REBLOG

La Chine : Nous contrôlons les groupes de réflexion occidentaux, les groupes d’intégrité des élections et l’administration Biden

La Chine s’est vantée de contrôler les groupes de réflexion occidentaux, les « groupes d’intégrité électorale » et l’équipe de sécurité nationale de l’administration Biden.

Non, ce n’est PAS une satire.

Selon un rapport du National Pulse, l’administration du cyberespace du Parti communiste chinois prétend avoir l’une des connexions les plus critiques entre l’élection présidentielle américaine de 2020, la pandémie COVID-19 et les groupes et individus qui font campagne pour arrêter le président Trump et son programme « America First ».

Par Populist Press :

L’administration du cyberespace du Parti communiste chinois s’est vantée de l’une des connexions les plus critiques entre l’élection présidentielle américaine de 2020, la pandémie COVID-19, et les groupes et individus qui font campagne pour arrêter le président Trump et son programme « America First », The National Pulse peut révéler en exclusivité.

De nouveaux aveux qui font l’effet d’une bombe sur l’influence de la Chine aux États-Unis et en Europe établissent un lien entre des organisations telles que l’Institut Berggruen et le Parti communiste chinois (PCC). L’Institut Berggruen s’est d’abord fait remarquer au niveau national après avoir cofondé le « Transition Integrity Project », qui a conseillé Joe Biden sur la manière dont il pourrait prendre le pouvoir à la suite d’une prétendue victoire de Trump.

The National Pulse rapporte :

De nouveaux aveux qui font l’effet d’une bombe sur l’influence de la Chine aux États-Unis et en Europe établissent un lien entre des organisations telles que l’Institut Berggruen et le Parti communiste chinois (PCC). L’Institut Berggruen a d’abord attiré l’attention nationale après avoir cofondé le « Projet d’intégrité de la transition », qui a conseillé Joe Biden sur la manière dont il pourrait prendre le pouvoir à la suite d’une prétendue victoire de Trump.

La nouvelle donne encore plus de crédibilité aux théories de manipulation des élections, notamment en ce qui concerne l’influence du Parti communiste chinois.

Un rapport de 2017 affirme effectivement – au nom du PCC – que l’animateur de CNN Fareed Zakaria, le PDG de Twitter Jack Dorsey, le membre du conseil de surveillance de Facebook Helle Thorning-Schmidt, le philanthrope NeverTrump Pierre Omidyar et bien d’autres « coopèrent » avec le PCC et ses objectifs.

Selon The National Pulse, la Chine était liée à l’Institut Berggruen :

Au milieu de l’année 2020, The National Pulse a exclusivement rapporté l’implication de l’Institut Berggruen dans un exercice explicitement anti-Trump connu sous le nom de Transition Integrity Project (TIP).

Fruit d’une collaboration entre l’ancienne conseillère juridique de Soros, Rosa Brooks, et le cadre de Berggruen, Nils Gilman, le TIP a inondé les médias américains de commentaires sur la façon dont Joe Biden devrait refuser de céder sa place en cas de victoire apparente du président Donald Trump le soir de l’élection – ce qui est précisément arrivé…

… En effet, un groupe de réflexion de premier plan, lié au PCC, s’efforçait de consolider la victoire de Biden tout en menaçant la vie d’un intellectuel public. Et le tweet – bien que violant clairement les conditions d’utilisation de Twitter – reste affiché. Le PDG de Twitter, Dorsey, a siégé au Conseil du 21e siècle de Berggreun, lié au PCC, aux côtés de Gilman.

En outre, l’Institut Berggruen répertorie une multitude d’entités gérées par le gouvernement chinois comme partenaires. Il s’agit notamment de l’Académie d’intelligence artificielle de Beijing, de l’Institut chinois pour la stratégie d’innovation et de développement, de l’Académie chinoise des sciences, de l’Académie chinoise des sciences sociales et de l’Association chinoise de l’intelligence artificielle.

Ces informations apportent un soutien supplémentaire aux rapports selon lesquels la Chine a interféré dans l’élection de 2020. Avec Biden à la Maison Blanche, rien de tout cela ne fera l’objet d’une enquête.

Source : La Chine : Nous contrôlons les groupes de réflexion occidentaux, les groupes d’intégrité des élections et l’administration Biden

Catégories :REBLOG

3 réponses »

  1. Y’en a marre des fake news sur la Chine!!! Faites comme moi, chaque matin consultez les quelques sites chinois en français (cinq ou six) et vous verrez chaque jour la Chine devenir un pays développé et moderne. Les Chinois nous ont même dépassé pour la 5G, pour le TGV, pour le nucléaire, pour le train maglev, le nombre de kilomètres d’autoroutes et de TGV etc… Les Chinois sont un modèle. Quand on voit la misère effroyables des Africains, des Indiens, et de centaines de millions d’êtres humains, la Chine nous redonne un espoir pour l’avenir de la planète.

Laisser un commentaire