REBLOG

Le pays le plus vacciné au monde réintroduit des restrictions en raison de la recrudescence des cas

Les Seychelles ferment leurs écoles pour lutter contre une recrudescence “critique” des cas de Covid, alors qu’elles sont le pays le plus vacciné au monde après avoir reçu une cargaison de vaccins chinois.

Les Seychelles, le pays le plus vacciné au monde avec plus de 60 % de sa population adulte ayant reçu deux vaccins, ont réintroduit des restrictions en raison d’un pic de cas.

Toutes les écoles ont été fermées et les activités sportives annulées pendant deux semaines dans l’archipel idyllique de l’océan Indien, alors que les infections continuent d’augmenter.

Les mesures comprennent également l’interdiction des mélanges domestiques, de certains types de rassemblements et la fermeture anticipée des magasins, des bars et des casinos. Les travailleurs non essentiels sont également encouragés à travailler à domicile, et un couvre-feu de 23 heures restera en vigueur.

Ces restrictions interviennent alors que le pays a entièrement vacciné plus de 62 % de sa population adulte avec deux doses.

Seul Gibraltar, un territoire britannique d’outre-mer, a connu un déploiement plus réussi, selon les données.

Il y a actuellement 1 068 cas actifs de Covid aux Seychelles, dont un tiers a été détecté chez des personnes ayant reçu deux doses du vaccin d’AstraZeneca ou du vaccin chinois Sinopharm.

On ignore ce qui a déclenché cette recrudescence des cas, mais les tests ont permis de détecter la variante sud-africaine qui se propage sur les îles.

Les scientifiques pensent que la souche mutante peut échapper à l’immunité et rendre les vaccins jusqu’à 30 % moins efficaces pour prévenir les infections – mais ils pensent que les vaccins occidentaux devraient quand même empêcher les gens de tomber gravement malades s’ils sont infectés.

Le doute subsiste quant à l’efficacité des vaccins fabriqués en Chine, car Pékin a refusé de publier les données complètes des essais. Le Chili a subi une deuxième vague dévastatrice, alimentée par la variante brésilienne, malgré la vaccination de la moitié de sa population avec au moins une dose d’un autre vaccin chinois, appelé CoronaVac.

Comme les Seychelles n’analysent pas activement un grand nombre de tests positifs – ce que font le Royaume-Uni et d’autres pays pour surveiller la propagation des variantes – il est difficile de dire exactement quelle souche s’est implantée dans le pays.

Mais ses liens étroits avec l’Afrique du Sud signifient qu’il est probable que la variante B.1.351 soit à l’origine de cette augmentation. Les Seychelles ont été ajoutées à la “liste rouge” des voyageurs britanniques en janvier, tout comme neuf pays d’Afrique australe et l’île Maurice, afin de limiter au maximum les importations de cette souche.

Les Seychelles, le pays le plus vacciné au monde avec plus de 60 % de sa population adulte ayant reçu deux vaccins, ont réintroduit les restrictions liées au Covid-19. En photo : Un agent médical administre la première dose du vaccin chinois Covid-19 produit par Sinopharm à l’hôpital des Seychelles à Victoria, le 10 janvier 2021.

Malgré le succès de la campagne de vaccination, le pays a enregistré un total de 6373 cas de coronavirus, entraînant 146 décès. Illustration : Un graphique montrant la moyenne mobile sur 7 jours des nouveaux cas quotidiens de coronavirus aux Seychelles.

Les nouvelles restrictions imposées aux Seychelles interviennent alors que le pays a entièrement vacciné plus de 62 % de sa population adulte avec deux doses et plus de 68 % avec une dose, soit plus que tout autre pays au monde.

« Malgré tous les efforts exceptionnels que nous déployons, la situation du Covid dans notre pays est actuellement critique, avec de nombreux cas quotidiens signalés la semaine dernière », a déclaré Peggy Vidot, ministre de la santé du pays, lors d’une conférence de presse lundi.

Mais les responsables présents à la conférence de presse n’ont pas donné beaucoup de détails sur la cause de l’augmentation des cas dans ce pays d’environ 98 000 habitants, se contentant de dire que les gens prenaient moins de précautions contre le virus que l’année dernière.

Le pays a agi rapidement pour lancer son programme de vaccination en janvier, en utilisant des doses du vaccin chinois Sinopharm (BBIBP-CorV) qui ont été données par les Émirats arabes unis. Il a également reçu des doses d’AstraZeneca en provenance d’Inde.

Jusqu’à présent, 62,2 % de la population éligible a été entièrement vaccinée, 68,82 % ayant reçu au moins une dose unique. Sur ces deux critères, les Seychelles sont en tête du classement mondial.

À titre de comparaison, Israël, en deuxième position, a administré deux doses de vaccin Covid à 55,9 % de sa population éligible.

Lorsque le président des Seychelles, Wavel Ramkalawan, a annoncé pour la première fois le lancement de la campagne de vaccination, le pays avait enregistré un total de 531 cas de coronavirus et un seul décès, selon les données du ministère de la santé.

Aujourd’hui, près de quatre mois plus tard et malgré le succès de la campagne de vaccination, le pays a enregistré un total de 6373 cas de coronavirus, qui ont entraîné 146 décès.

Lundi, le pays a enregistré le nombre record de nouvelles infections, soit 500 en une seule journée.

Le Chili, un autre pays qui a été fortement tributaire des vaccins développés en Chine, a également vu le nombre de cas augmenter malgré le succès de sa campagne d’inoculation.

Ce pays d’Amérique du Sud a administré au moins une dose de Covid à 42,44 % de sa population, mais a connu un pic de la troisième vague de coronavirus à la mi-avril, qui commence tout juste à se résorber.

L’utilisation du vaccin chinois CoronaVac – dont l’efficacité est estimée à environ 50 % – aurait joué un rôle important dans l’augmentation du nombre de cas au Chili.

Le vaccin chinois Sinopharm utilisé aux Seychelles serait plus efficace, les chiffres provisoires suggérant une efficacité d’environ 86 % contre le Covid-19.

Cependant, aucune donnée détaillée sur l’efficacité du vaccin n’a été publiée dans des revues à comité de lecture.

Les nouvelles mesures ont été annoncées par le commissaire à la santé publique, Jude Gedeon, lors d’une conférence de presse mardi, à la suite d’une réunion du comité Covid Platinum du pays lundi.

« Il s’agit d’une tendance à la hausse. Nous ne savons pas combien de temps elle va durer, mais cela dépendra des mesures prises et du respect des nouvelles mesures », a-t-elle déclaré.

Les nouvelles mesures comprendront également l’interdiction des mélanges domestiques, de certains types de rassemblements et la fermeture anticipée des magasins, des bars et des casinos. Les travailleurs non essentiels sont également encouragés à travailler à domicile, et le couvre-feu de 23 heures restera en vigueur. Photo : Des personnes portant des masques font la queue pour voter lors des élections présidentielles de l’année dernière [photo d’archives].

Sur la photo : Des passagers quittent un Boeing 777-300ER qui a effectué le premier vol SU244 d’Aeroflot – Russian Airlines vers l’île de Mahé depuis le début de la pandémie de COVID-19, le 2 avril 2021.

Sur les 1 068 cas actifs dans le pays, 84 % concernent des Seychellois, et 16 % des étrangers.

Les dernières mesures – similaires à celles imposées dans le pays à la fin de l’année 2020 – seront réexaminées à l’approche du 24 mai et, en fonction de la situation, seront soit levées, soit prolongées, ont indiqué les responsables de la santé.

Les Seychelles, qui ont une population d’environ 98 000 habitants, dépendent fortement du tourisme pour une grande partie de leur commerce extérieur.

Travel Weekly a rapporté le mois dernier que les Seychelles pourraient être l’un des 30 pays figurant sur la liste verte des voyages prévue par le Royaume-Uni à partir du 17 mai.

Cependant, Paul Charles, PDG de l’agence de conseil en voyage The PC Agency, a indiqué par la suite que les Seychelles pourraient être l’un des pays à rester sur la liste orange.

« Nous sommes préoccupés par une possible augmentation des infections liées à l’Inde aux Seychelles, au Sri Lanka et aux Maldives, qui ne seront donc pas sur la liste verte le 17 mai », a-t-il écrit.

Les responsables ont déclaré lors de la conférence de presse que l’hôpital familial de Persévérance – le principal centre de traitement du COVID-19 aux Seychelles – fonctionne à pleine capacité.

« Cela signifie que nous devons augmenter le nombre de lits. C’est pour cette raison que nous envisageons une autre possibilité pour les patients de l’hôpital d’Anse Royale », explique Peggy Vidot.

Il est évident que lorsque nous avons une pandémie comme celle-ci, et nous avons vu le nombre de travailleurs de la santé infectés, il y aura toujours des travailleurs qui seront absents parce qu’ils ont contracté le virus ou parce qu’ils ont été en contact avec lui, ce qui représente toujours une pression sur les ressources humaines.

M. Vidot a ajouté : « Pour l’instant, nous assurons au public qu’avec nos capacités actuelles, nous pouvons continuer à fournir nos services. »

Les professionnels de la santé du pays ont renouvelé leur appel aux citoyens pour qu’ils coopèrent en portant des masques, en se désinfectant les mains, en pratiquant la distanciation sociale et en respectant les nouvelles restrictions visant à limiter les transmissions communautaires.

Source : Daily Mail – Traduit par Anguille sous roche

Source : Le pays le plus vacciné au monde réintroduit des restrictions en raison de la recrudescence des cas

Catégories :REBLOG

2 réponses »

  1. Tic et Tic et Toc t’as le ticket Choc !!!!
    Tous les essais de vaccins contre des coronavirus ont échoué depuis 40 ans,
    de plus des essais de « vaccins expérimentaux à ARN ont été effectués sur des animaux, dont un vaccin cotre le coronavirus de la Péritonite infecteuse Féline (du chat)…
    Tous les chats sains au départ, puis vaccinés préventivement, avaient bien réagit au début vis à vis de la souche virale spécifique sur laquelle était basée ce dit « vaccin »…
    MAIS le jour où ces memes chats furent confrontés à une souche virale dite « de type sauvage » du coronavirus de la P.I.F, ils furent Tous infectés par celle ci, et à ce moment là ce fut la catastrophe :
    TOUS ces memes chats « vaccinés », furent TOUS victimes d’une réactin auto-immune intense puis sont ensuite tous morts dans des souffrances extrèmes.
    Ensuite Malgré plusieurs nouvelles tentaives de « vaccins » sur des variantes ce fut Idem meme scénario avec mort à terme de tous les sujets témoins, et de fait les recherches concernant un « vaccin » anti-coronavirus chez les Félins, furent abandonnées.
    Des expérimentations de « vaccins » contre d’autres coronavirus sur des furets et d’autres petis mamifères, donnèrent elles aussi des résultats désastreux avec comme conséquences la mort à terme de tous les animaux de test ….
    Je pense que Nous n’avons encore RIEN vu de ce qui pend au nez des populations civiles vaccinées avec les trop fameux « vaccins » Anti-COVID…. Malheureusement….

Répondre à jocker Annuler la réponse.