REBLOG

La Nouvelle-Zélande communiste se rapproche d’un nouveau confinement total, malgré l’absence de cas de COVID au cours des 100 derniers jours/Une ville australienne située à 1 300 km de la ville la plus proche se confine complètement après un seul cas de COVID

La Nouvelle-Zélande communiste se rapproche d’un nouveau confinement total, malgré l’absence de cas de COVID au cours des 100 derniers jours

La Nouvelle-Zélande se prépare à un autre confinement complet malgré le fait qu’il n’y ait eu aucun cas de COVID depuis plus de cent jours.

C’est à ça que ressemble la tyrannie.

Un niveau d’alerte Covid-19 plus élevé, juste un pas avant le confinement, a été mis en place à Wellington, car les autorités craignent que la souche Delta du virus, plus dangereuse, ait été introduite dans le pays insulaire.

Selon un rapport de RT, la Nouvelle-Zélande ne compte aucun nouveau cas de Covid en plus de 100 jours. Une bulle de voyage sans quarantaine avait été organisée avec l’Australie voisine, mais elle a été interrompue.

On craint que l’homme ait pu propager la souche Delta du virus mortel. « Il s’agit d’un variant plus infectieux. Le risque est plus élevé que d’habitude », a déclaré un responsable de la santé publique, Ashley Bloomfield, cité par les médias locaux. Il a également déclaré que « tout est sur la table », ce qui signifie que le gouvernement ne peut pas exclure un confinement. – RT

Rapport de Anti-empire.com : Il est également important de noter qu’ils admettent que leur sauveur, le « vaccin », ne fonctionne pas :

L’Australien infecté avait déjà été vacciné avec une dose du vaccin d’AstraZeneca, a révélé Chris Hipkins, ministre néo-zélandais de la réponse au virus Covid-19. En Nouvelle-Zélande, plus d’un million de doses du vaccin Pfizer ont été administrées, selon les autorités sanitaires. -RT

Ils ont admis à maintes reprises que cette thérapie génique expérimentale n’empêche pas la transmission du COVID-19 ou une infection par celui-ci. Alors quel est le but ? L’agenda. C’est un élément de l’agenda.

L’Australie a également emboîté le pas en renforçant les mesures prises à l’encontre des personnes qui continuent à faire peur au public avec ce canular. Les mesures ont également été renforcées en raison des « préoccupations d’exposition » face au nouveau variant. Les rassemblements et les déplacements ont été restreints à Sydney, et plusieurs États voisins ont fermé leurs frontières. « Nous sommes passés d’un danger proche et présent à un danger très réel et présent », a déclaré aux médias le ministre local de la santé, Brad Hazzard.

Ils vont potentiellement confiner à nouveau les esclaves pour un seul cas du supposé « variant delta ». Nous vivons une époque dystopique. Que faudra-t-il pour que les êtres humains cessent de se mettre à genoux et cessent d’être des esclaves ?

Une ville australienne située à 1 300 km de la ville la plus proche se confine complètement après un seul cas de COVID

La folie de la politique du « zéro COVID » continue.

Alice Springs, une ville d’Australie située à 1 300 km de la ville la plus proche, a été totalement confinée après la détection d’un seul nouveau cas de COVID-19.

Oui, vraiment.

« Tous les habitants de la ville ont été informés qu’ils devaient rester chez eux pendant trois jours. Ils ne sont autorisés à sortir que pour se nourrir, se soigner, faire de l’exercice, travailler et prendre soin des autres », rapporte Sky News« Cette décision intervient après qu’un homme ayant transité par l’aéroport d’Alice Springs a été testé positif au coronavirus. »

C’est exact – en raison de la détection d’un SEUL cas de COVID, la ville entière de 30 000 habitants est maintenant sous confinement, bien qu’elle soit à 1 300 km des grandes villes les plus proches, Darwin et Adélaïde.

L’ensemble des Territoires du Nord où se trouve Alice Springs ne compte que 6 cas actifs de COVID.

« Il est peu probable qu’il ait été hautement infectieux pendant son séjour à l’aéroport d’Alice Springs », a déclaré le ministre en chef du Territoire du Nord, Michael Gunner. « Mais, comme toutes les autres décisions, nous ne prendrons pas de pari sur cette question. »

Une fois de plus, cela souligne la stupidité totale de suivre des politiques de « zéro COVID » qui garantissent que des confinements roulants seront en place pendant des années, car il n’y aura jamais de situation dans un avenir proche où le coronavirus sera complètement éradiqué.

Près de la moitié de la population australienne est à nouveau sous confinement en raison de l’incapacité du gouvernement à accepter que le monde doit vivre avec le COVID et ne peut pas fermer la société pour toujours.

Comme nous l’avons souligné précédemment, le premier confinement de l’Australie a été l’un des plus draconiens du monde développé.

Les autorités se sont donné le pouvoir de demander à la police de retirer les enfants de la garde de leurs parents afin de garantir le respect des règles relatives au coronavirus, tandis qu’une femme enceinte a été arrêtée à son domicile simplement pour avoir organisé une manifestation contre le confinement.

La police de Melbourne a également annoncé qu’elle utiliserait des drones de surveillance pour attraper les personnes qui ne portent pas de masque et pour suivre les voitures qui s’éloignent de plus de 5 km de leur domicile, tout en exerçant le pouvoir de pénétrer dans les maisons sans mandat et de procéder à des contrôles ponctuels de la quarantaine.

Il s’est avéré que les mesures de confinement COVID-19 ont largement contribué à doubler le nombre de tentatives de suicide chez les personnes âgées de 5 à 25 ans en Australie.

Brisbane, quatrième grande ville australienne confinée à cause du regain épidémique

Australie: Brisbane, 4e grande ville à être confinée

Un confinement de trois jours doit entrer en vigueur mardi 29 juin soir dans l’agglomération australienne de Brisbane, ont annoncé les autorités locales, ce qui fait de la ville de l’est la quatrième de l’immense île continent à être rattrapée par le regain épidémique de coronavirus dans le pays. L’Australie, dont la réponse à la pandémie avait été saluée, est confrontée depuis quelques semaines à une flambée de cas en raison de failles dans les dispositifs de quarantaine des voyageurs en provenance de l’étranger. Les habitants de Sydney (sud-est), Darwin (nord) et Perth (ouest) sont déjà soumis à une obligation de confinement pendant plusieurs jours.

Catégories :REBLOG

Laisser un commentaire