REBLOG

L’illusion électoraliste Par Antonin Campana

L’illusion électoraliste

Publié par Antonin Campana sur 27 Mai 2021, 08:57am

L’illusion électoraliste

Il est de bon ton aujourd’hui, dans le milieu patriote, de placer tous ses espoirs dans l’élection de Marine Le Pen en 2022. En cela, au niveau de cet espoir stupide, rien de bien nouveau par rapport à 2017, rien de nouveau non plus par rapport à 2012, ou par rapport à 2007, ou par rapport à… Nous vivons un « jour sans fin » et nous nous réveillons groggy après chaque élection, mais déjà prêts à placer tous nos espoirs dans la suivante !

Le milieu patriote français serait-il le plus bête du monde ?

 Si le temps semble s’être arrêté dans notre bulle électoraliste, il continue néanmoins dans le monde réel. Entre chaque élection perdue, il entre en moyenne deux millions d’immigrés. Entre chaque élection perdue, ceux qui sont déjà entrés ont fait un nombre équivalent d’enfants, tous « autant Français que toi ». Entre chaque élection perdue, les Autochtones sont moins nombreux et les allochtones sont plus nombreux.

Tic tac, tic tac…

Un homme raisonnable ne ferait pas dépendre le salut de ses enfants des résultats d’une élection truquée, d’autant que tout milite pour lui enlever ses illusions sur le Rassemblement National et Marine Le Pen, si tant est qu’un homme raisonnable puisse en avoir.

Pour commencer, un homme raisonnable aurait maintenant compris que le RN est un parti républicain.

Marine Le Pen l’avoue sans complexe : « j’ai une vision très imprégnée des valeurs de la République française ». Dont acte : MLP fait sienne une idéologie républicaine qui, depuis 1789, prétend disposer de « valeurs » universelles en capacité de faire “vivre ensemble“ des hommes de toutes origines et de toutes religions. En bref, elle porte en elle l’idéologie qui est à la fois cause de l’immigration et légitimité des politiques migratoires. Un homme raisonnable ne penserait pas que la boussole idéologique républicaine indiquera un Nord différent entre les mains d’une MLP enfin parvenue à la tête de l’Etat !

Mais un homme raisonnable saurait également que MLP ne parviendra jamais à la tête de l’Etat.

Macron semble déjà usé par quelques années de pouvoir. Son impopularité atteint des sommets et certains se prennent à rêver que, bientôt, MLP « aura toutes ses chances ».

Admettons, malgré le déchaînement médiatique qui fabriquera l’opinion au moment des élections, qu’une majorité de Français préfère voter plutôt pour une MLP que pour un Macron. Le Système le comprendra très vite, bien avant nous en tous cas, et sortira de son chapeau un joker aussi inattendu que l’a été Macron en 2017. Une Christine Lagarde, par exemple, toute auréolée de son parcours au sein du FMI et de la BCE (et sur laquelle je parierais assez) pourrait être ce joker. Mario Draghi en Italie, ça vous parle ?

Mais un homme raisonnable saurait encore que même si par quelque extraordinaire MLP était élue, l’Etat profond ne la laisserait pas gouverner.

Imaginons en effet que MLP arrive au sommet de l’Etat, imaginons encore qu’elle révise les « valeurs républicaines » dont elle se dit imprégnée, pourra-t-elle alors appliquer une politique qui inverse les flux migratoires ou même qui les bloque temporairement ?

Nous avons vu ce qu’il en était de Trump aux Etats-Unis : il n’a même pas été en capacité de construire un mur ! Dans les « démocraties » occidentales, les véritables leviers du pouvoir sont entre les mains d’une oligarchie qui les actionne selon ses intérêts.

Combien de temps pourrait tenir une Marine Le Pen face à des syndicats qui se mobiliseraient, des étudiants manipulés par l’islamo-gauchisme qui descendraient dans la rue, des cités qui se soulèveraient, des médias qui la rendraient responsable de la moindre « violence policière » et des pressions de la « communauté internationale » qui l’accuseraient de racisme ?  Sur qui pourrait-elle compter ? Sur des Français terrorisés à l’idée d’avoir voté pour elle ?

Un homme raisonnable saurait enfin qu’au final ce sont toujours les forces démographiques qui dictent leur loi.

Imaginons que MLP arrive au sommet de l’Etat, imaginons qu’elle révise les « valeurs républicaines » dont elle se dit imprégnée, imaginons qu’elle parvienne à bloquer les flux migratoires et à renvoyer les délinquants étrangers dans leur pays : face au poids démographique qu’ont déjà les allochtones, la politique de MLP, quelle que soit cette politique, pourra-t-elle radicalement changer la donne ? Houaria Bouteldjale nous a déjà donné la réponse : le « poids démographique » des allochtones « africanise, arabise, berbérise, créolise, islamise, noirise, la fille aînée de l’Eglise, jadis blanche et immaculée » !

Cela, MLP l’a bien compris. C’est pourquoi, comme Bernard Tapie qui voulait composer avec ses agresseurs (« je vous ai toujours défendu, j’ai toujours pris votre parti »), elle cherche déjà à composer avec les allochtones (« Notre position est sans ambiguïté : quelle que soit l’origine, la couleur de peau, l’orientation sexuelle ou la religion, nous ne reconnaissons qu’une seule communauté, la communauté nationale »). Un homme raisonnable saurait que les allochtones lui répondront ce qu’ils ont déjà répondu à Bernard Tapie : « va te faire e…, ce temps là est mort ! » !

En bref, un homme raisonnable voterait peut-être pour MLP en 2022, mais sans illusion et surtout en recherchant en parallèle d’autres solutions.

S’en tenir aux élections revient à laisser à d’autres le soin de faire ce que l’on sait qu’ils ne feront pas ou qu’ils ne pourront pas faire. C’est une couardise. Il y a des moments dans l’Histoire où les individus ne doivent plus déléguer à quelques uns la capacité de décider de l’avenir de tous. Il y a des moments où les individus doivent reprendre leur destin en main.

Nous vivons un tel moment.

Antonin Campana

http://www.autochtonisme.com/2021/05/l-illusion-electoraliste.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Catégories :REBLOG

Tagué:

9 réponses »

  1. Il y a des réserves d’indiens ( amérindiens plus exactement) aux USA, et bien il y aura des réserves de personnes type caucasien en Europe également. Et encore ……
    La manip dure depuis bien avant la seconde guerre mondiale car nous en sommes arrivés à assimiler toute forme de contestation au métissage au forceps à un certain Adolf. Très pratique cette page de l’histoire pour laquelle des forces tapies dans l’ombre ont pratiqué la politique du pompier-pyromane. Ca a commencé avec le hold-up lors de la création de la FED en décembre 2013 puis ça s’est enchaîné avec le retour de Lénine en Russie depuis la Suisse avec un coup de pouce assez improbable pour les tenants d’analyses linéaires. Ensuite ce fut le Traité de Versailles dicté en grande partie par Wilson, la marionnette de cette même oligarchie qui avait préparé le coup de la FED un 23 décembre en se servant de ce même Wilson. Ensuite il y a eu la prise du pouvoir par l’Adolf. 25% de chômage en 33 et en 38 manque de main d’oeuvre au sein du IIIème Reich et un réarmement à marche forcée avec des robinets financiers transitant par la BRI et par des banques Helvètes, italiennes et bataves…. Pour détail éloquent, le prêt du brevet de l’essence de synthèse par les USA au III Reich en pleine guerre…. La maintenance en pièces détachées des moyens de communication inter-armes d’ITT et d’IBM durant toute la durée du conflit et ce jusqu’à avril 1945…..Walter Hallstein haut conseiller juridique de l’Adolf ayant participé aux journées traitant d’un projet européen en juin 1938 à Milan (source : La Stampa) arrêté à Cherbourg en 45 par la PM US et ensuite recyclé dans le circuit universitaire US pour nous revenir en Europe comme Président de la Commission européenne…etc etc……
    Le fil d’Ariane consistant à rayer de la surface du globe toute trace et tout peuple-mémoire d’une civilisation occidentale est bien réel.

  2. « La Démocratie, pour les nuls »
    Nos élites politiques n’ont pas besoin de truquer les élections pour s’emparer du pouvoir puisque depuis des décennies, la démocratie et son suffrage universel trompeur (pléonasme), véritable tour de « passe passe », leurs permet, légitimement, d’y accéder.
    Rappelons qu’après 1789, la France est passée d’une monarchie qui avait pour contre-pouvoirs tous les corps intermédiaires, à une oligarchie financière dénuée de tout contre-pouvoirs, le tout sous le vocable trompeur de démocratie. La démocratie est le vêtement dont se pare le pouvoir sous le prétexte qu’existe une représentation populaire (pouvoir législatif). Mais cette représentation est, dans les faits, c’est-à-dire concrètement, catégorielle et non pas populaire parce que contrôlée par des partis politiques sous influence des puissances d’argent.
    C’est pour créer cette illusion qu’on a inventé le « suffrage universel » qui représente l’opinion de la majorité qui est supposée faire la loi. Mais ce dont on ne s’aperçoit pas, c’est que l’opinion est quelque chose que l’on peut très facilement diriger et modifier ; on peut toujours, à l’aide de suggestions appropriées : sondages, attentats, pandémies… gouvernance par la peur, etc., y provoquer des courants allant dans tel ou tel sens déterminé.
    Le suffrage universel considéré à lui tout seul et agissant dans une société fondée sur l’inégalité économique et sociale, dit Mikhaïl Bakounine, ne sera jamais pour le peuple qu’un leurre ; de la part des démocrates bourgeois, il ne sera jamais rien qu’un odieux mensonge, l’instrument le plus sûr pour consolider, avec une apparence de libéralisme et de justice, au détriment des intérêts et de la liberté populaires.
    C’est ainsi que, à chaque élection, une majorité d’électeurs, de plus en plus inculte et naïve permet, doucement mais surement, d’aggraver la situation générale de sa nation, en optant, dans la grand messe du suffrage universel, pour les politiciens les plus incompétents en terme de gestion de l’Etat, les individus les plus corrompus et donc stipendiés, c’est-à-dire les meilleurs élèves (marionnettes « Young-Leader » serait plus juste) et représentants de l’oligarchie.
    Et c’est la raison pour laquelle, finalement, les peuples n’ont que les politiciens et la politique qu’ils méritent.
    (…)
    Le véritable pouvoir aujourd’hui n’est pas à rechercher dans l’apparence des arcanes politiques, il se cache derrière l’anonymat des capitaux et dans les paradis fiscaux. Le véritable pouvoir auxquelles sont soumises les populations, maintenues dans la naïveté et l’inconscience, est économique : il appartient aux principaux détenteurs de capitaux de la planète ; lesquels ont tant et si bien œuvrés depuis des centaines d’années qu’ils sont devenus propriétaires directs et/ou indirects de la majeure partie des actifs tangibles de ce monde.
    Depuis le XVIIIème siècle, les principaux banquiers sont étroitement interconnectés entre eux et ont des intérêts communs et liés. Les activités de ces banquiers sont structurellement internationales, leurs intérêts pouvant être qualifiés d’apatrides, ou plus exactement de supranationaux, en ce sens qu’ils n’ont aucun rapport avec un quelconque « intérêt national » au sens culturel et géographique du terme « national ».
    Aussi, les USA et ses alliés ne sont plus depuis le début du XXème siècle (au bas mot) gouvernés par ce qu’on appelle un phénomène politique, qui représente l’intérêt commun, mais par un cartel d’entreprises dirigé par les principales banques globales d’investissement qui ont leur quartier général, depuis Oliver Cromwell, à la City de Londres. Précisons à propos des USA que la Réserve fédérale américaine, la « FED », dont l’objectif était de « centraliser et contrôler l’économie mondiale », est née en 1913, des menées des banquiers globalistes, dont le noyau dur se trouvait à Londres ; menées auxquels les intérêts de la Banque Rothschild (via les banquiers Warburg), ceux de l’empire financier des Rockefeller, et ceux de J.P. Morgan, n’étaient pas étrangers. Trois personnalités de premier plan étaient opposées à la création de cette banque centrale américaine : Benjamin Guggenheim, Isidor Strauss et Jacob Astor (ami et mécène de Nicola Tesla). Ils périront dans le naufrage du Titanic… en 1912.
    En réalité, les Etats occidentaux n’existent plus car ils ont été privatisés lorsque le contrôle de leurs monnaies est tombé dans les mains des banquiers privés, ce qui explique, en Europe, l’apparition des institutions européennes, qui ne sont que la formalisation politique (traités de Maastricht et Lisbonne) de cette capture des règles d’organisation des peuples par des intérêts privés.
    Tant que le destin des monnaies restera l’apanage des banquiers mondialisés, et continuera en conséquence à échapper aux peuples qu’elles contraignent, nous assisterons à la continuation de la mise sous tutelle financière, économique, juridique et politique de ces derniers.
    Pour ceux qui l’auraient oublié, cette vérité a été directement précisée par l’un des fondateurs de l’oligarchie financière : « Donnez-moi le contrôle de la monnaie d’une nation et je n’aurai pas à m’occuper de ceux qui font les lois » (Mayer Amshel Rothschild).
    Si l’on retourne aux fondamentaux, il apparaît en effet que la monnaie, et son pendant qu’est la dette, conjuguée au principe de l’entreprise anonyme qu’elle a juridiquement autorisé à se mettre en place, sont les armes du servage d’aujourd’hui au même titre que l’épée et la lance étaient celles du servage d’hier.
    Encore plus aujourd’hui qu’hier, et dans l’objectif de hâter sa prochaine disparition volontaire, les autorités politiques en charge de la France relaient avec zèle, voire même anticipent, l’agenda mondialiste consistant à appauvrir matériellement, physiquement et moralement la plus grande masse des gens peuplant la planète au profit de quelques usurpateurs, véritables escrocs économiques qui ont, aujourd’hui, pris l’ascendant sur les pouvoirs politiques des États. Aussi, la France qui n’a aucune politique, et encore moins de politique socialiste, dans le sens « social » du terme, est en revanche l’un des principaux fers de lance de l’agenda globaliste, lequel prospère sur le développement de la misère humaine.
    Blog : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/

Laisser un commentaire