REBLOG

Islamisme : Attaque au hachoir : le père de l’auteur présumé se dit « très fier » de son fils

Attaque au hachoir : le père de l’auteur présumé se dit « très fier » de son fils

Joint par l’AFP, l’homme qui se présente comme le père de l’auteur présumé de l’attaque aux abords des anciens locaux de Charlie Hebdo s’est dit « très fier » des actes de son fils, qui aurait « protégé l’honneur du prophète ».

L’homme qui dit être le père de l’auteur présumé de l’attaque du 25 septembre devant les anciens locaux du journal satirique Charlie Hebdo, qui a fait deux blessés graves, a déclaré auprès de plusieurs médias qu’il était fier des actes de son fils.

Contacté par téléphone par l’AFP, Arshad Mahmoud, qui se présente comme son père, s’est dit « très heureux » et « très fier » des actes de son fils, qui a « protégé l’honneur du prophète »« Le village tout entier est venu me féliciter », a-t-il assuré.

Une attaque revendiquée dans une vidéo

Le jeune homme arrêté pour avoir blessé gravement le 25 septembre deux personnes devant les ex-locaux de Charlie Hebdo, à Paris, a admis qu’il n’avait pas 18 mais 25 ans et qu’il se nommait en réalité Zaheer Hassan Mahmoud. La photo d’une pièce d’identité portant ce nom avait précédemment été découverte par les enquêteurs dans son téléphone portable.

Ce nom était aussi celui sous lequel il avait enregistré une vidéo peu avant son acte, et dans laquelle il annonçait qu’il entendait se « révolter » contre la publication de caricatures du prophète de l’Islam. La vidéo a circulé sur les réseaux sociaux.

Il se présentait auparavant comme Hassan Ali, né au Pakistan en 2002. Sous cette identité, il avait bénéficié de l’aide sociale à l’enfance à son arrivée en France en 2018.

Lors d’une conférence de presse, le procureur national antiterroriste Jean-François Ricard a annoncé que l’homme devait être poursuivi pour « tentative d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste à caractère criminel ».

L’assaillant aurait par ailleurs, selon le procureur antiterroriste, déclaré aux enquêteurs avoir regardé « ces derniers jours des vidéos en provenance du Pakistan » concernant la publication et la republication début septembre par Charlie Hebdo des caricatures de Mahomet qui en avaient fait la cible des djihadistes. Il aurait toujours selon le magistrat attaqué des employés de l’agence Premières Lignes en pensant qu’il s’agissait de personnes travaillant chez Charlie Hebdo.

Le Parquet national antiterroriste, qui a ouvert cette information judiciaire au terme de ses quatre jours de garde à vue, a requis son placement en détention provisoire.

Source : RT France

Attaque au hachoir : le père de l’auteur présumé se dit « très fier » de son fils

Catégories :REBLOG

3 réponses »

  1. le « vivre ensemble » veut résonner tel le glas, celui de « mourir ensemble » dans notre « blanchitude ».
    Cependant, ne mâchons pas nos maux, hachons-les menus et balançons le tout au large, là où naviguent les Grands Blancs…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s