REBLOG

Fascisme-Royaume-Uni : Nous avons accepté de renoncer à certaines libertés, mais désormais c’est un scandale ! C’est fini, nous ne sommes plus libres du tout !

Royaume-Uni : Nous avons accepté de renoncer à certaines libertés, mais désormais c’est un scandale ! C’est fini, nous ne sommes plus libres du tout !

Zerohedge 16/3/2021

Beaucoup de gens ont été choqués par ce qui s’est passé samedi soir dans le quartier de Clapham Common où la police métropolitaine a utilisé des tactiques extrêmement sévères pour empêcher ce qui semblait être une manifestation pacifique, à la mémoire de Sarah Everard, cette jeune femme qui a été assassinée brutalement quelques jours auparavant. La police justifie sa démarche en expliquant que cette manifestation allait à l’encontre des règles sur les rassemblements publics, introduites par le gouvernement et soutenues par presque tous les parlementaires, soi-disant dans le but de protéger la population.

J’avoue avoir été particulièrement choqué par les scènes qui ont suivi ce rassemblement. Nous avons clairement accepté de renoncer à être un pays libre en mars de l’année dernière et tout ça, nous disent-ils, c’est dans le but de mieux contrôler le fameux Covid-19. J’ai toujours dit depuis le tout premier confinement, qu’il fallait faire très attention à nos libertés essentielles, car nous allions sans doute nous diriger vers un mode de fonctionnement qui se rapprocherait petit à petit à un état despotique et policier extrêmement strict.

Si vous analysez toutes ces actions de la police, vous remarquerez très vite qu’elles étaient en effet honteuses mais tout à fait conformes avec le pouvoir dont elles bénéficient étant donné les lois liées au confinement. N’oublions pas non plus que toutes ces interdictions et restrictions ont été si bien acceptées de la part de millions d’individus qui ont été submergés par la peur…

Nous avons accepté la politique despotique de confinement, qui nous venait directement de Chine (comme l’a admis très ouvertement le professeur Neil Ferguson), qui avait décrété l’interdiction de manifester pacifiquement, alors pourquoi êtes-vous étonnés par ce qui s’est produit à Clapham Common ?

Incroyable ce qui nous arrive, on en est presque à se dire que la façon de vivre avant la propagation du virus était en fait de la folie. Nous en avons profité pendant de longues décennies, mais il faut être réaliste, en un an, notre société dans son ensemble, a été littéralement bouleversée. Rendez-vous compte, en raison de craintes absolument irrationnelles et disproportionnées d’un virus qui est mortel à même pas 1% de la population mondiale. Il faudra un jour être capable de répondre à quelques questions comme le fait d’avoir souhaité créer un totale hystérie de la peur par exemple… Cela ne s’était encore jamais produit dans l’histoire.

« Les gens sont contrôlés de deux manières précises : d’abord on leur fait extrêmement peur, puis on les démoralise ».

L’idée selon laquelle les confinements ont aidé à contrôler le virus, ou à réduire la mortalité a été démontrée par plus de 30 études que c’était faux !

C’est comme si on nous avait donné un superbe forêt que nous voulions transmettre à la génération suivante : mais à cause d’une grande menace, nous avions donné à nos dirigeants carte blanche pour la brûler, ce qu’ils ont d’ailleurs fait très efficacement, en quelques mois seulement…

On se demande aussi comment notre police est-elle devenue une sorte de milice en si peu de temps…

Si la toute dernière loi relative aux droits des policiers passe à la Chambre des communes cette semaine, et ensuite adoptée, les prochaines sanctions pénales pour ceux qui causent des ennuis lors de manifestations, pourront aller jusqu’à 10 ans de prison ferme…

Au Royaume-Uni, nous aurions aussi pu combattre ce virus en concentrant nos ressources et nos efforts sur la protection des personnes vulnérables.

Nous avons supprimé ce qui nous rendait libres, et désormais nous voulons retrouver nos libertés. Il doit y avoir beaucoup de personnes qui doivent être en train de bien réfléchir actuellement par rapport à tous ces gens qui avertissaient de leurs craintes quant à l’exagération liée au danger du virus, qui passaient alors pour de véritables complotistes.

Source: zerohedge

Catégories :REBLOG

1 réponse »

Laisser un commentaire