REBLOG

Le non-vacciné, cette espèce à abattre/Modélisation : l’Institut Pasteur évoque des mesures concernant exclusivement les « non-vaccinés »/Emmanuel Lechypre veut vacciner les français de force : « Il faut aller les chercher avec les menottes s’il le faut »

Cluster médiatique de ressentiment…

A+A

CHRONIQUE – Un nouvel effet secondaire de la vaccination ? La hargne envers les personnes qui ont fait le choix de ne pas se faire injecter les vaccins « géniques » semble croître et la violence verbale se déchaîne à leur encontre ces derniers jours.

Caroline Fourest avait ouvert le bal dans Marianne la semaine dernière avec ce qui ressemblait à une dernière sommation, en lâchant rien de moins qu’un « Non-vaccinés récalcitrants : notre patience a des limites ». Un titre à peine atténué depuis, puisqu’il a été discrètement remodelé en « la patience a ses limites ».

Thomas Porcher de son côté, veut « rendre la vie difficile » aux non-vaccinés, phrase prononcée dans l’émission « les Grandes gueules » d’hier. Tellement difficile que le compte de l’émission a supprimé le tweet qui relayait l’extrait en vidéo…

Peu après, on apprenait, hier toujours, mais sur France 2, que l’Institut Pasteur envisageait de confiner les non-vaccinés, mais pas les autres.

Le tout sur la base d’une modélisation dont il a le secret.

Sans doute inquiet d’être en reste d’une outrance, Emmanuel Lechypre, éditorialiste économique, est celui qui a frappé le plus fort, et de loin : traitant les non-vaccinés de « dangers publics pour les autres », réclamant qu’ils soient traités comme des « parias de la société », qu’ils ne « bénéficient pas des mêmes droits que les autres citoyens » et les interpellant carrément pour finir : « on vous vaccinera de force ! Je vous ferai emmener par deux policiers au centre de vaccination… », il insistait, avec une satisfaction gourmande de son effet : « Il faut aller les chercher avec les dents… Et avec des menottes s’il le faut ! »

Il semblerait que l’incontournable Emmanuelle Ducros ait décidé d’enchaîner : mais au regard des saillies dont elle est capable, son « si les soignants ne veulent pas être vaccinés, ils n’ont rien à faire dans les lieux de soins » prononcé dans « 24h Pujadas » sur LCI paraîtrait presque tiède… Surtout au vu de celles de ses camarades. Sans doute un moment de faiblesse.

Cerise sur le gâteau, c’est Apolline de Malherbe qui finissait le travail ce matin – décidément, le groupe BFM/RMC est surreprésenté dans cette séquence… En qualifiant benoîtement les abominables récalcitrants de « brebis galeuses ». Rien que ça !

Certains internautes sagaces ont relevé aussitôt que par les temps qui courent, être « galeux » permettait d’obtenir de l’ivermectine, un traitement qu’ils préféreraient nettement aux injections dont la propagande officielle les tympanise continuellement.

Et comme souvent sur le sujet, c’est quasiment seul dans la classe politique que Florian Philippot s’est exprimé pour condamner sans réserve cette inquiétante dérive, citant notamment « Rhinocéros » d’Eugène Ionesco, cette fable qui met en scène les ravages du zèle conformiste qui forme progressivement et inéluctablement le terreau d’une société tyrannique.

Cette belle série s’arrêtera-t-elle ici – on ne pouvait les citer tous, mais Michel Onfray ou le docteur Matthias Wargon n’ont pas été en reste… – ou bien le concours Lépine de la bouffée totalitaire reprendra-t-il de plus belle sur les antennes de radio et des chaînes d’info cette semaine ? Sans oublier la presse écrite : le Monde qualifiait ce choix de ne pas se faire vacciner de « stratégie du passager clandestin », dans son éditorial du jour. Nous ne sommes sans doute pas au bout de nos surprises… Christophe Barbier, Laurent Alexandre, êtes-vous déjà partis en vacances ? 

Auteur(s): François Bonacieux, pour FranceSoir

Modélisation : l’Institut Pasteur évoque des mesures concernant exclusivement les « non-vaccinés »

L’institut Pasteur a estimé dans une modélisation que des mesures appliquées aux seuls « non-vaccinés » contre le Covid-19 « pourraient maximiser le contrôle de l’épidémie tout en minimisant l’impact sociétal » en cas de quatrième vague.

Le texte évoque des «questions sociales et éthiques importantes qui doivent être discutées» : dans une modélisation mise en ligne le 29 juin, l’Institut Pasteur estime que les « mesures non-pharmaceutiques [comme la distanciation physique, les gestes barrières ou le port du masque] » auraient un « impact similaire » si elles sont appliquées à l’ensemble de la population ou aux seuls individus non vaccinés en cas de quatrième vague du Covid-19.

Partant, les auteurs du texte considèrent que des mesures appliquées aux seuls non-vaccinés « pourraient maximiser le contrôle de l’épidémie tout en minimisant l’impact sociétal ».

Pour cette modélisation, l’institut s’est basé sur un scénario dans lequel le R0 (nombre de personnes qu’un individu infecté peut contaminer) serait égal à 4 et dans lequel 30% des 12-17 ans, 70 % des 18-59 ans et 90 % des plus de 60 ans auraient été vaccinés.

« Les personnes non-vaccinées contribuent à la transmission de façon disproportionnée : une personne non-vaccinée a 12 fois plus de risque de transmettre le SARS-CoV-2 qu’une personne vaccinée », lit-on dans le texte. « Il est important que les plus fragiles aient une couverture vaccinale aussi haute que possible », est-il écrit plus loin.

Plus globalement, « du fait de la vaccination, l’effort nécessaire pour contrôler un rebond épidémique devrait être nettement moindre que pendant la période pré-vaccinale », estime également l’Institut Pasteur.

Les mineurs, source d’inquiétude

Selon la modélisation, les mineurs devraient être considérés avec une attention particulière en raison de leur faible taux de vaccination. « Du fait d’une couverture vaccinale faible, les enfants et adolescents représentent à peu près la moitié des infections alors qu’ils couvrent seulement 22 % de la population. Par ailleurs, ils sont à l’origine d’à peu près la moitié des transmissions », lit-on.

Pour cette raison, l’institut préconise d’éventuelles mesures de contrôle dans les établissements scolaires et des « protocoles sanitaires plus stricts que ceux appliqués aux adultes vaccinés »« La vaccination des enfants et adolescents devrait leur permettre un retour à une vie normale », juge en outre le texte.

La perspective d’une sortie rapide de crise sanitaire semble remise en question par l’émergence de variants plus contagieux qui représentent des dangers y compris dans les pays où une large partie de la population est vaccinée, en particulier le variant Delta apparu en Inde et identifié dans 85 pays à ce jour selon l’OMS.

Source : RT France

Emmanuel Lechypre veut vacciner les français de force : « Il faut aller les chercher avec les menottes s’il le faut »

Heureusement la folie ne s’est pas encore totalement emparée de ce pays, bien que la vaccination obligatoire est évidemment l’aboutissement de tout ce matraquage médiatique.

 

Catégories :REBLOG

9 réponses »

  1. Ces « journalistes de plateau » ne sont en rien des journalistes, mais des mercenaires sans foi ni loi. Ils devraient se faire virer. Mais vire-on les laquais qui font du zèle au service de leurs maîtres sans réfléchir? Non sans doute, car si ils réfléchissaient, ils seraient déjà virés. Quand à Mme Fourest, qui l’écoute encore en dehors d’un petit milieu parisien? Marianne ne s’honore pas d’avoir cette dame dans ses rangs. Elle ne pense pas, elle calcule. C’est son droit si elle trouve des employeurs qui trouvent ça très bien. Jusqu’à quand?

  2. Amusant de la part d’une personne présentant une obésité morbide .
    La nouvelle Zélande vient de proposer le blocage OBLIGATOIRE des mâchoires des malades présentant cette affection.
    J’espère qu’Emmanuel sera le premier volontaire français

  3. Venir chercher les gens chez eux et leur passer des menottes, puis les faire emmener par des policiers, ça porte un nom en Langue Française courante : celà s’appelle « Une Arrestation » !!!
    En 1942 ça s’appelait « Geheime Staatspolizei » alias « GESTAPO » !!!
    Bientôt des « Lois d’Exception » peut etre contre les Non-Vaccinés ???
    Ce pays est en train de devenir complètement Fou, Mé(r)dias y compris !!!
    « Emmanuel Lechypre » ne dit ni ne fait même pas celà contre les Racailles de Banlieues de Non-Droit qui violent, pillent, et tuent, Ni même contre les Dealers de Drogues désormais organisés en véritables GANGS industrialisés dans les banlieues, jouant du Deal 24h/24 et de la Kalachnikov si besoin…
    Et Lechypre ose encore moins tenir de tels propos contre les Terroristes Djihadistes, ni même contre les « Fichés S »…
    Trop Facile ou Trop Lâche…. de s’en prendre aux péquins ordinaires qui ne demandent Rien à personne, mais qui refusent de se faire intoxiquer par cette substance expérimentale à ARN,
    aux multiples effets secondaires délétère, et qui de surcroît ne donne aucune protection aux « vaccinés » contre les variants du SARS-COV2…
    Pauvres Français… Et vous allez « Encore » revoter pour tous ces imposteurs en 2022 ???
    –> Réveillez vous !!!!
    il est Largement temps de S’éveiller à La Véritable Réalité Dure et Brute de décoffrage, et elle n’est pas drôle !!!!
    « Pilule Rouge » (éveil), ou bien « Pilule Bleue » (Grand Sommeil) ( Dixit « Matrix »…)

  4. Le Sénat va voter en cachette la vaccination obligatoire des adultes de 24 à 59 ans le 15 juillet 2021https://www.lesechos.fr/economie-france/social/covid-le-senat-veut-debattre-de-lobligation-de-vaccination-pour-les-adultes-1328698

    Les flics vont vous emmener dans les centres de vaccination de force à partir du 15 juillet!
    Les jeunes, c’est le moment ou jamais de renverser cette dictature de la piqouze mortifère!

  5. *** Emmanuel Lechypre, éditorialiste économique, est celui qui a frappé le plus fort, et de loin : traitant les non-vaccinés de « dangers publics pour les autres » ***

    EUH ! il y a contradiction dans les termes !
    Les « AUTRES » ce sont les VACCINNÉS, par définition les vaccinnés sont IMMUNISÉS.
    Donc OÙ est le danger pour les vaccinnés ?

    Sauf
    Sauf si le vaccin était inutile …

    En somme ce personnage un peu emporté (ou simplement acheté)
    nous explique : le vaccin est INUTILE
    MAIS INDISPENSABLE.

    La soumission à la mangeoire rend bête, on dirait.

  6. « Mais rendez-vous compte! Si jamais nous arrivons en septembre, octobre, novembre et que la 4e vague ne vient pas, ces abrutis vont se rendre compte que le vaccin n’a servi à rien et qu’on se fout d’eux depuis le départ! Ils vont nous écharper! »
    « Rendons le vaccin obligatoire et confinons-les, ces gueux! Et le tour sera joué! »

  7. OUVREZ BIEN VOS YEUX …..si vous avez des prêts…

    Saviez-vous que dans les contrats de prêt hypothécaire il est stipulé qu’il est interdit de participer à des expériences de type scientifique dans le cadre d’essais cliniques?

    Or le vaccin est toujours en phase expérimentale. Je ne sais pas si les gens réalisent bien l’énormité de la chose?

    Vous imaginez le nombre de gens qui ne sont pas au courant de cette clause contractuelle ou qui l’ont simplement zappé?

    il est bien stipulé que les vaccins sont en phase expérimentale!!!!

    MAINTENANT Imaginez le pouvoir des banques désormais, car d’un point de vue juridique elles ont la totale possibilité de casser le contrat d’hypothèque et de mettre la main sur votre bien… et elles n’ont rien laissé au hasard.

    Cela donne aussi des arguments tangibles pour refuser cette thérapie….

  8. A qui appartient notre corps?
    L’état peut-il en disposer comme il veut, sans nous demander notre avis?
    Où commence eu finit la liberté?
    Aidez moi à répondre à ces 3 questions.

    09/07/2021 – « Org. Nations », la solution à partir de 2022 !
    https://wp.me/p4Im0Q-59D
    Quand un parti dévisse dans 72% des départements, n’est-il pas temps de sonner l’heure de la retraite ? En quelle il ?

Répondre à Tomm Annuler la réponse.