REBLOG

La Chine crée une « hotline » pour dénoncer les citoyens qui « critiquent » l’État ou « interprètent mal » l’histoire

Un nouveau système a été créé pour que les citoyens puissent signaler au gouvernement toute personne qui « nie l’excellence de la culture socialiste avancée chinoise ».

Rappelant le roman dystopique 1984 de George Orwell, dans ce nouveau mécanisme de surveillance et de contrôle de l’État, les citoyens chinois ordinaires peuvent également informer le gouvernement de toute personne qui « diffuse une interprétation “incorrecte” de l’histoire ».

The Express rapporte : Un diplomate américain à la retraite, David Cowhig, a traduit une récente initiative du Parti communiste chinois visant à encourager les citoyens à utiliser une « zone de signalement des informations nuisibles impliquant le nihilisme historique ».

Le journaliste Michael Standaert, basé en Chine, a tweeté aujourd’hui qu’« une nouvelle ligne d’assistance a été lancée pour ceux qui souhaitent dénoncer leurs amis, voisins et collègues qui font des “remarques incorrectes sur l’histoire” ».

La nouvelle a également été rapportée par le correspondant de la BBC en Chine, Stephen McDonell, qui a tweeté aujourd’hui : « Un nouveau service permettant aux personnes en Chine de signaler les autres pour avoir diffusé une interprétation “incorrecte” de l’histoire. »

Le journaliste de la BBC a ajouté : « Qui dénoncer ? »

« Eh bien ceux qui “déforment l’histoire du Parti communiste chinois” ou “l’histoire du développement socialiste”. »

En plus de cela, le journaliste de la BBC a déclaré que les citoyens chinois peuvent également dénoncer « ceux qui ont diffamé les “héros et martyrs” du Parti communiste ».

M. McDonell cite une source publiée par le « Reporting Center of the Cyberspace Administration of China ».

Autre infraction à signaler : toute personne qui s’attaque à « l’idéologie directrice » du Parti communiste chinois.

En 2018, le président chinois Xi Jinping a annoncé l’abolition de la limite des mandats présidentiels, créant ainsi la situation où il pourrait détenir le pouvoir jusqu’à la mort.

Lorsque le président Xi a procédé à cette modification, le journaliste de la BBC, M. McDonell, a écrit : « Il est désormais difficile de voir Xi Jinping être contesté de quelque manière que ce soit. »

« Il a accumulé un pouvoir tel qu’on n’en avait plus vu depuis le président Mao Zedong.

Il y a seulement cinq ans, Pékin était dirigé par une direction collective.

Sous l’ex-Président Hu Jintao, on pouvait imaginer que des opinions divergentes soient exprimées au sein du Comité permanent du Politburo, alors composé de neuf membres.

Aujourd’hui, tout cela a disparu. »

Après la création de l’amendement, le Politburo chinois a soudainement décidé de censurer les références sur les médias sociaux La Ferme des animaux et 1984 de George Orwell.

Cette mesure visait à prévenir les citoyens chinois qui pourraient établir un lien entre les dernières méthodes autoritaires de Pékin et celles imaginées par M. Orwell dans ses célèbres romans.

Selon un rapport de The Atlantic, peu de temps après l’investiture de Xi Jinping comme dirigeant à vie, les citoyens chinois ont constaté qu’ils ne pouvaient plus taper successivement 19, 80 et 4 sur les sites de médias sociaux du pays.

Source : La Chine crée une « hotline » pour dénoncer les citoyens qui « critiquent » l’État ou « interprètent mal » l’histoire

Catégories :REBLOG

1 réponse »

Laisser un commentaire