REBLOG

Opération Barnier. La fausse cohabitation. — brunobertez.com

Le meilleur moyen de jouer un rôle en politique est de se positionner face à l’adversaire.

C’est la découverte que fit Poniatowski: pour exister il faut se mettre en face de quelqu’un, selon le niveau que l’on a choisi.

Barnier n’a aucune chance aux présidentielles , mais en revanche si il se positionne face à Macron au moment opportun il a la possibilité de devenir Premier Ministre, une sorte de fausse cohabitation qui tromperait les Français. Ils croiraient presque à un changement!

Sa critique de Macron est toute superficielle, juste ce qu’il faut pour tromper les électeurs; rendez vous compte, Macron n’est que « arrogant et solitaire » . C’est presque une déclaration de compatibilité.

Opération Barnier. La fausse cohabitation. — brunobertez

Barnier ne peut prétendre à la Présidence .

Son utilité ne se situe pas à ce niveau, elle se situe au niveau d’une éventuelle cohabitation.

Le problème des prochaines consultations est en effet complexe. Macron est le candidat bourgeois le mieux placé pour l’emporter mais comme il a trahi sa base de gauche, il est obligé de s’appuyer sur la droite bourgeoise.

Les sondages sont clairs et sans equivoque, c’est le centre droit et les vieux qui soutiennent Macron.

C’est la raison pour laquelle Macron a maintenu la passerelle avec Sarkozy par le biais de Dupond et de Darmanin. Surtout Darmanin à l’Intérieur!

Hélas la classe de la magistrature s’est rebellée et elle s’emploie à ruiner la plan qui passait par Sarkozy. Macron est obligé de préparer une solution de rechange et Barnier c’est le Plan, B .

Barnier est soutenu par la bande à Juppé et celle de l’inénarrable Raffarin , les caciques des LR.

Il est LR, donc il pourrait jouer le rôle de trompe l’oeil pour faire semblant de satisfaire un électorat qui a glissé à droite mais qui au fond ne demande qu’à être trompé une fois de plus.

Pour que cela marche il faut sortir Barnier, le franciser, lui faire prendre l’air, lui donner une stature et un positionnement, c’est ce que les médias et les publicitaires ont commencé de fabriquer .

N’éclatez pas de rire devant une ficelle aussi grosse, cela va marcher!

Et il va se positionner la ou il faut pour tromper les électeurs de droite.

Barnier, le plan B de Macron, se prépare comme Premier Ministre de la future cohabitation.

Un minimum de cohérence ne ferait pas de mal

Quand il était commissaire européen, M. Michel Barnier affirmait: « Nous devons nous préparer à la possibilité d’un afflux plus massif encore   […] La réponse n’est sûrement pas dans la fermeture de nos frontières nationales, dans le recroquevillement ou l’attitude de se barricader, elle est dans davantage d’Europe.  »  (9 octobre 2013)

Maintenant qu’il est candidat virtuel à la présidence de la République, il déclare au contraire: « Il faut décider dans ce pays un moratoire en matière d’immigration », de « trois à cinq ans », pour « prendre le temps de vérifier, d’évaluer, le cas échéant de changer, les procédures et les pratiques », (Grand Jury pour RTL, LCI et Le Figaro). « Il y a des liens » entre l’immigration et « les réseaux terroristes qui utilisent les flux migratoires, qui les infiltrent », a-t-il fait valoir. Il a également précisé sur l’immigration « qu’il faudra à la fin changer la Constitution sur certains points, notamment pour avoir plus de marge par rapport à des textes ou des règlements européens » sans toutefois rentrer dans les détails.

« Moratoire en matière d’immigration » ne veut absolument rien dire. Le niveau de flux d’immigration ne se décrète pas. La formule claque mais n’a de fait aucun sens. Pour parvenir à maîtriser l’immigration il faudrait un travail de titan, une volonté et un courage implacables sur le long terme pour réduire les passeurs esclavagistes, reprendre le contrôle des frontières, de l’asile et de l’immigration familiale. Il faudrait une force de caractère peu commune pour affronter de plein fouet le matraquage idéologique. Les slogans les plus clinquants ne font qu’aggraver les problèmes à l’image du mythe de « l’immigration zéro » dont la notion de « moratoire » n’est qu’une déclinaison tout aussi irréaliste.

Enfin il est absolument sidérant, stupéfiant d’entendre l’homme politique français le plus fanatiquement européïste depuis 30 ans, en appeler aujourd’hui à réformer la Constitution pour limiter la portée du droit européen. Cela démontre peut-être une prise de conscience, tardive et soudaine qui reflète un mouvement de l’air du temps. D’ailleurs, M. Barnier a le droit de changer d’avis au vu des circonstances. Mais à condition de l’assumer et de reconnaître son erreur. Aujourd’hui, l ‘ancien ministre de l’environnement et commissaire européen tombe dans un travers qui caractérise une bonne partie de la classe politique française, de l’extrême gauche à l’extrême droite: il prend les Français pour des c..s.

Maxime TANDONNET

Catégories :REBLOG

Tagué:,

1 réponse »

  1. Concernant le sujet de l’immigration je suggère d’étudier ce qui est fait au Danemark (si je me
    trompe membre de plein droit de L´UE) cela en vaut la peine…..

Laisser un commentaire