REBLOG

US Fraude électorale : “J’ai toutes les preuves sur eux” : Le PDG de MyPillow, Mike Lindell, se réjouit du procès fédéral de 1,3 milliard de dollars de Dominion

“J’ai toutes les preuves sur eux” : Le PDG de MyPillow, Mike Lindell, se réjouit du procès fédéral de 1,3 milliard de dollars de Dominion

PAR JADE · PUBLIÉ 23 FÉVRIER 2021 · MIS À JOUR 23 FÉVRIER 2021

Dominion Voting Systems intente un procès à Mike Lindell et à sa société, MyPillow, pour 1,3 milliard de dollars, après que le PDG, basé au Minnesota, a accusé la société d’avoir truqué l’élection au profit du président Biden.

La plainte a été déposée devant le tribunal de district américain pour le district de Columbia, dans lequel Dominion prétend que les déclarations de Lindell, les messages des médias sociaux et un film de deux heures qu’il a aidé à produire sont faux, selon le Wall Street Journal.

Dominion prétend que Lindell savait qu’”aucune preuve crédible” n’étayait ses affirmations sur l’intégrité des élections, écrivant dans la plainte : “Il est bien conscient des audits indépendants et des recomptages de bulletins de vote qui réfutent de manière concluante le Grand Mensonge”, ajoutant “Mais Lindell… colporte des mensonges à ce jour parce que le mensonge vend des oreillers“.

En fait, l’activisme de Lindell a conduit plus d’une poignée de grands distributeurs à abandonner complètement ses produits.

Lindell se réjouit de cette poursuite, déclarant dans une interview accordée lundi : “J’ai toutes les preuves sur eux”, ajoutant : “Maintenant, cela va être révélé plus rapidement, toutes les fraudes informatiques et l’attaque contre notre pays.”

Le procès de Dominion accuse M. Lindell d’avoir prétendu à plusieurs reprises et à tort que les algorithmes des machines de vote de Dominion avaient volé les votes de Trump. Il a déclaré qu’il avait entrepris une campagne de marketing pour la société d’oreillers en se basant sur son soutien à Trump et sur les affirmations de l’ancien président selon lesquelles l’élection lui avait été volée.

Dominion affirme que les allégations de M. Lindell et d’autres personnes ont irrémédiablement entaché sa réputation, mis en péril ses contrats avec les gouvernements de l’État et locaux, et entraîné des menaces de mort et du harcèlement contre les employés. L’entreprise affirme qu’elle fournit du matériel électoral utilisé par plus de 40 % des électeurs américains. –Wall Street Journal

Le mois dernier, le Dominion a intenté des poursuites contre l’avocat Rudy Giuliani et l’avocat Sidney Powell. Rudy Giuliani a déclaré qu’il utiliserait ces poursuites pour continuer à enquêter sur Dominion, et affirme que ces poursuites sont une tentative de censure. Powell affirme qu’elle n’a publié aucune déclaration qu’elle savait être fausse, et qu’elle dispose de preuves crédibles.

En outre, Dominion a envoyé des lettres à de nombreux médias à propos de leur couverture – ce qui a apparemment provoqué l’assaut d’un présentateur de Newsmax sur le plateau d’une interview de Lindell au début du mois.

Pendant ce temps, la société de vote Smartmatic USA Corp a également poursuivi Fox News en justice pour 2,7 milliards de dollars de dommages et intérêts pour ce qu’elle prétend être des commentaires diffamatoires à l’antenne.

En janvier, Twitter a suspendu Lindell pour avoir enfreint sa politique d’”intégrité civique”.

EN BANDE SON :

Catégories :REBLOG

Tagué:

1 réponse »

Laisser un commentaire