REBLOG

Article du Jour : La tromperie de la Covid-19 Par Paul Craig Roberts

La tromperie de la Covid-19


Le 7 septembre 2020 – Source Paul Craig Roberts

Nous avons été trompés par les autorités sanitaires au sujet de la Covid-19, en partie du fait de leur ignorance quant au virus, sa diffusion et son traitement, mais surtout de manière délibérée.

Une des raisons pour lesquelles les autorités sanitaires nous ont trompés, et continuent de le faire, c’est leur volonté de créer un marché pour le vaccin anti-Covid. Il y a des milliards de dollars en jeu et Big Pharma veut les empocher. Les liens financiers entre les autorités de la santé publique et Big Pharma impliquent que l’OMS, le « National Institutes of Health » et le « Centers for Disease Control » veulent aussi des vaccinations massives. S’il n’y a pas assez de gens suffisamment affolés pour demander à se faire vacciner, la vaccination pourrait devenir obligatoire sous peine de l’interdiction de voyager etc …

Il y a une autre raison qui motive la tromperie de la Covid-19 : c’est qu’elle justifie le vote par correspondance, depuis chez soi, en toute sécurité. Le vote par correspondance implique qu’on ne pourra pas, la nuit de l’élection, proclamer le vainqueur. Les votes par correspondance devront être comptés au fur et à mesure qu’ils arriveront. Le délai dans la proclamation du résultat permettra à la propagande d’affirmer que Trump a :

  1. truqué sa réélection, ou bien
  2. qu’il a perdu et refuse de l’accepter.

Comme les pressetitués parlent d’une seule voix, le fait que Trump aura gagné ou non, disparaîtra sous l’unanime orchestration : « Il a perdu mais refuse de partir » ou bien « Il a truqué l’élection ».

Même si Trump survit à la révolution de couleur planifiée contre lui, il sera sans cesse accusé d’être un président illégitime, comme il le fut durant son premier mandat lorsqu’on prétendit que son élection était due à une « interférence russe ». Cela suffira à l’empêcher de réitérer son attaque contre l’oligarchie (« establishment ») globaliste – écoutez son discours d’inauguration- et à désamorcer de nouveau son désir de rechercher la paix en réduisant les tensions dangereuses avec la Russie, une politique qui priverait le complexe militaro-sécuritaire de son précieux ennemi.

Comme les présidents Kennedy et Reagan l’ont appris, la réduction des tensions avec la Russie menace le budget et le pouvoir du complexe militaro-sécuritaire contre lequel le président Eisenhower mit en garde le peuple américain. Ce complexe a plus de pouvoir que le président des États-Unis. Comme plus personne ne croirait à la fable de « l’assassin solitaire », Trump est assassiné par le biais de fausses accusations et d’une révolution de couleur. Pendant un temps Trump utilisa Twitter pour réfuter les fausses accusations, mais maintenant le président des États-Unis est censuré par Twitter. Quand la révolution de couleur se produira, Trump ne pourra plus communiquer avec le peuple américain par l’intermédiaire de la presse, de la télévision, de la radio ou des réseaux sociaux. Il n’y aura plus que des accusations contre lui et il ne pourra y répondre.

Les Démocrates affirment que le directeur du « Postmaster General« , étant nommé par Trump, truquera le vote par correspondance en ne transmettant pas les votes provenant d’états Démocrates, les « blue states ». Cependant, les sondages montrent que les Démocrates, dans leur grande majorité, votent par correspondance alors que très peu de Républicains le font. C’est parce que le syndicat des postiers est un syndicat du secteur public tenu par les Démocrates. Les postiers ont déjà reçu leurs instructions : ne distribuer aucun vote provenant de régions républicaines, les « red areas ». A l’évidence, aucun Démocrate ne voterait par correspondance s’il pensait que le directeur du service postal avait le moindre contrôle sur la distribution du courrier. Les Républicains savent que le syndicat des postiers n’acheminera pas leurs votes, et c’est pour cela qu’ils vont voter en personne (des milliers d’enveloppes intactes contenant des bulletins de vote pour les élections de 2018 ont été trouvées dans une décharge à ordures)

Cela veut dire que Trump pourrait l’emporter largement la nuit de l’élection, mais le délai dû au dépouillement des votes par correspondance donnera aux Démocrates le temps nécessaire pour calculer combien de ces bulletins il faudra pour gagner ou contester l’élection.

Ce ne sont pas seulement les « votes par correspondances » mais aussi les « votes par procuration«  qui ne seront pas distribués.

Le troisième motif de la tromperie sur la menace de la Covid-19 est le renforcement de l’État policier en multipliant les atteintes à la vie privée. La menace sanitaire est utilisée pour décréter des mesures anticonstitutionnelles de fermeture des entreprises ou bien qui les contraignent à ne travailler qu’à 50% de leur capacité, les conduisant ainsi à la faillite et détruisant le fruit du travail des gens au nom de la santé publique.

Cette menace est également utilisée pour habituer les gens à obéir à des décrets sur le port de masques qui ne donnent aucune protection. Bien que l’opposition à ces mesures délétères soit grandissante aux États-Unis et puissante en Allemagne et au Royaume Uni, la peur de la Covid-19 a été si bien inculquée que beaucoup de gens se comportent comme des lemmings.

Les gens sont ainsi dressés à obéir à des décrets qui les meurtrissent

Voyons maintenant en quoi la représentation de la menace de la Covid-19 a été faussée.

Beaucoup de médecins ont montré, preuves à l’appui, que le danger de la Covid-19 a été grandement exagéré. Selon les chiffres mêmes du CDC (« Center for disease control and prevention ») sur les 200 000 Américains prétendument tués par la Covid-19, seuls 9 000 le furent réellement. D’après le CDC la Covid-19 n’a été la cause unique que de 6% des morts qui lui ont été attribuées. Pour 94% des morts, il y avait, en moyenne, 2,6 comorbidités ou causes supplémentaires de mort. 

Le CDC conclut que les premiers pourcentages de mortalité furent surestimés. En cas d’infection par le virus, le CDC a établi la probabilité de survie selon les tranches d’âge. Dans ce rapport, tel que je le lis, les pourcentages sont ceux de tous les morts de la Covid-19, y compris ceux qui avaient 2,6 comorbidités en moyenne.

Tranches d’âge Probabilité de survie
0 – 19 99,997%
20 – 49 99,98%
50 – 69 99,5%
70 et + 94,6%

En sus des comorbidités présentes, de nombreuses personnes infectées par le virus moururent à cause des respirateurs, ou parce qu’on leur refusa le traitement par l’hydroxychloroquine (« HCQ »). Celle-ci, un médicament sans danger et efficace, fut diabolisée par les dirigeants de la santé publique liés à Big Pharma et par les pressetitués parce qu’elle est bon marché et qu’elle fait obstacle aux profits qu’on pourrait tirer du vaccin. Si un traitement existe déjà, il n’est nul besoin d’un vaccin qui, selon certains experts, pourrait être plus dangereux que la Covid-19 lui même. Des médecins de Floride affirment avoir découvert un deuxième traitement.

La menace de la Covid-19 est alimentée par les pressetitués et les dirigeants de la santé publique le temps qu’un vaccin soit produit. Aux dernières nouvelles, la rentrée universitaire a relancé l’épidémie qui s’est propagée dans la population adulte en une « 2ème vague ». C’est un bobard. Selon les données chiffrées, les 48 299 cas de Covid-19 signalés dans 37 universités américaines, n’ont entraîné que deux hospitalisations et zéro mort.

Il est question de revenir au confinement et à des mesures plus contraignantes sur le port du masque. Tout cela a pour but de maintenir les gens, âgés en particulier, dans la peur afin de les rendre favorables à la vaccination. Les tests de contrôle du vaccin ont même été suspendus afin de le mettre au plus vite sur le marché avant la disparition de la Covid-19.

Le docteur Mike Yeadon, ancien responsable scientifique du géant pharmaceutique Pfizer, affirme que la pandémie est terminée et que les tests de la Covid-19 détectent des « faux positifs » et ne signalent pas une infection par la Covid-19. Le Dr Yeadon dit que nous sommes en train de construire une politique gouvernementale, une politique économique et une politique des libertés publiques sur la base de données concernant le coronavirus qui pourraient être totalement fausses. Selon lui, d’après les principes de base de l’épidémiologie, la « seconde vague » et « toute justification du confinement par le gouvernement » seraient entièrement trafiquées.

Il est évident que le danger de la Covid-19 a été surestimé, avec de graves conséquences. Les professionnels Belges de la médecine ont demandé la cessation de la propagande pro-Covid-19.

Bien sûr, Big Pharma et ses laquais comme Fauci, Redfield et les pressetitués, continueront à maintenir en vie « la crise de la Covid-19 » car elle est indispensable pour que Big Pharma puisse tirer des profits du vaccin, pour la révolution de couleur des Démocrates contre le président Trump, et pour dresser les gens à accepter un contrôle croissant du gouvernement sur leur vie.

Paul Craig Roberts

Traduit par J.A., relu par Hervé pour le Saker Francophone

Catégories :REBLOG

Tagué:

2 réponses »

  1. C’est fascinant de voir comment les démocrates laissent penser que Trump agit pour contester la situation alors que tout montre le contraire.
    Trump a dit qu’il contesterait si les résultats ne convenaient pas ? Si les résultats sont le fait de fraudes, il est certain que ça ne lui conviendra pas et il aura raison de contester.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s