REBLOG

Dédollarisation du Fonds de stabilisation russe suite aux sanctions américaines ( Karine Bechet GoLovko)

Dédollarisation du Fonds de stabilisation russe suite aux sanctions américaines

Le vice Premier ministre russe Beloussov, en charge des questions économiques au Gouvernement, vient d’annoncer la restructuration du Fonds de stabilisation  russe dans le mois qui vient. Sa dédollarisation totale, notamment en raison des sanctions américaines, fut l’évènement de ces déclarations. Stratégiquement, la Russie renforce sa souveraineté économique, et donc politique, par cette décision importante.

Dans les couloirs du Forum économique de Saint-Pétersbourg, le vice Premier ministre russe, Beloussov, a fait une déclaration qui n’est pas passée inaperçue : la Russie a décidé, notamment suite à la politique de sanctions, de modifier radicalement la structure du Fonds de stabilisation russe, créé en 2008.

Dans un délai d’un mois, la part du dollar passe de 35% à zéro, la Livre Sterling de 10% à 5%, le Yen japonais reste à 5%, l’Euro passe de 35% à 40%, le Yuan chinois monte lui aussi de 15% à 30% et surtout l’or fait son entrée dans le Fonds, à hauteur de 20%.

Ainsi, en un mois, la Russie va se « débarrasser » de près de 40 milliards de dollars et de près de 5 milliards de Livre sterling. Comme l’explique Beloussov, cette décision a été mûrement réfléchie et prise en « haut lieu ». Cette politique de dédollarisation a débuté il y a trois ans, quand la Russie a commencé à revendre de ses bonds du Trésor américain, cessant ainsi de financer la dette américaine.

Stratégiquement, réduire l’utilisation du dollar, c’est réduire la possibilité d’action de la justice américaine à l’étranger, qui se considère compétente partout dans le monde dans n’importe quelle affaire dès que sa monnaie nationale est en jeu. Mais c’est aussi arrêter de financer et soutenir l’économie américaine. Comme l’avait déjà déclaré Vladimir Poutine lors de son deuxième mandat, le monopole du dollar permet aux Etats-Unis de vivre au-dessus de leurs moyens et de réguler l’économie mondiale. La souveraineté de la Russie passe donc par une sortie de cette monnaie. Après de nombreuses années de travail de fond, cela est en train de se réaliser. Tactiquement, c’est aussi empêcher des sanctions américaines visant à geler les réserves russes aux Etats-Unis, comme cela avait été fait avec l’Iran.

http://russiepolitics.blogspot.com/2021/06/dedollarisation-du-fonds-de.html#more

Le fonds souverain russe, doté de 186 milliards de dollars, abandonne tous ses actifs en dollars

Par Tyler Durden pour Zero Hedge,

À la suite d’une série de cyberattaques contre des entreprises que les services de renseignement américains ont attribuées à des acteurs russes, le fonds souverain russe (officiellement le Fonds national de bien-être) a décidé de se débarrasser de tous ses dollars et de ses actifs libellés en dollars au profit de ceux libellés en euros, en yuans – ou tout simplement de l’achat de métaux précieux comme l’or, que la banque centrale russe privilégie de plus en plus pour ses propres réserves.

Le ministre des Finances, Anton Siluanov, a fait cette annonce jeudi matin lors du Forum économique international annuel de Saint-Pétersbourg.

“Nous pouvons effectuer ce changement assez rapidement, en un mois”, a déclaré M. Siluanov aux journalistes jeudi.

Il a expliqué que le Kremlin cherche à réduire son exposition aux actifs américains alors que le président Biden menace de nouvelles sanctions économiques contre la Russie suite aux dernières attaques de ransomware. Le transfert concernera 119 milliards de dollars d’actifs liquides, a rapporté Bloomberg, mais les ventes seront en grande partie exécutées par la banque centrale russe et ses réserves massives, limitant l’impact sur le marché et réduisant la visibilité sur ce que le fonds souverain va exactement acheter.

“La banque centrale peut apporter ces changements au Fonds de bien-être sans recourir aux opérations de marché”, a déclaré Sofya Donets, économiste chez Renaissance Capital à Moscou. “C’est en quelque sorte une chose technique”.

Jordan Rochester, stratège en matière de devises chez Nomura International PLC, a déclaré : “Il s’agit d’un transfert d’euros de la banque centrale vers le fonds de bien-être, nous verrons ensuite la banque centrale devenir le détenteur des dollars et c’est à elle de le gérer. Pas d’impact initial sur le marché”.

La nouvelle n’est pas une surprise totale : La Banque de Russie, la banque centrale de Russie, a régulièrement réduit ses avoirs en dollars au cours des dernières années dans un contexte de pression croissante des sanctions de la part des États-Unis et de l’Europe. Cette tendance s’est poursuivie tout au long du mandat du président Trump.

Il y a quelques jours, nous avons rapporté que le parlement russe venait d’autoriser le fonds souverain à acheter de l’or par l’intermédiaire de la banque centrale. Cependant, la banque centrale déclare ses avoirs avec un décalage de six mois, ce qui rend impossible la détermination de ses avoirs actuels.

Les avoirs en or de la Russie ont éclipsé ses réserves en dollars l’année dernière, malgré l’arrêt des achats d’or. Cela s’explique en partie par l’augmentation de la valeur de ses avoirs en or avec la hausse des prix de l’or, et en partie par les efforts continus de la banque centrale pour se débarrasser des actifs en dollars.

Le fonds de richesse détient actuellement 35 % de ses actifs liquides en dollars, pour une valeur d’environ 41,5 milliards de dollars, le même montant en euros et le reste réparti entre yuan, or, yen et livres. Après ce dernier changement, les actifs du fonds seront détenus à 40 % en euros, 30 % en yuans, 20 % en or et 5 % en yens et en livres, a déclaré M. Siluanov.

Le fonds de richesse détient les économies réalisées à partir des revenus pétroliers de la Russie au-dessus d’un prix de référence et est utilisé pour compenser les déficits lorsque le marché tombe en dessous de ce niveau. Avec les actifs illiquides, sa valeur totale est de 185,9 milliards de dollars.

Il y a quelques années, le président russe Vladimir Poutine a prévenu que Washington accélérait involontairement la dédollarisation avec ses sanctions financières agressives, qui forçaient ses adversaires géopolitiques à réduire leur dépendance vis-à-vis du billet vert. Le mois dernier, la Russie a franchi une nouvelle étape : moins de 50 % de ses exportations étaient payées en dollars.

Il semble qu’après des années de réduction constante de sa dépendance à l’égard du dollar, la Russie soit sur le point d’intensifier ses efforts d’une manière qui obligera Washington à en tenir compte.

SOURCE AUBE DIGITALE

https://www.aubedigitale.com/le-fonds-souverain-russe-dote-de-186-milliards-de-dollars-abandonne-tous-ses-actifs-en-dollars/

Catégories :REBLOG

Tagué:

1 réponse »

  1. Ça Gaz-ouille à mort… Le Gaz-part à Gaz-a de Gaz-prom en Gaz-O-duc vers l’EU.

    Gainsbourg toujours :

    Ma petite quéquette
    Sort de ma braguette
    Je pisse et je pète
    En montant chez Kate
    Moralité
    Eau et gaz à tous les étages…

    À bientôt…

Laisser un commentaire