Bitcoin et Monnaies virtuelles

La Réflexion du Jour : Tout ce qui brille n’est pas d’or !

Tout ce qui brille n’est pas d’or !

Le bitcoin n’est pas un actif c’est une assurance contre les prédations des Banques centrales et leur vol organisé sur la monnaie fiat au travers de la dévaluation continue de cette dernière. Le jour où le bitcoin sera dans le bilan des Banques Centrales, il se révèlera être du sable, prix de l’avidité…

C’est pourquoi j’espère bien que les Banques Centrales en achèteront beaucoup et qu’elles l’adosserons en tant qu’actif SUR ET GARANTI à leur « saloperie » de yuan, d’euro, et de dollar numériques… cela achèvera d’imploser le système fiat money, un système dont les seuls collatéraux sont la dette et la dèche.

Seul l’or est un actif sur parce qu’une réserve de valeur négociable en tous temps et en tous lieux, et une assurance universelle contre l’inflation et la spoliation des épargnants par les Banquiers centraux et leurs amis des Gouvernements… C’est pourquoi ces derniers n’ont de cesse que de manipuler l’or à la baisse que cela soit par le biais de la taxation ou bien encore de la manipulation des cours. L’or est l’ultime révélateur :  On a long enough timeline the survival rate for everyone drops to zero !

LE LUPUS

EN BANDE SON :

FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 
 NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
 
Image d’aperçu

 

RETROUVEZ NOUS TELEGRAM

https://t.me/LUPUSLAMEUTE

7 réponses »

  1. Doucement le Lupus…
    Sans remettre totalement en question vos arguments, il est impossible de comparer les monnaies des BC, l’Or et autres métaux précieux ou actifs en tous genres contre les crypto-monnaies comme le BTC qui sont avant tout un concept monétaire logiciel, technos centrés sur des process éprouvés et adaptés à notre monde informatique, numérique, en réseaux.
    Il est donc difficile d’opposer la rareté du réel à un principe mathématique, bien que les deux ayant des fonctions d’échanges, de transferts, de sauvegardes des actifs monétaires, ce sont deux concepts, logiques et principes complétement différents.
    Deux mondes monétaires parallèles qui s’opposent ouvertement et frontalement.
    Donc nous devons impérativement sortir du cadre pour comprendre cette évolution majeur et incontournable des crypto-monnaies qui est maintenant en place depuis plus de 10 ans !

    • Je ne suis pas contre les crypto-monnaies je dis simplement qu’il faut les prendre pour ce qu’elles sont, la conséquence des politiques monétaires menée par les banques centrales depuis maintenant plus de10 ans, une conséquence et donc une sorte de monstre Frankenstein (encore un) qui finira par leur péter à la gueule, ce que je souhaite. Pour l’épargnant Je considère donc en termes d’assurances, Bitcoin et consorts comme complémentaire de l’or. L’OR a cependant un avantage sur Bitcoin il est inscrit dans l’inconscient de l’humanité depuis quelques milliers d’années.

    • Les Cryptos, elles ne sont pas là pour durer, ou du moins juste le temps de la faillite. C’est de la monnaie de singe destinée à se protéger contre l’autre monnaie de singe : la monnaie papier, dollar, euro, yuan en tète. Et puis une assurance cela a un cout, c’est la contrepartie d’un risque non encore réalisé, non encore concrétisé. C’est aussi une manière pour les rebelles éclairés de parier contre le système et d’en dénoncer l’absurdité, le non sens et le dérisoire. C’est dire merde à Foucault et à son relativisme décadent.

      • @The Wolf,
        Ne soyons pas catégoriques… juste par bon sens.
        Encore une fois, il n’y a pas à être pour ou contre les crypto-monnaies. Elles existent, se développent (plus de 8000 actuellement), évoluent (concept de la blockchain, des protocoles réseaux, …/…) Donc l’affirmation « Les Cryptos, elles ne sont pas là pour durer » est tout simplement improbable pour de très nombreuses raisons. Nous y reviendrons.
        Nous vivons une période ou l’adaptation culturelle sociétale (dans tous les domaines) est bien engagée dans des évolutions incontrôlées et incertaines sur bon nombres de sujets. Le pouvoir monétaire n’est qu’un aspect de ce basculement, mais pas des moindres puisqu’il a toujours contribué à notre développement.

        • Les bitcoins et autres cryptos pourraient être obsolètes dans les deux prochaines années, de même que tous les autres cryptages, y compris les secrets militaires et gouvernementaux. Au lieu de cela, Google sera de plus en plus puissant pour contrôler tous les systèmes et tous les gouvernements. L’une des plus grandes menaces pour les cryptos est la capacité de Google et des autres entreprises technologiques à le décrypter. La plupart des cryptos, y compris Bitcoin, utilisent un cryptage à 256 bits. Google peut déjà casser le cryptage 53 bits et une autre entreprise dont le nom m’échappe 128 bits. Google s’attend à casser le cryptage 256 bits d’ici quelques années, puis à 400 bits, etc….Avec les nouveaux processeurs Quantum, une tâche informatique qui aurait pris 10 000 ans sur un supercalculateur ne prend plus que 200 secondes avec un ordinateur Quantum. Ainsi, toute méthode de cryptage sera sans valeur dans les prochaines années. Il est évident que le cryptage deviendra de plus en plus avancé, mais les processeurs Quantum de Google feront de même avec la capacité de casser ces systèmes avancés.

          Tout ceci ne fait que préparer le terrain pour l’interdiction des cryptos privées lorsque les gouvernements auront imposé la crypto gouvernementale… et la suppression du cash…

          • @The Wolf,

            « pourraient être obsolètes »
            Le conditionnel est déjà plus adapté pour ce sujet et vous avez raison de soulever les incidences du cryptage dans de nombreux domaines.

            Votre réflexion sur la puissance de calcul pour casser en force brut les crypto-monnaies reste très peu probable, car en supposant un tel exploit, une correction interviendrait très rapidement. Ne pas oublier que la Blockchain est Open Source, utilise plusieurs logiques sécuritaires, s’adapte facilement à toute évolution, reste décentralisée par son architecture Peer-to-Peer et par ses logiques conceptuelles éprouvées.

            Et si demain les machines quantiques prennent la relèvent , le cryptographie (formule mathématique d’un logiciel) s’adaptera dans les minutes qui suivent !

            Par-contre, vous avez raison de soulever, les GAFAM (vous avez remarqué comme le M de GAFAM a une faucheuse tendance à disparaître) sont des acteurs très actifs dans ce domaine et qu’il faut craindre des stratégies démentielles complétement démesurées. Mais pour l’instant ce sont les pontes de la Finance (BlackRock-Micromédia-Tesla-Goldman-JP Morgan…) avec les Banques Centrales qui peuvent faire beaucoup de mal en absorbant, manipulant les cours, stimulant et ruinant les spéculateurs sur certaines crypto-monnaies.

            Un rapprochement Étatique et Bancaire des grandes puissances n’est pas à exclure dans ce domaine de guerre monétaire, les bilans des Banques Centrales ont pris 40% simplement en 2020, une exponentielle qui signifie déjà plus rien… et qui force à la hausse l’intérêt et les solutions du crypto-monétaires. Mais attention à la Dette dans ce cas, y a des incompatibilités structurelles difficilement conciliables…

            Avec les troubles de Chypre, du Venezuela, du Liban… les crypto-monnaies ont démontré leurs facilités à échapper aux spoliations, dévaluations, restrictions et autres enfers fiscale. Pour les US, 10% de la population possède déjà des crypto-monnaies… Et plus de 90% des Bitcoin sont déjà minés !

            Le côté disruptif du crypto-monétaire n’a pas fini de faire crépiter les claviers…et accentue la dislocation de la propriété et de la vie privée, de la démocratie, de l’ États de droits, des Constitutions… mais là, il n’y a plus beaucoup de monde pour suivre , donc nous nous dirigeons vers l’irréparable : la Guerre Mondiale de tous contre tous.

  2. Il existe une bonne façon de prouver que ces vaccins sont des FAUX
    en effet, prenez l’exemple d’un coureur (on compare le système immunitaire à un coureur), on lui dit de porter des haltères pour se muscler, pour que ses muscles soient plus forts et qu’il puisse gagner la course, on lui dit qu’il doit porter les haltères une fois, se reposer, et ensuite courir. Cela c’est le vaccin tradiitionnel, le virus du vaccin ne reste pas dans l’organisme mais s’en va de l’organisme, permettant au système immunitaire de retourner à son repos original et d’être donc en pleine forme si le virus ou un autre apparait

    mais dans le cas du vaccin à ARN, (là encore on compare le système immunitaire à un athlète), on dit à l’athlète de porter les haltères tout le temps, de ne jamais se reposer tout en lui disant que si il porte les haltères sans jamais se reposer, ses muscles seront plus forts que ceux des autres et il sera invincible
    mais en réalité, comme il aura forcé ses muscles sans repos non stop 24H/24 7J/7, il va crever d’épuisement tout comme celui qui a fait le marathon non stop en Grèce pour annoncer la victoire d’une bataille en Antiquité

    en effet les vaccins ARN poussent toutes les cellules du corps à produire du covid à l’infini sans jamais s’arrêter 24h/24 7J/7, ses effets secondaires sont aussi infinis par conséquent, attaquant le système immunitaire non stop par plusieurs milliards, vu que les cellules du corps humains qui seront forcés par l’injection génomique de produire la protéine du covid du vaccin seront plusieurs milliards

    le but donc des vaccins ARN c’est de surstimuler le système immunitaire jusqu’à son épuisement total donc sa destruction totale en mettant sans cesse pied sur l’accélérateur

    voilà pourquoi cela est un faux vaccin

Laisser un commentaire