REBLOG

Covid Reset prétexte à Racket Fiscal : çà sent l’impôt sur l’épargne, en France

ça sent l’impôt sur l’épargne, en France

Éric Verhaeghe  Le Courrier des Stratèges 23/2/21

Un impôt sur l’épargne pour « financer la relance » ? Voilà une idée qui traîne avec d’autant plus d’insistance que la commission des finances du Sénat a consacré une longue audition sur le sujet la semaine dernière. Le principe est simple : à cause du confinement, les Français ont été forcés d’épargner 200 milliards € en 2020. Et si l’Etat les récupérait par l’impôt pour les réinjecter dans l’économie ? Certains sénateurs socialistes n’ont aucun complexe à le réclamer au gouvernement. Mais ils ne sont pas les seuls… et les projets d’impôts nouveaux commencent à fleurir. Attention au livret A et à l’assurance-vie, l’Etat s’y intéresse de près.

Le printemps n’est pas encore arrivé, mais beaucoup proposent déjà de semer des impôts pour récolter une relance économique, selon une vieille lune française qui consiste à croire que l’Etat fera de meilleurs placements que les épargnants eux-mêmes en récupérant directement l’épargne sur les comptes du Trésor Public. L’explosion des déficits depuis vingt ans en est la preuve vivante !

Voici un point de ce que l’on sait pour l’instant sur le sujet. 

Le Sénat pose officiellement la question de la « relance »

C’est aussi une spécialité nationale : on ne manque jamais de prétexte pour expliquer que l’argent des particuliers est mieux utilisé dans les caisses de l’Etat que dans les bas de laine. Le prétexte du moment s’appelle la relance. Le Sénat a organisé une table ronde particulièrement instructive la semaine dernière (on peut en revoir la vidéo complète ici) dont le titre était « Comment orienter et mobiliser l’épargne financière des ménages pour soutenir la reprise ? »

Pour les sénateurs socialistes, « orienter l’épargne » signifie forcément taxer les 200 milliards mis de côté pendant les confinements de 2020. Pour l’instant, la Direction Générale du Trésor (en la personne de son directeur Emmanuel Moulin, dont nous reproduisons ci-dessus l’intervention relative au livret A) explique qu’aucune hausse d’impôt n’est prévue. Mais…

Bercy réfléchit à la question

Bruno Le Maire et ses sbires ne cachent pas leur volonté de « tracer », de « flécher », d’ « orienter », de « mobiliser » l’épargne, tous mots qui sonnent dans l’oreille de l’épargnant comme l’annonce de futurs impôts. On écoutera les propos d’Emmanuel Moulin pour comprendre qu’une longue liste de dispositifs incitatifs ne suffit pas… et que le livret A est « très bien rémunéré », ce qui signifie, en langage bercyen, « trop bien rémunéré ». 

Le premier impôt qui devrait intervenir sera donc, probablement, la baisse de rémunération des livrets, en attendant d’autres solutions plus coercitives. 

Louis Gallois demande un impôt de solidarité

Mais doucement, la pression monte sur Bercy. Des voix au sein même de la majorité, ou dans les élites bien pensantes, commencent à sortir du bois pour réclamer une hausse de la fiscalité, ciblée sur « les plus riches », expression bien vague dont personne ne connaît jamais les limites. 

On retiendra en particulier l’intervention de Louis Gallois, ancien rapporteur de François Hollande, devant les micros d’Europe 1, ce lundi. Le bonhomme est actuellement à la tête du think tank La Fabrique de l’Industrie. Et il a une idée tonitruante pour sauver l’économie française ! lever un impôt par l’ »accroissement des taux de l’impôt payé sur les tranches les plus élevées de l’impôt sur le revenu. ». Cette mesure serait provisoire (autre rengaine bien connue)… et ne durerait que deux ans. 

L’étau se resserre autour de Bercy. 

EN BANDE SON :

Catégories :REBLOG

Tagué:

4 réponses »

  1. ce covid c’et vraiment la vache a lait,le couteau suisse,il sert a tout,même les ongles incarnés,la vraie snake oil du far west,il n’y a sûrement pas eu 200 milliards d’épargne car ceux qui se sont retrouvés au chomage forcé ont percu moins d’argent pour les mêmes côuts fixes voir variant a la hausse,les engreprises sont au bord de l’extinctionet devrons rembourser les « aides  » sous de bouées en plomb des banques dans un contexte bien pire que celui précédent déjà très mauvais

    J'aime

  2. Alors depuis qqs années le gouvernement déverse des milliards aux entreprises, baissent les impots, reduise les cotisations, precarise le travail, bloque les salaires, … le fric coule à flot
    et cela ne suffit pas !
    Le capital ne trouve pas preneur ..

    Mais en quoi piquer le fric des gens y changera qqchose ?
    c’est de la démence
    ou bien du racket.
    je penche pour les 2
    car c’est un casus belli ..
    à un an des élections c’est une forme de suicide.
    Peut être une manière de basculer fasciste (RN) plus rapidement.
    Les milliardaires s’entendent toujours très bien avec les fascistes …

    J'aime

  3. Mais enfin , un peu de solidarité avec le ‘ peuple ‘ francais …. surtout celui qui débarque tous les jours … il faut bien payer, les hébergemets, les frais de santées, les ‘ mineurs isolés ‘ … etc … puis comme nos politiques, journalistes, artistes, donneurs de leçons … etc… ne peuvent pas tout prendre a leurs charges … donc SOLIDARITE …merci de la part du ‘ pouvoir ‘ ….
    Franchement ils meritent de se faire piquer tout leurs sous sous …. les francais peuple de boff
    Quand je vois tous les lobotomisées que je croise, boulot, famille …etc… il n’y a rien a attendre de ceu ‘ peuple ‘ de souche…. fin de race disait deja CELINE il y a deja plus de 80 ans …. vivement que je gagne au loto ….je leurs laisse le foot, la télé réalité, plus belle la connerie, le meilleur troue de balle de france …..etc…
    NO FUTUR …..sauf dans le sang

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s