REBLOG

La police française traque les clients qui enfreignent les règles de confinement et demande même aux gérants de Airbnb de leur donner des noms…

Les autorités françaises ont demandé aux propriétaires d’Airbnb de signaler à la police les clients qui, selon eux, auraient enfreint les règles de confinement.

La demande a été fait après que les flics ont noté une augmentation du nombre de parisiens qui tentent d’échapper au nouveau confinement de la capitale et qui louent des propriétés Airbnb plus grandes afin d’organiser des rassemblements interdits par la loi.

Selon Marlène Schappia, ministre déléguée du ministère de l’intérieur chargée de la citoyenneté, il y a eu 354 rassemblements festifs dans des espaces privés et parfois dans des lieux loués depuis le mois de décembre.

« Il y avait parfois des fêtes dans des maisons et la police pensait qu’il s’agissait de logements loués via la plate-forme Airbnb, il est donc très important pour nous de travailler avec toutes les plates-formes », a déclaré Schiappa.

Les autorités travaillent également directement avec Airbnb, Booking.com et Gîtes de France et ont demandé à ce qu’elles exigent plus d’informations de la part des clients, comme à savoir pourquoi ils loueraient de grands appartements.

Comme nous l’avons souligné précédemment, la vie des parisiens de la classe moyenne est un enfer, car ils sont constamment surveillés par les autorités, il semblerait que pour les plus riches et ceux qui bénéficient de bonnes relations politiques, ce soit une autre histoire.

La chaîne de télévision française M6 a diffusé des images secrètement enregistrées montrant comment des élites, dont certains ministres, avaient violé de manière flagrante les règles de confinement en organisant des dîners secrets dans des restaurants de luxe, avec des menus pouvant coûter jusqu’à 490 euros par personne.

Comme toujours, il y a des règles pour le commun des mortelles et puis il y en a d’autres pour les élites…

Source: zerohedge

Catégories :REBLOG

1 réponse »

Laisser un commentaire