REBLOG

Covid19-84 Londres : Les rassemblements massifs contre le confinement se poursuivent ! Royaume-Uni : Une fois de plus, une étude montre que le confinement est plus meurtrier que le virus !

Londres : Les rassemblements massifs contre le confinement se poursuivent !

Le gouvernement britannique tue de nombreuses personnes avec son programme de confinement. Il ruine également la vie de tout le monde.

Les personnes que le confinement tue ne méritent pas de mourir et personne ne mérite de voir sa vie être oblitérée de la sorte.

Personne n’a voté pour cela.

Via RT :

Les manifestants sont descendus à Londres pour le deuxième week-end consécutif afin d’exprimer leur désapprobation des directives sur le coronavirus. La police a averti qu’elle interdirait le rassemblement si les manifestants ne respectaient pas les règles de distanciation sociale.

Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés à Trafalgar Square samedi, certains témoins oculaires affirmant que la participation était encore plus élevée que lors d’un événement similaire tenu le week-end dernier.

Les manifestants ont tenu des pancartes, agité des drapeaux britanniques et applaudi lorsque les orateurs se sont adressés à la foule. À un moment donné, on a pu entendre la foule chanter « liberté » en sifflant et en applaudissant.

 

La manifestation, baptisée « We Do Not Consent » (Nous ne consentons pas), a reçu un avertissement de la police métropolitaine, qui a déclaré qu’elle interviendrait si les manifestants ne respectaient pas les directives de distanciation sociale.

Des images de l’agence vidéo de RT, Ruptly, montrent la place bondée de gens, la plupart sans masque.

Toby Young, secrétaire général de la Free Speech Union, a exprimé l’espoir que les forces de l’ordre permettent au groupe de protester « comme ils l’ont fait avec [Extinction Rebellion] et BLM », a-t-il tweeté.

Samedi dernier, plus de 30 personnes ont été arrêtées après que la police se soit livrée à un match de bousculade avec les manifestants.

Apparemment, la situation est trop grave pour qu’une personne normale puisse s’y retrouver. Les gens ne peuvent pas comprendre que le gouvernement soit prêt à détruire la vie des gens, à causer autant de morts. Ils se détournent donc et refusent de faire face à ce qui se passe.

Mais alors que de plus en plus de gens sont acculés au pied du mur, de plus en plus de gens vont être obligés de regarder la vérité en face et de réaliser qu’il s’agit littéralement d’une hystérie visant à ruiner l’économie et à dérober les libertés de chacun.

Toute personne qui proteste doit s’intéresser de près à la Suède.

Voici un graphique qui montre les prédictions de Neil Ferguson sur les décès réels en Suède :

C’est la réalité.

C’est fait exprès.

Royaume-Uni : Une fois de plus, une étude montre que le confinement est plus meurtrier que le virus

Les décès dus aux crises cardiaques et autres décès médicaux associés à la fermeture des hôpitaux pour que les infirmières puissent faire des danses TikTok sont de vrais décès.

Sans même prendre en compte les millions et millions de décès qui se produiront dans le monde entier à cause du confinement, il est maintenant clair que plus de personnes meurent de maladies liées à la mise en place du verrouillage que de maladies liées au coronavirus. Personne ne peut réellement s’opposer à cela.

Tous ces gens disent « pas un seul décès pour l’économie ».

Mais combien de morts pour le confinement ?

Le confinement est un moyen pour les gens de se sentir bien et d’avoir confiance en eux, de se sentir moralement responsables et de faire ce qu’il faut.

Combien de vies vaut cette autosatisfaction ?

Toutes ces vies ?

Nous devons tous mourir pour que ces personnes puissent se sentir bien dans leur peau ?

Via RT :

Des milliers de Britanniques qui souffrent de crises cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux meurent chez eux au lieu de chercher un traitement médical, selon une nouvelle étude. En effet, selon les nouveaux chiffres du gouvernement, 75 000 personnes devraient mourir à la suite des mesures de confinement.

Les ordres de se confiner chez soi ont incité d’innombrables personnes souffrant de graves problèmes médicaux à éviter les hôpitaux, selon les conclusions de l’étude, qui ont été publiées dans le journal médical Heart et rapportées pour la première fois par le Daily Mail. Le journal a noté que les décès dus aux maladies cardiaques dans les maisons privées ont augmenté de 35 % de mars à juillet, entraînant une augmentation moyenne de 2 279 décès au cours des six dernières années. Cependant, les décès dus aux maladies cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux dans les hôpitaux ont chuté d’environ 1 400 au cours de la même période, ce qui suggère que certains de ceux qui ont choisi de rester à la maison seraient morts de toute façon même s’ils avaient été hospitalisés. Les chercheurs ont calculé qu’au total, il y avait en Angleterre et au Pays de Galles 2 085 décès en excès qui pourraient être liés à des crises cardiaques et à des accidents vasculaires cérébraux qui ont refusé de se faire soigner. Cela signifie qu’entre le 2 mars et le 30 juin, chaque jour, 17 personnes sont mortes inutilement d’une crise cardiaque.

Ces résultats confirment les chiffres du gouvernement qui soulignent les effets secondaires désastreux des politiques britanniques de lutte contre le coronavirus.

Un rapport récemment publié par le groupe consultatif scientifique pour les urgences (SAGE) du gouvernement a révélé que près de 75 000 personnes pourraient mourir au cours des cinq prochaines années de causes non cardiovasculaires à la suite du confinement. Plus de 30 000 de ces décès prévus seront le résultat de cancers non détectés, d’opérations annulées et de problèmes de santé liés à la récession économique. On s’attend à ce que 26 000 personnes meurent si les gens continuent à éviter de recourir à des soins médicaux essentiels.

Ces sombres prévisions semblent déjà se réaliser. Selon les données publiées par l’Office for National Statistics (ONS), il y a eu 830 décès supplémentaires à domicile en une semaine au début du mois de septembre par rapport à la moyenne des décès sur cinq ans. Le Royaume-Uni a enregistré 5.556 décès supplémentaires à domicile au cours des huit dernières semaines, mais seuls 1.117 décès ont été attribués au Covid-19 au cours de la même période, a rapporté le Telegraph.

Une étude publiée en mai par le British Medical Journal a révélé que seul un tiers des décès excédentaires observés en Angleterre et au Pays de Galles peuvent être liés au coronavirus.

Oui, cela signifie donc qu’au moins deux fois plus de décès sont causés par des agents non coronavirus que par des coronavirus. Nous savons également que le nombre de décès dus aux coronavirus est un mensonge, il est donc probablement 5 fois plus élevé. Mais deux fois plus, c’est déjà pas mal.

Encore une fois, nous n’avons même pas encore commencé à voir les décès massifs qui vont se produire en raison de la destruction économique que le confinement a causée.

La Suède existe toujours.

C’est encore un pays qui n’a jamais connu de confinement et qui n’a pas connu de scénario de décès en masse.

Voici un graphique qui montre les prédictions de Neil Ferguson sur les décès réels en Suède :

L’existence de la Suède signifie que chaque personne sur Terre a accès à la preuve définitive que rien de ce qui est fait n’est nécessaire, que nous ne sommes pas sous la menace d’une mort massive.

Catégories :REBLOG

1 réponse »

  1. Comment des policiers avec des familles, des parents, des enfants peuvent ils participer à cette oppression ? Ce qu’ils oublient c’est que si aujourd’hui ils sont du côté du manche, ce ne sera certainement pas le cas de leurs enfants et /ou petits enfants (neveux, nièces) qui eux se retrouveront esclaves comme les nôtres si nous laissons ces tyrans agir.
    En France, c’est la même chose, des policiers et des gendarmes (pas tous heureusement) participent avec zèle à la mise en place de cette dictature (versus sanitaire, pour votre bien ! Dites merci ! )
    Ils faut nous battre pour rejeter ce que l’on cherche à nous imposer. Tous ne peuvent pas se payer un billet pour aller se battre contre ce gouvernement pourri à Paris (élu avec à peine 20 % des voix, ce qui veut dire que 80 %ne le soutiennent pas… Réfléchissez, nous sommes nombreux à ne pas être d’accord avec lui). Aussi il faut agir au niveau local, départemental voire régional. Manifester en rejetant les débiles gestes barrière et les masques. Aucune concession, la moindre concession est utilisée contre nous, elle sous entend un accord partiel.
    Il est indispensable de prévoir en amont d’avoir des avocats près à aider ceux qui seront verbalisés ou arrêtés. Leur rétribution peut se faire sous forme de cagnotte commune, 5 ou 10 € par tête n’est pas ruineux et peut être suffisant.
    Par ailleurs, il est nécessaire de communiquer autrement que par les réseaux sociaux qui servent de base de données aux tyrans qui nous gouvernent. Pour ce faire le bouche à oreille en local, un minimum de communication téléphonique (pour avancer vite) puis la mise en place de vpn (c’est facile à mettre en place et difficile à craquer) avec une transmission orale des codes pour y accéder.
    Pour les éléments importants à moyen terme, n’oubliez pas qu’ils n’ouvrent pas encore les courriers papier (pas encore…), il est indispensable de retrouver cet usage simple d’échange qui en fin de compte est sécurisé.
    Il est nécessaire d’éviter autant que possible la violence inutile car ils ont pour l’instant l’avantage sur ce terrain, voyez ce qu’ils ont fait aux Gilets jaunes. Après, si rien ne change et que la répression est injustement violente, il sera toujours temps de sortir les armes. N’oubliez jamais que nous avons le nombre pour nous, les gouvernants sont une pincée, ceux qui les protègent une poignée et nous une multitude. Ils ne nous gouvernent que parce que nous l’acceptons, il est indispensable de le leur rappeler.
    Il faut se battre pour nos aînés que ces bourreaux nous imposent de laisser mourir seuls, pour l’avenir de nos enfants surtout ! mais aussi pour nous, pour que notre vie ne soit pas sans sens ni intérêt, ne pas être juste du bétail qu’ils feront piquer une fois jugé hors d’usage (voir les propos répétés par ce cher psychopathe d’Attali).
    Posez-vous la question, vu le chemin sur lequel nous sommes emmenés en ce moment, c’est quoi notre avenir à tous ? Ça va être quoi la société de demain ? Et quand je dis demain, c’est pas dans dix ans, c’est demain matin.
    Au pire, préférer mourir debout en se battant plutôt qu’à genoux ou piqué comme une bête.
    Vu qu’il faut commencer quelque part, vous pouvez déjà compter sur moi. J’ai aussi quelques amis (ies) et proches prêts à s’investir pour se défendre et tenter de changer le cours des choses.
    Qui ne tente rien n’a rien. La liberté de vivre n’est pas un dû, voyez ce que tous nos gouvernants successifs en font et en ont fait… La liberté ça se gagne, ça se mérite. Nous avons la chance de vivre dans la lumière (pour l’instant) mais voyez tous ceux qui vivent dans l’ ombre et le noir dans le monde (et à côté de nous aussi) voyez tous ces pauvres exploités jusqu’à leur mort, c’est ce qui nous attend si nous n’agissons pas. Beaucoup dans ceux que nous croisons tous les jours ne sont déjà plus dans la lumière, leur vie est devenue grisaille. À qui le tour ?
    Si vous craignez de perdre votre boulot, dites vous qu’avec le futur confinement qui se profile dans un horizon proche (la saison de la grippe et des rhumes arrive) vous allez le perdre quoi qu’il en soit. Après vous vivrez des miettes que voudront bien vous donner les parasites aux commandes.
    Je suis certain que bon nombre de chefs d’entreprises soutiendraient un tel mouvement, c’est leur bien, leurs investissements, leur travail que cherche à détruire ceux qui n’ont même jamais travaillé une seule journée dans leur vie. Politiques, c’est parasites un jour parasites toujours. Comme disait un célèbre humoriste « bon à rien mais prêt à tout ».
    Pour que notre rébellion, révolte, mouvement de colère (appelez ça comme vous le sentez) fonctionne et ait un sens, il faut qu’elle ait un but, un objectif affiché. J’en propose un tout simple : fin immédiate des contraintes dîtes sanitaires (en vérité politiques) fin du masque obligatoire où que ce soit (ceux qui veulent le porter le porte, mais chacun choisit pour lui) et fin du matracage médiatique. Vu que les médias sont payés par le gouvernement (avec nos impôts) celui-ci devrait pouvoir les « inviter » à aborder d’autres sujets que le covid… Le plus simple restant de ne pas regarder la télé. Mais absolument arrêter de vouloir maintenir les gens dans l’angoisse, le stress, le doute, que la vie retrouve un peu de sens et un peu de goût.
    Agissons ! À l’image des autres pays comme la Serbie, l’Allemagne, l’Angleterre… N’attendons pas d’en arriver au niveau de Melbourne, il sera alors trop tard. Après, individuellement, une fois enfermé seul, nous serons foutus.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s