Art de la guerre monétaire et économique

Article du Jour : Ne ratez pas le grand bal de la Charité Par Denissto

Ne ratez pas le grand bal de la Charité

Les Français n’ont jamais tant donné aux associations, empathie bien compatible avec les temps que l’on vit, et si profitable a un nombre incalculable d’associations à la sauce Crozemarie et l’ARC. Cette nouvelle forme de charité est bien entendu exonérable, ce qui en fait perdre tout le mérite puisque l’évangéliste énonçait déjà il y a deux mille ans cette évidence :

« Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret »

Dans le même temps, les français n’ont jamais autant épargné, ce qui en dit long également sur le poids du consumérisme dans la vie quotidienne ; quand on est confiné, on peut mesurer le mensonge et l’hypocrisie nationale des sauveurs de la planète par le manque à gagner sur tous ces produits que nous ne produisons plus, dont nous n’avons pas besoin et que l’on achète avec de l’argent que nous n’avons pas; il s’agit là enfin d’une statistique irrécusable, la tempérance est un mot oublié. 

Les français n’ont jamais eu aussi peur, ils s’achètent donc une petite conduite dans le grand monde de la charité spectacle, non par vertu mais par oisiveté, ils n’ont de maitre que leur ventre et quand la famine viendra vous verrez des files interminables d’obèses à la soupe populaire.

Le pantin nationale donne l’exemple

Le grand maitre de la compassion officiait hier soir, c’est dorénavant un rendez-vous qu’il ne manquerait pour rien au monde, il se reconvertira certainement dans le théâtre un jour, il faut lui reconnaitre ce talent, il a de plus un(e) coach formatrice à domicile depuis sa tendre enfance ! Il a réussi à se faire passer pour l’arbitre d’une partie dans laquelle il n’est qu’un coupeur de citron. Nous sortions à peine du premier confinement que déjà j’invitais ceux qui ont encore des yeux pour voir à se préparer au second. Lancez autant d’alerte que vous voudrez, manifestez, votez, les maitres du jeu se rient de votre illusoire souveraineté du peuple. Dans la trilogie Matrix, le maitre des clefs se riait de ceux qui pensaient avoir le choix : « Le choix est une illusion pour séparer le pouvoir de ce qui ne l’est pas ! ». Pour sceller cette sentence ils faisaient expirer le passeport de Néo un certain 11 septembre 2001 

 

Vous pleurez vos libertés ?

Il y a longtemps qu’elles sont perdues, il n’y a que la vérité qui rends libre enseignait déjà un révolutionnaire de Galilée, il y a 2000 ans. Cette liberté maçonnique qui est gravée sur tous les frontispices des mairies de France n’était qu’une invitation à la licence de la déesse raison. Depuis quelques siècles, insensiblement le curseur de la vertu s’est inversé et la conséquence est maintenant irréversible, comme si nous avions donné les clefs de la réserve de vin a des alcooliques en s’étonnant qu’il ne reste que des barriques vides.

Souvenez-vous du terrible apophtegme de la mère de Boabdil, au lieu-dit le dernier soupir du maure quand il pleurait en fuyant Grenade :

« Pleure comme une femme pour un royaume perdu que tu n’as pas su défendre comme un homme ! »

Nous sommes ou avons tous été acteurs, complices, de la pantomime.

Qui ne savait pas depuis des lustres qu’ils étaient tous pourris, menteurs, voleurs, meurtriers ? Le choix du moins pire reste le pire des choix, c’est poser son « placet » donnez son acquiescement a la peste a la place du choléra, pour finir par se plaindre de la peste ? Les ivrognes qui nous gouvernent ont vidé les caisses, ont perverti la majorité du peuple, et si vous avez mis votre « signature » dans la souveraineté du peuple, c’est un serment irréversible, nous faisons tous parti du troupeau de Panurge, il va falloir les suivre.

Ils vous ont fabriquer une catastrophe

Nos lits en réanimation sont saturés à ce jour……… juste à la hauteur de ceux qui ont été fermés depuis la crise du printemps, soit 2900 au début de cette semaine du 26/10 et comble de l’horreur, il y a eu 258 morts lundi, comme chaque année au mois de novembre, de la Covid ou d’autre chose ! Si nos chers concitoyens étaient conséquents avec leur peur, il devrait y avoir en France saturation chez les notaires pour préparer les testaments, inflation galopante sur les concessions dans les cimetières, car soyez en sûr on va tous mourir un jour. Nos gouvernants font tout ce qu’ils peuvent depuis des décennies pour qu’au demeurant toute notre vie et même notre mort soit rentable, rien d’autre. Notez au passage que nos héros nationaux que nous applaudissions le soir à 20h, ont eu depuis le plaisir de se faire de nouveau matraquer, cocufié par le ségur de la santé, il n’y a pas à douter que parmi les applaudisseurs du soir, il devait s’en trouver quelques ’uns qui les avaient matraqués la veille, devoir oblige.

Nous voilà donc tous convié au plus grand bal de charité de l’histoire moderne !

Faisons-nous tester, tracer, confiner pour sauver ceux qui risqueraient de mourir un an plus tard, voilà le programme charitable du moment, les marins vous diront qu’il ne faut pas pisser contre le vent, alors laissez pisser ceux qui demain pleureront. Le grand Carnaval sécuritaire a commencé un certain 11 septembre 2001, ça fait 20 ans qu’il dure, plus dur sera la chute, comme celle du mur de Berlin un certain 9/11. Quand le diable vous offrait la liberté, la sécurité, vous y avez cru ?

Profitez de ces merveilleux temps libres pour couper du bois, remplir la cambuse, les cigales ne vont pas tarder à frapper à votre porte, et si elles vous parlent de charité et de droit de l’homme vous aurez gagné le droit d’en rire.

En attendant un petit moment de lucidité d’utilité publique :

Denissto

 » Dieu se rit des prières qu’on lui fait pour détourner les malheurs publics, quand on se s’oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je ? quand on l’approuve et qu’on y souscrit. »
Jacques-Bénigne Bossuet, Histoire des Eglises protestantes, 1688.

EN BANDE SON :

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s