerie

    « Les mots sont comme des balles « ils sont aussi tranchants qu’Excalibur et c’est bien, bel et bon!

    A Arthur aux Chevaliers de la Table Ronde qui eux ne tournaient pas en rond..

    Les légendes sont immortelles…

    Santé ….

    J'aime

  2. Toujours présents les mêmes ..40 ans aprés
    Bon devoir de mémoire concernant les fantoches qui lui ont succédé au Mitterrand
    Hollande son conseiller économique élu en disant que son ennemi était la finance ..
    les Français ont la mémoire courte !
    Attali toujours présent aussi
    quel cirque immonde !

    J'aime

  3. La France au cœur de l’ Ovulation Mondialiste ! Sans blagues.

    Il n’y a pas de créativités sans libertés. Rétablir la liberté après toutes ces années… faudra réinventer la guillotine… et reconquérir les communes perdues ! Vaste programme…

    J'aime

  4. Bounjour à tous,
    Merci pour cet excellent article qui résume la France d’aujourd’hui; du moins ce qu’il en reste!
    Il est donc inutile, de ma part, de reprendre les écrits ci-posés!
    Je rajouterai simplement ceci: Lorsqu’il y a un problème, il y a toujours une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème.
    Je l’ai exprimé ailleurs, sur cet excellent blog: « Créons une pandémie de saturnisme »!
    Vous êtes un violent monsieur Franc Gaulois, la violence ne mène à rien, s’écrieront les pucelles de tous genres qui viendraient se perdre ici!
    Chochottes auxquelles je répondrai simplement: « Si la violence ne sert à rien, c’est que l’on a pas cogné assez fort! »
    Amis – au moins dans le principe, si ce n’est dans la vie – ne serait-il pas temps de prendre les armes et d’éliminer toute racaille, quelle qu’en soit la couleur de peau et la position sociale, qui égorge notre Patrie?
    Seul, rien n’est possible…Comprenne qui voudra

    J'aime

  5. Article excellent merci. Ne soyons pas pessimistes, envers et contre tout.

    Marie-France Garaud interviewée sur France culture en 2015 : « la France doit retrouver sa souveraineté quel qu’en soit le prix ».

    Ca devrait être notre mantra obsédant.

    On a besoin en France d’un Nigel Farage éloquent qui dévoue sa vie au Frexit. Nigel Farage aurait pu gagner beaucoup d’argent dans la finance mais y a renoncé pour une carrière politique et faire avancer l’idée du Frexit.

    J'aime

  6. De ma mondialisation quelle nation va apparaître ? En europe …je me cantonne à elle. Pour les us ils vont vivre ce que ns avons déjà vécu tout en pensant que ns ne l’avons pas vécu, je pense qu’une bonne bataille vaut plus qu’un plat de lentilles religieux, donc l’avenir reste à faire …enfin si l’environnement nous laisse faire , sinon c’est lui qui fera la révolution terminale 😎

    J'aime

  7. Que de bruits pour pas grandes choses !

    Nous sommes le 10 sept 2020.

    À la veille de la commémoration du 9/11 l’humanité n’a qu’un seul petit problème !

    Oui, UN SEUL PETIT SOUCI et hop tout irait mieux !!!!!!!!!!!!!!!

    Celui IMPÉRATIF de reprendre le CONTRÔLE monétaire sous peine de zombifiier à mort tous les esclaves disponibles que nous sommes devenus.

    Solution: imposer les réseaux comme « utilité indispensable et publique ».

    1) Établir l’anonymat sécurisé sur les réseaux à l’échelle Mondiale.

    2) Neutralité du net et décentraliser tous les réseaux.

    3) Blokchain sans intermédiaires et crypto-correspondance systématique.

    Et l’humanité reprendra son destin en mains sans être tributaire d’outils et d’organisations maléfiques.

    Si cela n’est pas instauré immédiatement et sans condition, oubliez toutes organisations humaines civilisées dignes de ce nom.

    Ne prenez pas ce message à la légère, c’est de notre avenir commun qu’il s’agit. La vie n’a pas de prix et nous n’avons plus le choix.

    Voilà-voilà quoi d’autre ? la Bourse tout va bien, n’ayez pas peur de la petite correction actuelle, les ordinateurs de la Fed fonctionnent parfaitement biens. Bonne nouvelles pour les Gilets Jaunes le pétrole devrait baisser à la pompe. Pour le reste se reporter à mon poste du 21/ 08.

    Les masques sont tombés, le covid ne fait plus recette et laisse place à la sauvagerie gouvernementale CQFD.

    À bientôt..

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s