REBLOG

Article du Jour : Aldous Huxley avait anticipé nos despotes – Fauci, Gates, et les croisés de la vaccination

Aldous Huxley avait anticipé nos despotes – Fauci, Gates, et les croisés de la vaccination

En 1949, quelque temps après la publication de 1984 de George Orwell, Aldous Huxley, l’auteur du Meilleur des Mondes (1931), qui vivait alors en Californie, a écrit à Orwell. Huxley avait brièvement enseigné le français à Orwell lorsqu’il était étudiant au lycée d’Eton.

Huxley fait généralement l’éloge du roman d’Orwell, qui, pour beaucoup, ressemble beaucoup au Meilleur des Mondes dans sa vision dystopique d’un futur possible. Huxley exprime poliment son opinion selon laquelle sa propre version de ce qui pourrait se produire serait plus vraie que celle d’Orwell. Huxley observe que la philosophie de la minorité au pouvoir dans 1984 est le sadisme, alors que sa propre version est plus vraisemblable, que contrôler un public ignorant et sans méfiance serait moins ardu, moins coûteux par d’autres moyens. Les masses d’Huxley sont séduites par une drogue abrutissante, celles d’Orwell par le sadisme et la peur.

La citation la plus puissante de la lettre d’Huxley à Orwell est la suivante :

Dans la prochaine génération, je crois que les dirigeants du monde découvriront que le conditionnement des enfants et la narco-hypnose sont des instruments de gouvernement plus efficaces que les matraques et les prisons, et que la soif de pouvoir peut être aussi complètement satisfaite en suggérant aux gens d’aimer leur servitude qu’en les fouettant et en les frappant pour les obliger à obéir.

Aldous Huxley.

Huxley aurait-il pu être plus prémonitoire ? Que voyons-nous autour de nous ?

Des masses de personnes dépendantes de drogues, légales et illégales. La majorité des publicités diffusées à la télévision semblent concerner des médicaments sur ordonnance, dont certains sont miraculeux mais la plupart sont inutiles. Puis vient le COVID, un virus qui pourrait bien être une arme, provenant du laboratoire de Fauci, financé par l’argent des contribuables, à Wuhan, en Chine. Les pouvoirs en place ont tragiquement cédé au malveillant Fauci, qui espérait depuis longtemps une telle opportunité. Soudain, il était possible de tester les vaccins à ARNm qui étaient en préparation depuis près de vingt ans. Ils pouvaient être autorisés en tant que mesure d’urgence mais restaient hautement expérimentaux. Les expériences gouvernementales sur le public ne sont pas nouvelles.

Étant donné qu’il n’y a pas eu d’essais réels à long terme, personne qui a contribué à cette expérience médicamenteuse massive ne sait quelles pourraient en être les conséquences à long terme. Il y a déjà eu d’innombrables blessures et décès pour lesquels les producteurs de vaccins financés par le gouvernement ne seront pas tenus responsables. Chaque jour qui passe voit apparaître de nouveaux effets secondaires : caillots sanguins, crises d’épilepsie, insuffisance cardiaque.

Plus les nouveaux effets indésirables sont connus, malgré la censure exercée par la plupart des médias, plus l’administration Biden fait pression sur le vaccin, incitant les entreprises privées à le rendre obligatoire pour tous leurs employés. Les universités le rendent obligatoire pour tous les étudiants qui retournent sur le campus.

Les médias de la gauche préconisent de “fuir” les personnes non vaccinées. Les démocrates auto-proclamés vertueux sont furieux contre tous ceux qui refusent le vaccin. Pourquoi ? S’ils sont protégés, pourquoi s’en soucient-ils ? Telle est la question. Il en va de même pour les exigences ridicules en matière de masques. Elles ne protègent personne, à l’exception de ceux qui se trouvent dans les salles d’opération et dont les entrailles sont exposées, mais même les personnes vaccinées sont censées les porter !

Il y a quelques mois, l’immunité collective était proche. Maintenant Fauci et les CDC disent qu’elle ne sera jamais atteinte ? Maintenant, l’injection de Pfizer nécessitera des rappels annuels. Pfizer s’attend à gagner 21 milliards de dollars cette année avec son vaccin contre le COVID ! Quiconque pense que ce n’est pas une question d’argent est un imbécile. C’est la raison pour laquelle Fauci, Gates et autres étaient si déterminés à convaincre le public que l’HCQ et l’ivermectine, tous deux efficaces en prophylaxie et en traitement, étaient non seulement inutiles, mais dangereux. Ces deux médicaments ont fait leurs preuves et sont peu coûteux.

Il y a quelques mois, Fauci, et al. ont convenu que les enfants avaient peu ou pas de risque de contracter le COVID, de le transmettre, et encore moins d’en mourir. Maintenant Fauci exige que tous les adolescents soient vaccinés d’ici la fin de l’année ! Pourquoi ? Ils ne sont pas plus en danger de le contracter maintenant qu’ils ne l’étaient il y a un an. Pourquoi les parents de ce pays ne se lèvent-ils pas pour empêcher leurs enfants d’être des cobayes dans cette expérience médicale monstrueuse ? Et maintenant, ils “expérimentent” sur des nourrissons. Inutile de dire que certains sont morts. Il n’y a aucune raison sur Terre pour que les adolescents, les enfants et les nourrissons soient vaccinés. Pas une seule.

Huxley a aussi écrit ceci :

“Le moyen le plus sûr de susciter une croisade en faveur de quelque bonne cause est de promettre aux gens qu’ils auront une chance de maltraiter quelqu’un. Pouvoir détruire en toute bonne conscience, pouvoir se comporter mal et qualifier sa mauvaise conduite de ‘juste indignation’ – c’est le sommet du luxe psychologique, la plus délicieuse des friandises morales.”

– Jaune de Crome

Cela explique peut-être l’impulsion hystérique de la gauche à imposer ces piqûres non testées à ceux d’entre nous qui ont pris la décision de s’en passer. S’ils ont décidé que c’est la chose à faire, alors nous devons tous nous soumettre à leurs caprices. Si nous décidons autrement, cela leur donne le droit légitime de salir tous ceux d’entre nous qu’ils déplorent déjà.

Comme l’a écrit C.J. Hopkins, la gauche veut criminaliser la dissidence. Ceux d’entre nous qui sont résistants aux vaccins seront bientôt des parias, privés d’emplois et d’accès aux commerces de tous les jours. Ce type de discrimination devrait rappeler à tous l’Allemagne d’il y a trois quarts de siècle. Huxley a également écrit : “Le but du propagandiste est de faire oublier à un groupe de personnes que certains autres groupes de personnes sont humains.” C’est précisément ce que la gauche est en train de faire, ce que BLM planifie, ce qu’est la théorie de la race critique.

Tal Zaks, médecin en chef de Moderna, a déclaré que ces nouveaux vaccins “piratent le logiciel de la vie”. Les promoteurs des vaccins prétendent qu’il n’a jamais dit cela, mais il l’a fait. Bill Gates a appelé les vaccins “un système d’exploitation”, à l’horreur de ceux qui en font la promotion, une gaffe de Kinsley. Que ce soit ou non le cas n’a guère d’importance à ce stade, mais ces déclarations des promoteurs des vaccins sont un indice de ce qu’ils ont en tête.

Au cours de la prochaine génération, il y aura une méthode pharmacologique pour faire aimer aux gens leur servitude et produire une dictature sans larmes, pour ainsi dire, une sorte de camp de concentration indolore pour des sociétés entières, de sorte que les gens se verront en fait retirer leurs libertés, mais y prendront plaisir.

C’est exactement ce que la gauche s’efforce de réaliser : une population pharmacologiquement compromise, heureuse d’être prise en charge par une machine étatique massive. Et tandis que des millions de personnes dans le monde ont cédé à l’hystérie des vaccins et des masques, des millions d’autres, environ 1,3 milliard, ne veulent rien savoir de cette manie gouvernementale des vaccins.

Dans sa lettre à Orwell, Huxley terminait par la citation citée ci-dessus et reprise ici parce qu’elle est si profonde :

Au cours de la prochaine génération, je crois que les dirigeants du monde découvriront que le conditionnement des nourrissons et la narco-hypnose sont des instruments de gouvernement plus efficaces que les clubs et les prisons, et que la soif de pouvoir peut être aussi complètement satisfaite en suggérant aux gens d’aimer leur servitude qu’en les fouettant et en les frappant pour les faire obéir.

Huxley a cloué la gauche il y a plus de soixante-dix ans, peut-être parce que les gauchistes n’ont jamais changé à travers les âges.

Traduction d’American Thinker par Aube Digitale

https://www.aubedigitale.com/aldous-huxley-avait-anticipe-nos-despotes-fauci-gates-et-les-croises-de-la-vaccination/

Catégories :REBLOG

Tagué:

4 réponses »

Répondre à Anders Annuler la réponse.