Article du Jour

Le Billet du LUPUS : L’inversion « Valéry Giscard » (IVG) ou la mise en « Veil » du regroupement familial français

Le Billet du LUPUS : l’inversion « Valéry Giscard » (IVG) ou la mise en « Veil » du regroupement familial français

Du principe Maoïste appliqué à la France : « Tuons toutes les petites filles, seuls les djihadistes républicains doivent survivent »

Ainsi va la terreur, laïcards de tout le pays unissez-vous le grand soir est arrivé, de Bamako à Paris la patrie est en danger, les djihadistes libérés et les otages convertis, l’inversion des valeurs est désormais avérée !   Les islamistes sont dans nos portes : l’otage libéré rêve de revenir au bled retrouver son marabout qui l’a à tous les coups ensorcelé, et les djihadistes en goguette rêvent de retrouver Paris et leur mitard doré.

200 djihadistes pour une humanitaire défroquée, voilà qui en dit long sur la valeur du terrorisme en France, toujours vécu par nos gouvernants  comme un simple dommage collatéral à peine corrigé à la marge.  Un dommage collatéral et électoral qui ne saurait faire oublier cependant, qu’en matière de nouvelle communication gouvernementale, il sera  toujours préféré l’effet opportuniste à la cause, sauf bien sur si cette dernière est humanitaire. Nicolas Sarkozy et ses infirmières bulgares, avait déjà créé un précédent en la matière, souvenons- nous en. Mouammar Kadhafi  quant à lui s’en souviendra longtemps !

 Et de Mal en Mali,  coté effet, cause et conséquence, là on  est servi !  Le grand timonier Macron n’en revient  dailleurs toujours pas, lui qui a tant œuvrer à la cause « humanitaire » se voit propulser au sommet de sa gloire, et fait une  entrée  remarquée dans l’histoire en tant que premier président musulman de France ! Et oui Houellebecq, tu ne l’avais pas prévu celle-là !  Et comme dirait un éveillé de chez Twitter : « J’ai pas capté les musulmans sur twitter qui sont contents que l’otage se soit converti à l’islam à cause de ses geôliers djihadistes là, on parle quand même d’assassins et de violeur qui tuent chaque jour au mali, je croyais que ces gens n’avaient rien à voir avec l’islam … »   Cela ne s’invente pas !

Alors Mariam victime du syndrome de Stockholm ou d’une simple mutation avancée du Covid-1984 ? C’est qu’à force d’être confiné partout, on finit par se sentir en liberté nulle-part, c’est d’ailleurs là-dessus que  nos « énarchistes » de l’Etat profond , toujours à l’affut de tours de cons, comptent nous avoir à l’usure : Plus on confine, moins on est immunisé contre le méchant virus, et moins on est immunisé et plus on redemande à retourner en prison CQFD. On appelle cela dans le langage administro-kafkaien : la servitude volontaire ! Et coté servitudes d’utilité publique, ils en connaissent un rayon nos amis jacobins, je dirais même sans vouloir les flatter, ni les déflater d’ailleurs,  que c’est leur grande spécialité, avec la perception de l’impôt , bien sur ! Toujours sous couvert de déraison d’état et du trop fameux : « C’est pour ton bien ,Camarade !

Mais je m’égare, alors revenons à nos moutons halals, et à Mariam, nouvelle recrue de l’ummat anciennement ummanitaire. Tentons une explication d’une inversion subversive qui ne dit pas son nom !

Les vendéens tous comme les montagnards le savent :  pour un jacobin, un bon républicain c’est un catholique mort ! Voilà donc plus de 230 ans qu’à coup de têtes coupées et de lois 1905, accompagnés de quelques purges et d’excommunications pré et post-guerre, nos sympathiques « girondins laicards » éradiquent sur le sol de la mère patrie tout ce qui, peu ou prou, ressemble à un curé ! Leur laïcité dont ils se réclament avec moult gourmandise, se réduisant  la plupart du temps à un anti-catholicisme virulent, catholicisme dont ils espèrent, telle une maladie honteuse, arriver à l’extirper de la terre entière ! Et ils voudraient aujourd’hui que nous, le Peuple, devenu  entre-temps athée, nihiliste et anarchiste par nécessité,  devenus Français par assimilation forcée et républicaine, nous les plaignons ces âmes perdues, ces sanguinaires de la centralisation, ces Robespierres de la turpitude, des conséquences des causes qu’ils ont tant chéri.

Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux migrateurs, et les frontières qui vont avec !  Mais que ferez vous  « mes amis », quand bientôt votre police et votre armée comptant toujours plus d’islamistes dans ses rangs, se retourneront immanquablement contre vous, au nom de la guerre sainte. Vous poserez un genou à terre comme en Amérique ?  Vous en appellerez sans doute comme aujourd’hui à la miséricorde hégelienne, à l’Etat tout puissant. Mais tout comme aujourd’hui, il n’y aura plus personne pour vous répondre trop occupés-gilets jaunes oblige- que nous serons, nous les anciens catholiques, alors à vous maudire !

Car que vous le vouliez ou non  la providence divine et la passion du Christ ne sauraient être remplacés par l’Etat providence et la passion de la consommation.  Les églises sont vides et Notre Dame brule, nous avons le cœur gros ! Triste et amère constat  que celui-ci en effet : on ne peut pas bâtir une nation sur la seule foi dans le consumériste. Sans la spiritualité qui l’accompagne, point de patrie en danger,  point de salut pour vos (et nos) âmes ! La France sans le catholicisme est une orpheline, une Dame aux camélias qui se meure ! Surtout quand face à un islam devenu conquérant, parce que opposé à l’immense ventre mou spirituelle qu’est la France, la seule politique familiale que l’on propose, c’est celle de l’IVG tardif et de la PMA pour tous. Il faut dire que pour vous Socialistes Bourgeois aux commandes de la « Nation », toutes ces populations que l’on  importe massivement, c’est autant de nouvelle domesticité à moindre cout pour vos petites familles, et de manne salariale pour vos grandes entreprises. Pour nous, les sans-dent, c’est autant de difficultés dans la vie quotidienne qui viennent se surajouter à une kyrielle de « malchances » pour la France. 

Et pour finir avec nos satanés « voleurs » de la république, si je devais résumer la différence entre l’exception culturelle française et l’exceptionnalisme américain, je dirais que par le vice de sa constitution « républicaine », la France a ensauvagé une monarchie civilisée, et que par la vertu  de leur constitution « théocratique »  les Etats-Unis ont civilisé une république sauvage. Comprennes qui voudra !

LE LUPUS

« Et aujourd’hui, je vous dirai que non seulement il faut s’engager dans l’écriture, mais dans la vie;
il faut résister dans le scandale et dans la colère, plus que jamais, naïfs comme des bêtes à l’abattoir, tourmentés comme des victimes, justement:
il faut dire plus fort que jamais le mépris envers la bourgeoisie, hurler contre sa vulgarité, cracher sur l’irréalité qu’elle a choisie comme seule réalité, ne pas céder d’un acte ni d’un mot dans la haine totale contre elle, ses polices, ses magistratures, ses télévisions, ses journaux. »

Pier Paolo Pasolini, Qui je suis, 1966

EN BANDE SON :

FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 
 NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
 
Image d’aperçu

6 réponses »

  1. La danse du ventre de la raie- publique devient endiablée, elle retire petit a petit a chaque mouvement un voile et apparait tel quelle :une vielle morue vérolée qui fait la retape
    prête a tout pour que nos » chers zémirs » continuent de cracher au bassinet…de la dette et arroser nos élus.

    Question morue en voila une vraie ..salope ..l’addition est salée
    Sale affaire qui devrait se retourner en boomerang sur le proxo aux manettes..mais c’est un détail.

    Bleu comme la peur
    Blanc comme la mort
    Rouge de rage

    La république est un « grand cadavre a la renverse  » expression de BHL pour qualifier le parti de ses amis socialistes c’est a dire les maitres d’œuvre de cette tragédie.

    Nul retour en arrière
    La tête d’un roi de droit divin ne se coupe qu’une fois.

    « On entendit des voix qui disaient dans la nue :
    « Jeune ange, Dieu sourit à ta gloire ingénue ;
    Viens, rentre dans ses bras pour ne plus en sortir ;
    Et vous, qui du Très-Haut racontez les louanges,
    Séraphins, prophètes, archanges,
    Courbez-vous, c’est un roi ; chantez, c’est un martyr !

    — Où donc ai-je régné ? demandait la jeune ombre.
    Je suis un prisonnier, je ne suis point un roi.
    Hier je m’endormis au fond d’une tour sombre.
    Où donc ai-je régné ? Seigneur, dites-le moi.
    Hélas ! mon père est mort d’une mort bien amère ;
    Ses bourreaux, ô mon Dieu, m’ont abreuvé de fiel ;
    Je suis un orphelin ; je viens chercher ma mère,
    Qu’en mes rêves j’ai vue au ciel. »

    Les anges répondaient : « Ton Sauveur te réclame.
    Ton Dieu d’un monde impie a rappelé ton âme.
    Fuis la terre insensée où l’on brise la croix.
    Où jusque dans la mort descend le régicide,
    Où le meurtre, d’horreurs avide,
    Fouille dans les tombeaux pour y chercher des rois !

    — Quoi ! de ma lente vie ai-je achevé le reste ?
    Disait-il ; tous mes maux, les ai-je enfin soufferts ?
    Est-il vrai qu’un geôlier, de ce rêve céleste,
    Ne viendra pas demain m’éveiller dans mes fers ?
    Captif, de mes tourments cherchant la fin prochaine.
    J’ai prié : Dieu veut-il enfin me secourir ?
    Oh ! n’est-ce pas un songe ? a-t-il brisé ma chaîne ?
    Ai-je eu le bonheur de mourir ?

    « Car vous ne savez point quelle était ma misère !
    Chaque jour dans ma vie amenait des malheurs ;
    Et, lorsque je pleurais, je n’avais pas de mère
    Pour chanter à mes cris, pour sourire à mes pleurs.
    D’un châtiment sans fin languissante victime,
    De ma tige arraché comme un tendre arbrisseau,
    J’étais proscrit bien jeune, et j’ignorais quel crime
    J’avais commis dans mon berceau. »

    VICTOR HUGO

    ..

    J'aime

  2. De tout temps se sont les ‘ élites ‘ les représentants du pouvoir qui se sont les premiers CON-VERTIES , puis imposé au peuple a la masse leur nouvelle ‘ religion ‘, car la religion a bon dos, il faut continuer a faire du ‘ business ‘ avec les nouveaux membres du ‘ peuples ‘ ceux qu’on a fait venir pour remplacer celui d’origine.
    Ils espèrent que ceux de cette nouvelle ‘ masse-peuple ‘ soit bien sur adepte du CON-SUMERISME, pouvoir les détacher de leur ‘ religion ‘ pour en faire des CON-SOMMATEURS CON-PULSIF , sinon si la ‘ religion’ d’amour et de paix dont ils sont porteur se révèle pleins de haine de rage de rancœur, ils seront dans les premiers a avoir le cou tranché.
    NO FUTUR …… ou sinon dans le sang

    J'aime

    • je crois qu’ils se trompent à la fin de votre lien.. les gens s’arment….clubs de tirs voyant les inscriptions largement augmenter, permis de chasse également alors que la chasse est passée de mode chez les jeunes…….quant à l’armée (infanterie) j’aimerais bien voir le pédigré de ceux qui font des contrats courts…..

      J'aime

  3. laïcité et sexe des anges.
    En 1453, juste avant la chute de Constantinople, les théologiens grecs discutaient du «sexe des anges». En 2020, juste avant que leurs têtes ne roulent sur le sol, les enseignants républicains débattent sur la «laïcité» — ce qui procède à peu près du même néant.
    La compassion convenue façon #JeSuisCharlie va se mettre en branle une fois de plus. Et ce sera toujours sans moi.
    La tolérance est la vertu des faibles.
    Seule une France fidèle à ses racines pourra retrouver la vitalité des vieilles races qui ont fait ce que nous sommes. Laissons les jérémiades aux pleutres et aux candaules. Laissons les branlettes sur le «vivre ensemble» aux naïfs et aux invertébrés.
    Leur choix éthique est de se laisser égorger, comme des démocrates.
    Le nôtre est d’en appeler au «marteau de Thor» et à «Excalibur».
    Olivier de Hangest

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s